Nintendo Switch

PS4 Pro, Xbox Scorpio : bataille perdue d’avance face à la Switch ?


A l’heure ou Sony (PS4 Pro) et Microsoft (Xbox Scorpio) maintiennent le cap en matière de surenchère de puissance, il se pourrait que les joueurs ne soient plus prêts à suivre les deux firmes dans ce sens. D’ailleurs, la sortie et le succès planétaire de la Nintendo Switch semblent confirmer cette tendance. Toujours en décalage avec ses concurrents, Big N démontre, une nouvelle fois, que le jeu en lui même doit rester une priorité dans le secteur vidéoludique.

Sony et Microsoft sont-ils « has-been » ?

Belle revanche pour Nintendo qui, incapable de suivre Sony et Microsoft dans la course à la puissance brute, s’est toujours employé à inventer de nouveaux concepts, de nouvelles façons de jouer, histoire de captiver les joueurs autrement qu’avec de la poudre aux yeux. Et si la Switch représente bien cette victoire, ce n’est pas la première fois que la firme de Kyoto tente un pari couronné de succès. S’il y a eu quelques échecs comme la Wii U (voire, la Gamecube et même, la N64, face à la PS1…), la Wii et la DS avaient déjà démontré à quel point une majorité de joueurs étaient en quête d « autre chose » que de simples évolutions graphiques tarifées aux prix fort. Car pour ceux qui cherchent à disposer des meilleures technologies en la matière, le PC reste la meilleure des voies à emprunter…

Et bien que plusieurs licences Microsoft et Sony continuent d’attirer les joueurs en masse en raison de réelles qualités (scénario, level-design, gameplay, graphismes, jeu multi, etc.), une certaine lassitude gagne de plus en plus de gamers. Quel intérêt de se procurer une nouvelle console ultra-puissante pour, finalement, jouer toujours aux mêmes titres et à leurs suites, pas toujours très originales mais riches en effets spéciaux en tous genres ? Evidemment, encore une fois, nous schématisons. Car, PS4 comme Xbox One disposent de petites pépites dans leurs ludothèques respectives.

Néanmoins, les concepts de consoles en eux-mêmes doivent faire preuve de d’avantage d’originalité ou même de « folie ». Ce que Nintendo a bien compris, au contraire de ses rivaux, qui se contentent de reprendre ce qui a fait ses preuves chez le plombier, en y mettant de plus gros moyens. Sauf que cette-fois, Sony comme Microsoft ont peut-être sous-estimé la firme de Kyoto qui engrange les profits avec une machine technologiquement bien en deçà, en matière de technique pure.

Dans le même temps, la PS4 Pro est sortie il y a quelques mois sans susciter de réel intérêt auprès des joueurs. Idem concernant la réalité virtuelle, qui ne réalise pas la percée souhaitée. Pire, la Xbox Scorpio n’intéresse qu’une très faible partie de joueurs aux USA, pays pourtant très favorable aux machines issues de Microsoft, en général. Et avec ces deux machines, Sony et Microsoft sont probablement partis pour quelques années. Evidemment, si le manque d’engouement se confirme pour ces deux consoles, les deux géants réagiront probablement très vite, en développant des concepts similaires à celui de la Switch…la puissance en plus ! La rumeur évoque d’ailleurs, déjà, un possible clone de la console Nintendo, qui serait en préparation chez Sony. Info ou intox, nous en saurons plus d’ici l’E3 2017.

Nintendo Switch : le pot de terre plus fort que le pot de fer ?

Sauf que d’ici là, Nintendo aura pris une avance considérable, d’autant que de nombreux titres prometteurs vont débouler régulièrement ces prochains mois. Ce qui devrait accroître, encore, la demande, sachant que la console hybride a réussi sa percée avec un seul et unique titre, l’excellentissime Zelda Breath of the Wild. La preuve que le concept du hardware se suffit à lui-même, un seul jeu n’étant pas capable, aussi bon soit-il, de générer un tel succès. Les records fixés, ensuite, par Mario Kart 8 Deluxe, simple remake du jeu Wii U, renforcent également cette pensée.

Pour conclure, nous pourrions résumer la « victoire » (qui reste provisoire) de Nintendo face à Sony et Microsoft comme celle de David contre Goliath ou encore, du pot de terre contre le pot de fer. Et de notre côté (ce qui n’engage que nous), le symbole nous plait bien…

Malgré les abus côté prix, la Nintendo Switch continue de se vendre


4 commentaires sur PS4 Pro, Xbox Scorpio : bataille perdue d’avance face à la Switch ?

