Sony PS4

F1 2018 dans les rues de Monaco avec la Sauber de Leclerc


Codemasters profite de la tenue du Grand-Prix de Monaco de Formule 1 pour promouvoir sa prochaine simulation, sous licence officielle. Ainsi, alors que les essais libres 1 et 2 se sont achevés jeudi dernier, nous vous proposons de profiter de cette journée de pose (une exception, dans le calendrier F1) pour découvrir ou redécouvrir le tracé de Monaco. 

Charles Leclerc présente le tracé de Monaco dans F1 2018

Pour se faire, Codemasters a positionné le pilote Alfa Romeo Sauber, Charles Leclerc, dans un poste de pilotage, histoire que le monégasque s’essaye à F1 2018. Durant ce tour de découverte, vous pourrez profiter de l’environnement via plusieurs caméras dont une embarquée. L’occasion, aussi, d’apprécier (ou pas…) les conséquences visuelles de l’introduction du fameux halo cette année. Notons, aussi, les progrès graphiques réalisés, avec une finesse encore accrue à ce niveau.

« J’adore jouer au jeu F1 ! Dès que je sors de ma voiture, la course me manque. Alors, quand je rentre à la maison, je joue pour le plaisir. En dehors des circuits, c’est ce qui se rapproche le plus de la sensation de conduire une formule 1, c’est donc toujours un plaisir de jouer. » explique Charles à propos de F1 2018.

Concernant la recréation du circuit de Monaco dans F1 2018, Charles ajoute : « Tout d’abord, j’ai été estomaqué par le réalisme du décor. Je suis né à Monaco, je connais très bien le circuit. Le rendre si parfaitement dans le jeu est du beau travail. Ma partie préférée, c’est le dernier secteur, le rythme pour la conduite y est vraiment excellent. »

Au sujet des images dévoilées aujourd’hui dans la vidéo de Monaco, Stuart Campbell, Directeur artistique de F1 2018, explique : « Une des améliorations majeures de F1 2018, sur le plan visuel, ce sont les éclairages, le ciel, les nuages, tout le système atmosphérique. Ce système améliore tous les rendus du jeu, ce qui le rend plus crédible que jamais. Notre nouvelle technologie de nuages représente le monde réel en jouant sur les formations nuageuses et les réponses à la lumière selon la météo, laquelle compte énormément en F1. Même les jours de temps radieux, le ciel a un aspect intéressant avec ses détails nuageux très élaborés et ses traînées de jet. Le nouveau système atmosphérique donne une vraie profondeur à la scène et connecte le ciel et le décor d’une manière plus fluide. Les paysages en deviennent spectaculaires. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *