Esport WRC : une Fiesta Rally3 en Suède Jeux Vidéo

Les pilotes esport futures stars du WRC ?


La Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), Nacon et le studio KT Racing s’associent pour créer FIA Rally Star. Il s’agit du tout premier programme mondial de détection de futurs pilotes de rallye WRC via l’esport.

Avec le développement de l’esport et du simracing, la frontière entre virtuel et réel devient floue ces dernières années. Les gamers sont de plus en plus nombreux à passer du virtuel au réel et inversement. Mais si ce phénomène concerne principalement les courses sur circuit fermé, le rallye veut aussi se mettre au niveau.

Cette discipline spécifique se différencie du circuit par le fait qu’elle demande de rouler sur des routes de tous les jours, des chemins ou même des portions en glace. En plus d’un talent certain, l’expérience s’impose également. En virtuel comme en réel, le rallye est un monde à part.

Un programme en mondial Junior pour les vainqueurs

Mais d’ici quelques années, des gamers vont peut-être rejoindre les rangs du championnat du monde. C’est en tout cas le but du programme Rally Star, lancé en ce début d’année. L’idée est simple : faire s’affronter les gamers sur le jeu WRC 9 lors de diverses compétitions, réunir les meilleurs, les préparer et les placer derrière un volant réel.

Pour participer, il faut simplement se munir du nouveau DLC Rally Star, disponible au prix de 9,99€. La compétition est ouverte aux participants entre 17 et 26 ans. La première phase se déroule en Ford Fiesta Rally3 au cours de 12 épreuves entre février et août. Les 12 vainqueurs des 12 épreuves seront qualifiés pour l’une des six finales continentales. Au terme de ces dernières, les sept meilleurs (dont au moins une féminine) intègreront un programme de formation et d’entraînement de la FIA.

L’objectif final est d’être prêt à s’engager en championnat FIA Junior WRC. La petite catégorie du mondial… avant de gravir les échelons et rejoindre les meilleurs pilotes du monde ? C’est bien ce qu’envisage la FIA. « Grâce au niveau de réalisme atteint par WRC 9, c’est une chance pour nous de pouvoir proposer ce challenge à tous les fans de notre sport à travers le monde », indique ainsi Jérôme Roussel, responsable du programme. « Le prochain Sébastien Loeb, Ott Tänak ou Sébastien Ogier est peut-être déjà en train de s’entraîner sur sa console ou son PC ! A nous de le trouver ! »

La France fait sa propre sélection esport en WRC

Rappelons que la France, via la FFSA, organise également l’opération Rallye Jeunes, pour découvrir les futurs talents des rallyes. Une sélection par laquelle Sébastien Loeb ou Sébastien Ogier sont notamment passés. Cette année, des épreuves sur WRC 9 devaient d’ailleurs avoir lieu. Mais faute au Covid-19, les dates de sélection sont continuellement repoussées…

En attendant, il est toujours possible de s’entraîner sur le jeu. Les championnats du monde esport du WRC, qui ont débuté du 5 au 8 février avec le Rallye de Monte-Carlo, sont notamment une bonne manière de se comparer aux meilleurs. La première épreuve a été remportée par le libanais Sami-Joe Abi Nakhle, devant le français Lohan Blanc.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *