Test

Test de la souris Razer Lancehead Wireless


Fiche produit

  • Marque:Razer
  • Modèle:Lancehead
  • Poids:110g
  • Dimensions:7.1 x 38 x 11.7 cm
  • Prix:139.90
  • Date de sortie:Disponible

Razer nous propose, cette fois-ci, de découvrir sa nouvelle souris Razer Lancehead Wireless. Le constructeur pousse toujours un peu plus l’innovation dans ses produits au fil des années. Quelles sont les nouveautés qui nous feraient abandonner notre ancienne souris au profit de la Lancehead ? Découvrons le dans ce test.

La Razer Lancehead Wireless convient aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers.

Comme à son habitude Razer travail extrêmement bien son packaging. En effet notre Razer Lancehead est contenue dans une boîte rectangulaire présentant la souris en vue de dessus. Le coffret nous indique que la souris dispose d’un double type d’utilisation, soit en câblé soit en sans-fil, pour plus de confort. La souris fait aussi partie de la gamme chroma qui englobe chez le constructeur des casques, claviers et tapis de souris qui disposent d’un rétroéclairage LED configurable. Au dos de la boîte nous découvrons que la souris assure la précision la plus élevée qui existe sur le marché grâce à son capteur allant jusqu’à 16000 dpi pour 210 images par seconde et une accélération gérée jusqu’à 50 G. Enfin cette souris profite aussi des fonctions offertes par le logiciel Synapse en terme de sauvegarde de profils intégrée et de paramétrage avancé.

Une fois ouvert, le coffret laisse apparaître un petit dossier rigide contenant la notice, 2 Stickers Razer, un transparent et un guide de démarrage rapide. Enfin il ne reste plus qu’à soulever un dernier clapet pour laisser apparaître la Razer Lancehead solidement calée par un support en plastique. En dessous nous retrouvons le dongle de connexion avec le PC, un câble USB de 2,10 m et un support bureau pour brancher le dongle sur le câble USB de la souris.

La Lancehead est une souris misant sur la simplicité de design sans compromettre son ergonomie

Nous remarquons immédiatement que la souris est volontairement et totalement symétrique. De ce fait, la Razer peut tout à fait convenir à une utilisation avec la main gauche ou avec la main droite sans se poser la question du confort. Sa taille est également bien ajustée, et il en va de même pour son poids qui appuie correctement la souris sur notre surface de glisse. Nous distinguons aussi que la souris dispose de deux bandes adhérentes sur ses faces latérales afin de garantir un maintien optimal de cette dernière dans la main. Le plastique utilisé est un tout petit peu granuleux et très agréable au toucher. La molette est, elle aussi, recouverte par une surface caoutchoutée agrémentée de picots pour bien la diriger. La souris est équipée de 9 boutons dont 8 d’entre eux sont paramétrables dans le logiciel Synapse fourni par Razer. Il est alors tout à fait possible de changer la fonction de base du bouton voire même de créer des macros, toujours avec le logiciel. Mais nous y reviendrons. Sous la souris nous découvrons 3 surfaces de glisse en téflon, un clapet pour ranger le dongle ainsi qu’un bouton pour allumer et éteindre la souris et un dernier pour la synchroniser avec le dongle.

Les accessoires

Le dongle est quant à lui très minimaliste et ne gênera en aucun cas le branchement d’autres périphériques dans les ports USB adjacents (le dongle est uniforme et la largeur de l’émetteur est identique à celle de la fiche USB). Le câble fourni est solidement maintenu par deux sangles élastiques, la fiche côté PC est estampillée Razer par une gravure. De l’autre côté nous trouvons un port micro USB avec une forme assez spéciale permettant de parfaire le design de la souris lorsqu’elle est raccordée au PC par câble. Cette fiche spéciale garantie par la même occasion le bon maintien du câble dans la souris afin qu’il ne se déconnecte pas accidentellement en cas de mouvement brusque. Pour finir et comme à son habitude, Razer a pris soin de fournir un câble USB protégé par une gaine textile tressée ajoutant ainsi un côté qualitatif.

Installation très facile

Nous arrivons au moment du premier branchement, en commençant par tester la fonction sans fil. Nous branchons le dongle et allumons la souris. Cette dernière est immédiatement reconnue par Windows sans avoir besoin d’un driver quelconque. Nous installerons tout de même le logiciel Synapse afin de pouvoir tester toutes les fonctions de la Razer Lancehead. Une fois allumée, la souris s’éclaire par une oscillation de couleurs qui est paramétrable dans le logiciel Synapse. Nous disposons de plusieurs modes d’éclairage et la possibilité de les synchroniser entre les différents périphériques de la gamme Chroma. Les zones d’éclairage sont indépendantes et permettent de nombreux effets comme des vagues. A l’arrière de la souris nous trouvons un logo Razer illuminé, la molette est elle aussi entourée par 2 disques lumineux. Enfin, les côtés disposent eux aussi d’un fin filet de lumière élégant pour parfaire la finition.

Nous essayons un peu les boutons. Les clics sont assez silencieux et n’ont pas tendance à résonner dans la souris. Les 2 boutons proches de la molette servent, quant à eux, à régler la précision du capteur et donc la vitesse de déplacement du curseur. Ici pas d’indicateur au niveau de la souris mais une barre s’affiche à l’écran et indique la précision courante. Les niveaux de précision peuvent être ajustés dans Synapse.

