Jeux Vidéo

Kenni Hansen, objectif Finales Mondiales


Pilote discret mais au coup de volant ravageur, Kenni Hansen est l’un des meilleurs simracers européens. Membre de l’AS Monaco Esports et présent sur Gran Turismo, nous avons pu le rencontrer pour évoquer son parcours.

LMJHT : Bonjour Kenni, peux-tu te présenter?

Je m’appelle Kenni Hansen, aussi connu sous le gamertag « Kenni3390 ». J’ai 25 ans et je viens du Danemark.

LMJHT : Comment es-tu rentré dans le simracing?

J’ai commencé en jouant au premier Gran Turismo et je suis tombé amoureux des voitures de course. Depuis j’ai roulé sur tous les GT, mais c’était surtout pour le fun. Puis la Nissan GT Academy est arrivée et cela a prit un tour beaucoup plus sérieux. J’ai fait plusieurs compétitions, rencontré de nombreuses personnes et maintenant, alors que je n’ai même pas mon permis, je suis à un niveau européen. C’est assez fou (rires).

LMJHT : Quel est ton premier souvenir de compétition virtuelle?

(réfléchit) Ça doit être sur Gran Turismo 5. Quand il est sorti, il avait un mode online mais qui ne fonctionnait pas très bien. Donc je faisais surtout des compétitions avec mon grand frère en écran partagé, l’un contre l’autre. Il me battait tout le temps (rires).

LMJHT : Pourquoi avoir rejoint l’AS Monaco?

C’est Jomas (Florent Pagandet) qui a d’abord été contacté. On avait différentes offres d’équipes, mais il a choisi l’AS Monaco, leur a parlé de moi et on s’y est retrouvés juste après les Finales Européennes. Je ne m’attendais vraiment pas à rejoindre une équipe aussi grande et ça a été quelque chose d’incroyable.

LMJHT : Quelle part de ta vie occupe le simracing?

J’ai toujours considéré le simracing comme un hobby, quelque chose pour s’amuser. Mais maintenant, ça pourrait devenir un vrai travail. Beaucoup de gens voudraient devenir de vrais pilotes, mais ce n’est pas ce que je recherche. Je préfèrerais être un simracer pro et m’amuser dans de vraies voitures que l’inverse. C’est mon rêve et mon but actuellement.

LMJHT : As-tu d’autres occupations?

J’étudie le design web et je fais des petits sites pour des entreprises vers chez moi. Après, j’aime beaucoup le gaming en général et le simracing est le top du gaming. J’y passe beaucoup de temps et c’est ce qui me plait le plus.

LMJHT : Avec Florent Pagandet, tu organises également les courses de l’IGTL. Est-il important pour toi de passer de l’autre côté de la compétition?

A la base, je ne suis fan de ligues ‘‘amateures’’. J’aime rouler dans les compétitions officielles ou m’amuser avec mes amis. Mais quand Florent m’a invité à rejoindre l’IGTL, je ne pouvais pas refuser. Au final ça a été un excellent choix. Il y a une super équipe et j’adore vraiment tester, réfléchir, créer ces évènements. Même si c’est stressant et très demandeur en temps, j’aime être de l’autre côté de la compétition.

LMJHT : Quels sont tes objectifs pour 2019?

Aussi compliqué que ce soit, le but principal est d’aller aux Finales Mondiales. Avec les règles actuelles, accéder aux Finales Européennes est un peu moins compliqué pour moi, vu qu’il n’y a que très peu de joueurs danois. Donc les Finales Mondiales sont un bon objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.