  1. Mii

    Je pense surtout que la Switch touche le public selon 3 axes très différents :

    – La fanbase fidèle à Nintendo et qui assurera certainement la dizaine de millions de consoles installées à elle seule.
    – Les joueurs intéressés par le fait de ne pas avoir à acheter ET une console portable ET une console de salon pour satisfaire leurs besoins (à rajouter en plus qu’une seule ludothèque est nécessaire donc, une très grosse économie hardware et software sur la durée).
    – Les joueurs Sony et/ou Microsoft qui voient en la console un parfait complément pour pouvoir profiter un maximum de la ludothèque « next-gen ».

    Les consoles Nintendo sont, depuis la Wii, toujours des machines pensées pour les propres besoins du constructeur. Qu’elles aient les tiers avec elles ou pas, ce sont toujours des machines secondaires pour une très grosse partie des joueurs car elles leur permettent de profiter des productions Nintendo impossibles à trouver ailleurs et pour la plupart vraiment intéressantes. Pareil, les ludothèques sont assez différentes entre le marché portable et salon de BigN et la perspective que la Switch centralise tout ca avec un niveau graphique et technique suffisant pour projeter cet univers kawai/pastel/fantaisiste sur une seule et unique machine fait clairement mouche !

    Je pense que c’est ca que le public voit en la console et c’est pour ca qu’elle a un tel engouement aussi rapide.

    • Julien Barthet

      Votre analyse est intéressante et explique en partie, je pense, l’engouement. Mais cette-fois, Nintendo a réalisé quelque chose de différent, toujours selon moi. A voir sur le moyen/long terme. :). Je partage votre avis sur les PS4 et One. Par contre les PS4 Pro et Xbox Scorpio s’orientent peut-être vers un échec. Même chose, l’avenir nous dira si ces analyses sont pertinentes ou non 😉

      • Mii

        Effectivement, je vous rejoins sur l’idée que les mid-gens ne connaîtront pas le succès escompté ! La PS4 Pro est une machine commercialisée pour répondre à une demande assez minime de joueurs « haut de gamme » (donc équipés de télés 4K pour tirer complètement partie des améliorations) ou qui souhaitent utiliser le PSVR dans de meilleurs conditions. Au final, ca ne fait que peu de monde pour le moment ! Il faudra attendre que le prix se démocratise un peu car sans exclusivités spécifiques au format « Pro » de la console, les joueurs non équipés de 4K ou de VR se tournent aujourd’hui encore massivement vers les version classiques et Slim de la PS4 (qui de toute façon continueront à baisser proportionnellement au potentielles baisses de la PS4Pro)!

        Pour moi, de toute façon, autant Sony que Microsoft se sont tirés une balle dans le pied dès le départ en sortant des consoles calquées sur des architectures PC. Ils se sont mis en concurrence directe avec ce dernier au point où 90% de la ludothèque de leurs machines est également disponible sur Windows. Le soucis, c’est que le PC, lui, évolue tous les 6 mois et que le matériel haut de gamme d’il y a un an est aujourd’hui accessible financièrement là ou les PS4 et One sont figées depuis leur sortie en 2013. Ils se font bouffer vitesse grand V au point de devoir balancer des versions boostées seulement 3 ans après avoir commercialisé leurs machines. On est plus à l’époque des PS360 ! Aujourd’hui, le PC se fait compact, puissant et se branche facilement en HDMI sur une télé. Sans oublier le bond en avant qu’a fait STEAM ces dernières années avec des productions qualitatives et attrayantes, bien plus que les shops virtuels des consoles !

        Donc oui, je pense que votre analyse sur les mid-gens est pertinente car elles seront très vite obsolètes je pense face au PC (sauf si Microsoft a pensé à l’évolutivité de la carte graphique comme cela avait été envisagé il y a quelques temps).

        • Julien Barthet

          Nous sommes en accord sur le sujet ;). Nous verrons après l’ E3 et la présentation de la Xbox Scorpio (si elle se fait bel et bien là-bas…). Et si d’aventure vous avez envie de postuler sur Le Mag, n’hésitez pas 😉

Laisser un commentaire