Avec ou sans-fil

Une fois la souris raccordée au PC, Windows l’installe et n’a plus besoin du dongle. Vous pouvez donc tout à fait utiliser le petit convertisseur pour brancher le câble soit au dongle soit à la souris afin de ne pas encombrer les ports USB de l’ordinateur. Quand la souris est branchée, elle se met en charge et nous pouvons aisément continuer nos occupations sans interruption. Un petit bémol est à préciser, le câble n’est pas forcément évident à rentrer dans la souris du fait des petites glissières latérales. Il faut donc bien penser à laisser la souris posée sur le tapis ou le bureau pour insérer la fiche micro USB en se servant du bureau comme guide sous peine de devoir s’y reprendre plusieurs fois. En utilisation sans fil vous pourrez compter environ 24 heures d’utilisation (réduit par les effets de lumière des LED je pense) ce qui n’est pas forcément énorme mais il est très facile de passer en mode charge sans rendre la souris inopérante. Ce point n’est donc pas extrêmement gênant.

La Lancehead avec Synapse

Nous en arrivons à la connectivité de la souris et du logiciel Synapse. Ce dernier s’installe très facilement, il est néanmoins nécessaire de créer un compte sur Razer pour le lancer (cela vient du fait de la synchronisation avec le cloud). Nous découvrons une interface assez intuitive nous invitant à personnaliser l’action des boutons de la souris. Les actions de molette sont, elles aussi, personnalisables, portant le nombre de boutons paramétrables à 10 au lieu de 8. Il est alors possible d’affecter des fonctions multimédia, d’ouvrir des logiciels, de créer un bouton double clics et bien d’autres mais aussi d’affecter, comme nous disions plus haut, des macros totalement personnalisables. Il est par ailleurs possible de créer plusieurs profils et de les lier à un jeu ou programme spécifiquement – on ne joue pas à un FPS comme on joue à un MOBA -, ce profil sera alors sélectionné lors du lancement de l’application liée.

L’onglet performance permet de régler les différents niveaux de sensibilité dont on peut en enregistrer 5. Ces derniers sont activables par une simple pression sur les boutons supérieurs de la souris. On peut aussi décider de réduire le nombre de niveaux à 2, 3 ou 4. La sensibilité peut alors être définie sur une plage de 100 à 16000 dpi. Une option vous permettra aussi de régler une sensibilité différente entre l’axe X et Y.

Les fonctions Chroma

Une fonction un peu plus esthétique, le paramétrage de effets de lumière. Comme annoncé, la souris dispose de différentes zones totalement indépendantes. On peut alors créer les effets les plus fous à l’aide de l’outil Configurateur Chroma ou utiliser des effets prédéfinis simples.

Calibration avancée

Un outil de calibrage est aussi disponible afin de paramétrer le défilement du curseur par rapport au support de glisse de la souris. Il est alors possible de calibrer la souris avec un tapis Razer ou d’une toute autre marque. Cet onglet permet aussi de configurer la portée du soulèvement et donc à partir de quel moment la souris ne doit plus défiler lorsque nous la soulevons pour la recentrer sur le tapis. Enfin un onglet alimentation permet de configurer la mise en veille de la souris ou encore de régler le niveau d’alerte batterie par un clignotement de l’éclairage de la molette.

 

Analyse de jeu

La grosse puissance du logiciel réside dans l’onglet statistique qui permet d’enregistrer chaque action de la souris en jeu. Que ce soit le nombre de clics mais aussi la détection des mouvements à l’écran ou encore les zones chaudes. Une belle occasion pour analyser sa façon de jouer et de corriger quelques lacunes persistantes ou juste frimer auprès de ses potes pour montrer la distance parcourue avec la souris.

Rapport qualité prix correct

Au niveau du prix, la Razer Lancehead est proposée à 139,90€ la plaçant dans un panier assez haut mais justifié par son ergonomie bien pensée et les fonctionnalités avancées disponibles que propose le logiciel Synapse.

Suivez l’actualité du jeu vidéo grâce aux applis de notre site sur sur Google Play (Android) ou App Store (iOS)

 

Points positifs

  • L'installation instantanée
  • L'ergonomie et son côté ambidextre
  • La fonction filaire, sans-fil
  • Les statistiques de jeu avec Synapse
  • Les réglages disponibles
  • Le rétro éclairage

Points négatifs

  • Le câble pas forcément pratique à insérer
  • La configuration avancée des couleurs un peu complexe
  • Pas de lestage suplémentaire
  • L'autonomie pas forcément au top mais facilement rechargeable

Note

Installation
Innovation
Fonctionnalités
Efficacité
Autonomie
Rapport qualité/prix
Conclusion

Razer à su définir un design élégant et pas forcément hyper futuriste comme le font ses concurrents pour sa souris Razer Lancehead. En axant sur l’ergonomie, Razer réussi un pari de fournir une souris confortable et extrêmement riche en fonctionnalité une fois connectée avec son logiciel Synapse. Son utilisation par les droitiers et les gauchers sont un point fort et la possibilité de passer en sans-fil et filaire en un clin d’œil permet de longue heures de jeu sans interruption. Son prix la place dans un panier assez haut mais tout à fait justifié par la qualité du travail apporté par Razer.

Note finale 4.2 Impressionnante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *