Test

Test du Switch Netgear Nighthawk S8000


Fiche produit

  • Distributeur:Netgear
  • Fabricant:Netgear
  • Poids:740 g
  • Dimensions:195x149x40mm
  • Prix:120€
  • Date de sortie:Disponible

Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons un nouveau test. Un test peut-être un peu plus technique, cette-fois, que ne parlera certainement pas à tout le monde. Mais le constat est là. Nous vivons entourés de matériels connectés et ceci ne va pas en diminuant. Imprimantes, téléphones, consoles de jeux, ordinateurs, réfrigérateurs, tablettes… ce n’est là qu’une minorité d’appareils citée. Netgear nous propose, pour améliorer notre réseau domestique, un nouveau commutateur, le Netgear Nighthawk S8000. Découvrons ce qu’il a sous le capot.

Le switch Netgear Nighthawk S8000 a tout d’un grand !

Nous nous retrouvons face à la bête. Un joli packaging présentant le switch Netgear Nighthawk S8000. Une allure futuriste avec son écrin irisé. Nous découvrons les points forts de ce commutateur réseau. Le fabriquant nous promet un switch optimisé pour les jeux et la diffusion en direct (Gaming & Streaming). Pour cela il offre une latence basse et sans LAG, une diffusion optimale des contenus UHD en 4K et des vitesses 4x supérieures à un switch classique (nous reviendrons sur cet aspect).

Une fois sorti de sa boîte nous avons le plaisir de découvrir avec étonnement le poids de l’engin (740g). Nous sommes, semblerait-il, face à du matériel très robuste. Ce poids lui permet une grande stabilité, en se posant idéalement sur ses coussinets antidérapants.

Un design futuriste et une structure très robuste

Au niveau du design c’est extrêmement propre et nous sentons les matériaux de qualité. Sa coque supérieur est constituée d’un alliage en zinc pour garantir une solidité « à toute épreuve », ou presque. Sa forme est agressive et moderne, non sans rappeler un avion de chasse futuriste. Gage de confiance mais aussi de sûreté, lors des utilisations en LAN. Netgear offre en même temps une garantie de 3 ans sur son matériel. Pour en revenir sur le design, une LED en forme de V indique le fonctionnement de l’appareil. Au dos nous trouvons les 8 ports Ethernet Gigabit, un bouton d’allumage et d’extinction des LED, des ports réseaux et, enfin, l’entrée du branchement secteur. Il est important de noter que le port 8 est préconisé pour brancher la box ou le routeur. Le capot est peint d’un revêtement noir très agréable au touché.

Une interface compatible mobile, plug and play et intuitive

Totalement plug and play, le Netgear Nightwitch S8000 est totalement autonome et une fois branché tout fonctionne. Mais le constructeur américain va plus loin en proposant une interface d’administration pour son Switch. En effet vous avez la possibilité de personnaliser le fonctionnement de chaque port du Nighthawk. Ce qui nous a frappé, c’est qu’à peine branché sur le réseau, le switch est détecté par l’ordinateur. Aucune manipulation n’est requise et il apparaît sur les périphérique réseau de Windows. Inutile, donc, de chercher à scanner son adresse  car il suffit de « double-cliquer » sur le Nighthawk pour voir apparaître la page de configuration.

Cette interface demande un mot de passe qui est « password » par défaut, comme l’indique le manuel d’installation rapide. Une fois connecté nous nous trouvons face à une page très épurée et intuitive bien qu’uniquement disponible en Anglais. C’est à partir d’ici que vous pourrez mettre la main sur tous les paramètres du switch. Une colonne indique le nombre de ports connectés, une autre la synthèse de l’état du système et des paramètres globaux et enfin, une dernière indiquant l’état des ports avec leur utilisation préconisée, suivant le profil choisi.

Ces profils sont totalement personnalisables avec 2 configurations majeures et sont paramétrés de base. Gaming et Media Streaming permettrons de prioriser l’utilisation des port 1 et 2 du switch afin que les autres périphériques ne diminuent pas la vitesse de transmission (4 niveaux de hiérarchisation du trafic réseau avec une QoS basée sur les ports et le 802.1p/DSCP). Vous pouvez néanmoins configurer cela vous même et même indiquer les taux de transfert entrant et sortant maximum à allouer à chaque port. Cette fonctionnalité est souvent disponible sur les commutateurs professionnels beaucoup plus onéreux, c’est une belle surprise d’y avoir accès sur ce type de matériel « grand public ». Une fois configuré, vous pouvez sauvegarder ces paramétrages pour pouvoir les recharger, si vous réinitialisez le switch.

Pour améliorer encore plus le débit il est possible d’agréger, c’est à dire, d’additionner les débits de plusieurs ports pour disposer d’une vitesse de transfert allant jusqu’à 4Gb/s. Il est important de noter que, de ce fait, les ports 2 3 et 4 ne seront plus disponibles. Il faut alors vous rabattre sur les ports 5 6 7 et 8 que vous pouvez, à leur tour, agréger à 4Gb/s, rendant par conséquent les ports 6,7 et 8 inopérants. Tous ces paramétrages se font par simples clics depuis l’interface et aucune connaissance technique n’est nécessaire pour utiliser ces fonctions.

Le Netgear Nighthawk S8000 est aussi équipé d’un outil de diagnostic permettant de tester la connectivité sur les ports. Ce dernier va alors scanner et envoyer des « paquets » puis les vérifier afin de vous indiquer tout problème matériel sur le réseau. D’autres paramètres sont disponibles comme la possibilité d’isoler les périphériques connectés sur le switch d’un autre réseau. De contrôler l’allumage et l’extinction des LEDs via l’application.

L’application va un peu plus loin en vous permettant de contrôler le switch avec votre mobile ou votre tablette. En effet, son interface est totalement optimisée pour une utilisation sur smartphone. Vous avez alors accès à l’ensemble des fonctionnalités sans avoir besoin d’accéder à un ordinateur pour changer de profil par exemple.

 

 

 

Points positifs

  • Un produit très robuste et bien fini
  • Une application de configuration compatible mobile
  • Des débits excellents et une latence minimale
  • La configuration indépendante de chaque port et la priorisation de ces derniers
  • L'agrégation des ports jusqu'à 4Gb/s
  • Un prix justifié par les fonctions de personnalisation
  • Totalement "Plug and Play", sans connaissance technique

Points négatifs

  • Il faut en trouver son utilité
  • Un prix élevé pour un switch grand public 8 ports
  • Interface en anglais

Note

Prise en Main
Poids
Réactivité
Qualité des finitions
Rapport qualité/prix
Conclusion

Vous l’aurez compris, il faut avoir l’utilité de ce produit si, en général, les ports de la box internet suffisent. Néanmoins malgré un prix un peu supérieur à ce qui se fait chez les concurrents, ce Netgear Nighthawk  S8000 trouve son originalité et sa force dans sa structure hyper solide et, surtout, ses qualités en termes de personnalisation. Le fait de pouvoir contrôler le débit des ports, de prioriser l’utilisation de certains ports pour des usages gourmands ou nécessitant les meilleures performances est vraiment géniale. Car ces fonctions sont généralement réservées à une niche de commutateurs ou des commutateurs professionnels beaucoup plus chers.

Il est important de noter aussi la présence d’une application intégrée et compatible mobile qui permet de configurer tout cela sans aucune connaissance technique, malgré le fait qu’elle soit uniquement disponible en Anglais. Tous ces éléments justifient largement ce prix, un peu au-dessus des concurrents sans personnalisation; et moins solides.

Note finale 4.6 Très bon produit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *