eSport J.O 2024 PC

L’eSport aux J.O de 2024 ? Tony Estanguet dit oui !


Maintenant qu’on sait que les Jeux Olympiques (J.O) de 2024 se dérouleront à Paris (et le débat commence déjà là), il est question de nouveautés. Si on s’attendait à l’arrivée de nouveaux sports, nous n’avions pas vu venir la proposition de Tony Estanguet ! En effet, l’ancien triple médaillé d’or en Canoë se dit ouvert à l’arrivée de l’eSport aux J.O 2024 de Paris ! Le débat est lancé…

L’eSport aux J.O de 2024… le pari fou ?

Simple proposition en l’air ou pari fou ? Pour le moment on ne sait pas encore. Mais voilà que Tony Estanguet, coprésident du comité Paris 2024, s’est dit plutôt favorable à l’idée de voir l’eSport arriver aux J.O de 2024… Dès lors se pose une question : « l’eSport est-il un sport ? » Ensuite, on peut se demander si sa place est aux J.O.

Quand on sait que de nombreux sports ne sont même pas présents aux J.O, n’est-il pas prématuré d’aborder le sujet eSport ? Par exemple, les sports mécaniques ne sont toujours pas représentés, alors que dans la Grèce Antique il y avait des courses de chars (Quadrige). Mais aussi, les sports de boules comme la Pétanque. Des sports connus de tous, populaires et pourtant absents des J.O.

Et pourtant, Tony Estanguet ouvre la porte à l’eSport :

« On est obligé d’y réfléchir, parce qu’on ne peut pas dire « Ça n’est pas nous, ça ne concerne pas les Jeux Olympiques ». Les jeunes s’intéressent à l’eSport et toutes ces choses. Alors, réfléchissons-y. Allons à leur rencontre. Regardons si l’on peut créer des liens. Je ne peux pas dire « non » dès le début. Je pense qu’il est intéressant d’interagir avec le CIO, avec la famille de l’eSport, afin de mieux comprendre le processus et pourquoi l’eSport est si populaire. »

Mais, avec le nombre de jeux qui ont leur version eSport (la preuve avec WRC et MotoGP), la sélection serait délicate. Beaucoup de joueurs se sentiraient lésés et les critiques pleuvraient. Sans compter le fait que les jeux (jeux de plateau, de société, de cartes…) pourraient revendiquer leur présence aux J.O. En effet, ils restent populaire et sont présents dans nos vies depuis des siècles. Sans compter sur les autres loisirs, qui pourraient avoir envie de suivre l’idée.

Bien sûr, l’eSport est ultra-populaire et brasse des sommes colossales d’argent, alors l’intérêt est vite trouvé. D’ici à ce que le Qatar organise la coupe du monde de football eSport (sur FIFA ou PES) en 2022…

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous donner votre avis dans les commentaires !

Si vous souhaitez suivre l’actualité du jeu vidéo en temps réel directement sur votre smartphone, n’hésitez pas à télécharger notre application sur Android et iOs !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *