Test

Metroid Samus Returns : test du jeu à posséder de toute urgence, sur 3DS !


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Mercury Steam
  • Supports:3DS
  • Genres:action/aventure
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:15 septembre 2017

Test 3DS : Metroid Samus Returns – Il est enfin là ! Ce fut la grande surprise de l’ E3 de Los Angeles 2017, côté Nintendo 3DS. Et bien après plusieurs -longues- semaines de patience, Samus Aran est enfin de retour dans un nouvel opus ou plutôt, un remake du deuxième épisode sorti il y a bien longtemps sut Gameboy (1991). Un titre oldschool en puissance, donc, chose que nombre d’authentiques gamers attendaient. Place au test de Metroid Samus Returns, sur Nintendo 3DS.

Metroid Samus Returns : plus qu’un remake ?

Pour celles et ceux qui auraient connu Metroid 2 : Return of Samus, rassurez-vous, Metroid Samus Returns est bien d’avantage qu’un simple remake ! En plus de l’évidente amélioration graphique (et l’ajout de la 3d…), ce remaster reprend la trame de l’original tout en ajoutant foule de nouveaux éléments, à commencer par des capacités inédites pour ce cher Samus et le Level Design allant avec.

En effet, notre belle héroïne est désormais capable de ralentir le temps, d’utiliser un bouclier ou encore, de faire usage d’un scanner ultra-puissant. Particulièrement utile en vue de découvrir des passages secrets, via révélation d’éléments du décor destructibles. De plus, elle peut utiliser une sorte d’attaque de contre particulièrement efficace. Il vous faudra toutefois un petit temps d’adaptation avant de maîtriser cette technique. Voilà qui nous amène à parler prise en main.

Mini Super Nes : en précommande chez FNAC et les stocks tiennent bon ! [Màj]

Bien sûr, Metroid Samus Returns fait déjà office de référence en la matière. Les commandes s’adoptent vitesse grand V, qu’il s’agisse des sauts, tirs divers ou encore, de s’accrocher à une paroi. Evidemment, le gameplay ne cesse d’évoluer au gré de la découverte de nouvelles capacités. Car en plus de celles citées plus haut, vous retrouverez un multi-laser, un tir de glace (permettant de geler des adversaires aériens pour accéder à de nouvelles zones), la « morph ball » et sa déclinaison « Spider » avec toujours cette possibilité de placer des bombes et de vous en servir pour accéder peu à peu à une zone surélevée. Et de multiples autres, que nous vous laissons découvrir. Chacune de ces techniques s’apprend ultra-rapidement, sachant que vous pourrez les activer de façon classique ou en utilisant l’écran tactile de la 3DS. Jouissif ? Carrément ! D’autant que ces capacités se débloquent assez régulièrement, ce qui a tendance à stimuler le joueur, notamment dans les moments difficiles.

Car dans ce Metroid, la difficulté est savamment dosée. On progresse, certes, mais l’on meurt régulièrement aussi face à des ennemis parfois très rapides et bien vicieux. Tant pour ce qui concerne les adversaires secondaires que les boss, dont certains vous donneront du fil à retordre. Mais la quantité raisonnable de portails de sauvegarde permet de s’en sortir. Côté -petite- déception, nous sommes restés sur notre faim face à certains boss/mini-boss, qui reviennent trop régulièrement sous des formes plus ou moins équivalentes. Manque de surprise, à ce niveau, donc, c’est dommage. On pourra aussi critiquer l’aspect parfois répétitif de certaines actions. Une mécanique qui aurait peut-être gagné à faire preuve de d’avantage d’originalité. Maintenant, à la décharge des développeurs, pas évident de remixer un titre datant de 91 sans le dénaturer….

Metroid Prime 4 : la prometteuse suite de la trilogie déjà en précommande !

Metroid Samus Returns : Une 3D du feu de dieu !

Au niveau des environnements, couleurs et variété sont au programme. On escalade, on se joue des galeries en boule morphing, on évite les zones acides (qui se réduisent au fil de la progression, laissant apparaître de nouvelles zones), en découvrant systématiquement de nouvelles techniques, au gré des acquisitions d’armes et équipements. Visuellement, c’est donc plutôt joli sur 3DS. Mais là où vous prendrez également une belle claque, c’est au niveau de la gestion de la 3D de la console.

Nous l’évoquons trop rarement et pourtant, celles et ceux dont les yeux tolèrent cette capacité de la Nintendo 3DS vont en prendre plein les mirettes ! Des tableaux dont les décors s’étendent sur 7,8 ou 9 plans avec une modélisation particulièrement réussie de chaque élément rendant même, parfois, un -léger- effet cell shadding. C’est véritablement somptueux, à tel point que l’on a envie de jouer avec le loquet 3D en mode on à peu près partout et tout le temps. Du très beau travail avec, aussi, quelques effets de relief bien sentis. Oui, sur Nintendo 3DS, il existe encore des jeux exploitant à la perfection cette 3D et Metroid Samus Returns en est un digne représentant. A essayer, vraiment…

Côté son, vous retrouverez des musiques connues dans de précédents opus de la série, le tout brillamment remixé. L’ambiance sonore propre à la série est pile au rendez-vous et les bruitages ne gâchent rien au plaisir. Même constat d’excellence en termes d’animations. Samus mais aussi, ses adversaires, s’animent à merveille, quelles que soient les situations sans que l’action ne subisse jamais le moindre ralentissement. Là aussi, le travail est remarquable…

Nous le disions plus haut, la progression au sein de l’histoire se fait de façon plutôt fluide mais la possibilité de débloquer deux niveaux de difficulté plus relevés devrait susciter l’excitation des gamers les plus affamés. Mais côté longévité, justement, est-ce que le soft tient la route ? Et bien oui, puisqu’il vous faudra plus d’une bonne douzaine d’heures de jeu pour en venir à bout, selon votre envie de vous attarder ou non sur des passages secrets non-essentiels à la progression dans l’aventure. Plutôt une bonne surprise, donc…

Achetez Metroid : Samus Return sur 3DS

Téléchargez notre application sur Google Play (Android) ou App Store (iOS) en vous inscrivant aux alertes (news, tests, précommandes, promotions, etc.)

Points positifs

  • Level Design aux petits oignons
  • Gestion de la 3D de la console au TOP
  • Prise en main jouissive
  • Les nouveaux pouvoirs/capacités
  • Le dosage de la difficulté
  • Bonne durée de vie
  • Réalisation globalement excellente, sur 3DS

Points négatifs

  • Les boss : plus de "folie" aurait été salvatrice
  • La mécanique de jeu, parfois rémanente

Note

Graphismes 93%
Bande-son 85%
Prise en main 95%
Plaisir de jeu 97%
Durée de vie 88%
Conclusion

Nous nous attendions, avec Metroid : Samus Returns, à une bombe vidéoludique, nous ne sommes évidemment pas déçus ! Bien difficile, d’ailleurs, de trouver un quelconque défaut à cette aventure. Graphiquement réussi, ce remake offre, qui plus est, un mode 3D particulièrement somptueux. Admirer les décors en activant le loquet « 3D » de la console vous garantira un plaisir des yeux incommensurable…il serait dommage de ne pas essayer, surtout si vos yeux tolèrent la fonction !

Pour le reste, la version Gameboy a été totalement transcendée avec de nouvelles capacités et pouvoirs pour Samus et des zones secrètes disséminées un peu partout. Level design aux petits oignons, bande-son fidèle à l’esprit de la série, maniabilité proche de la perfection animation sans faille et difficulté progressive sont par ailleurs au programme, pour une durée de vie de 12-13 heures carrément satisfaisante. Reste cette relative redondance de la mécanique de jeu (après 5 ou 6 heures de jeu) et le manque d’originalité de certains boss. Mais c’est vraiment histoire de pinailler, rassurez-vous…

Car, inutile de précise que côté plaisir de jeu, ce Metroid 3DS vous enverra aisément au septième ciel. S’il n’y avait qu’un seul jeu 3DS à posséder, à ce stade de l’année, ce serait celui-ci…

Note finale 92% Pépite vidéoludique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *