Test

Test de Ark Survival Evolved : élevez et chassez aussi sur PS4


Fiche jeu

  • Developpeur:Studio Wildcard
  • Supports:PS4
  • Genres:Survival-Horror
  • Nombre de joueurs:1 en local + jeu en ligne
  • Date de sortie:Août 2017

Connu des joueurs PC, Ark Survival Evolved pointe le bout de sa griffe sur Playstation 4. Ce jeu d’action-aventure paraissait plutôt prometteur sur le papier mais qu’en sera-t-il manette en main ? Réponse à suivre, par le biais de notre test de Ark Survival Evolved.

ARK Survival Evolved : interdit aux néophytes !

Sachez-le d’emblée, si vous n’êtes pas familier à ce type de jeu, vous allez galérer…Car dès le lancement du soft (qu’il s’agisse d’une partie solo ou multi), vous serez confronté aux menus -très-peu clairs et à un manque flagrant d’indications et tutoriels. Pour le coup, on en regrette l’absence des petits livrets « papier » d’antan qui permettaient de se familiariser avec les commandes et actions après l’achat d’un jeu. Non, là, il va falloir vous « démerder ». Et autant le dire tout de suite, vous pourrez y perdre plusieurs heures avant de commencer, enfin, à maîtriser les rouages du soft et, finalement, prendre du plaisir.

ARK: Survival Evolved_20170905191336

Après avoir fait un tour par l’éditeur de personnages (qui permet de créer des humains qui n’ont d’humain…que le nom ! dans certains cas tout du moins…), vous voilà littéralement « balancé » sur une plage d’apparence déserte. En réalité, très rapidement, vous constaterez que des animaux parfois hostiles y pullulent. Conseil d’ami, pour débuter, évitez de vous engouffrez dans les forêts danses..serpents, arachnides géants et autres dinonaures carnivores s’y terrent bien volontiers…

ARK: Survival Evolved_20170908111106

Puis, si vous avez été suffisamment courageux et pugnace ou que ce type de jeu n’a plus de secret pour vous, les premières heures vont délivrer une certaine dose de plaisir. Votre premier objectif, collecter des éléments minéraux, végétaux et même, animaux afin de fabriquer toutes sortes de choses. Branches, bois, silex, pierres, feuilles, peaux d’animaux, excréments (si, si…), fruits et autres denrées, leur nombre est proprement hallucinant. Par ce biais-là vous pourrez donc fabriquer vos premiers vêtements, vous nourrir, confectionner un feu (pour la nuit, chose vitale…), des outils (hâche, pioche, etc.) ou des armes (lance, arc, etc.) mais aussi, des abris. L’arbre des talents, la montée en grade de votre personnage et l’apparition progressive de nouvelles capacités/fabrications constituent des éléments positifs du jeu développé par Wildcard.

ARK: Survival Evolved_20170908112428

Passée cette première étape, vous pourrez commencer à amadouer des créatures en vue de les dresser et de, peu à peu, vous constituer une armée. Car il est également possible de faire s’accoupler mâles et femelles en vue de créer la vie. Chose qui passera pas une délicate période de sauvegarde de l’oeuf (bonne température, prédateurs, etc.) résultant de l’union en question. Au départ, il vous suffira de proposer de la nourriture à ces bestioles pour, progressivement, devenir leur amis (ou leur « papa/maman », c’est selon !). De plus, un système de communication par sifflements vous permet d’améliorer vos rapports (ou de les détériorer, selon vos choix en la matière) avec ces animaux sauvages.

ARK: Survival Evolved_20170908112054

Ces premières heures de jeu se révèlent plutôt agréables d’autant que la découverte de l’open world se fait avec excitation, toujours avec cette perspective de découvrir de nouvelles ressources selon les zones visitées. Enfin, encore faut-il survivre aux attaques d’adversaires (animaux ou humains, en ligne), ce qui n’est pas une mince à faire, d’autant que quelques coups suffiront à vous faire périr. Heureusement, tous les éléments présents dans votre besace pourront être récupérés sur le lieu de votre dernière mort…

ARK: Survival Evolved_20170908113022

Mais nous abordons-là une facette moins agréable d’ Ark Survival Evolved à savoir, les affrontements. En solo, face aux dinosaures, cela passe encore, bien que les collisions soient mal gérées. Mais en ligne c’est la « cata » totale, avec des disparitions et réapparitions soudaines, du lag et du freeze à gogo. Et pour les débutants euh…à fuir pour le moment ! En effet, les tribus (car vous pouvez, bien évidemment créer ou rejoindre un groupe, ce qui est quasiment vital…) présentes sont déjà tellement puissantes qu’il vous sera compliqué de survivre plus de quelques jours. Et encore, à condition de jouer très régulièrement histoire de surveiller vos « camps ». Certains se font, en effet, un malin plaisir à anéantir tous les élevages de dinosaures pendant l’absence (off-line) de leurs éleveurs…jouer en solo n’est donc clairement pas possible.

ARK: Survival Evolved_20170908111341

Côté graphique, c’est un peu le « tout ou rien ». Des graphismes et effets (merci à l’ Unreal !) parfois sublimes tranchent avec des textures carrément odieuses…Question : les développeurs auraient-ils bâclé certains aspect de leur jeu pour respecter des délais de sortie ? C’est en tout cas l’impression qui se dégage du soft de manière assez régulière. Tout cela, confondu avec plusieurs bugs de différentes origines, contribue à ce sentiment général d’inachevé. Dommage, car le jeu dispose d’ un énorme potentiel.

Découvrez l’indispensable tuto Français d’ Ark Survival Evolved

Points positifs

  • Le système de craft, efficace
  • Les aspects développement, fabrication, élevage
  • Graphismes et effets globalement réussis
  • Gros contenu (armes, accessoires, nourriture, ressources diverses)

Points négatifs

  • Certains textures absolument immondes
  • Lag, Freeze, bugs, tout y passe. Jeu inachevé techniquement
  • Inaccessible (et déconseillé) aux débutants
  • Les combats online, souvent très "fouillis"

Note

Réalisation 49%
Bande-son 70%
Prise en main 58%
Plaisir de jeu 72%
Durée de vie 91%
Conclusion

Soyons clair, Ark Survival Evolved n’est pas un mauvais jeu, loin de là ! Doté de graphismes et effets réussis, d’un système de craft efficace et de facettes de développement et d’élevage plaisants (voire, addictifs…) le soft souffre de sérieux problèmes techniques en tous genres ayant tendance à plomber l’expérience du jeu en ligne. Bugs, Freeze, textures parfois très laides, la production du Studio Wildcard n’a clairement pas été achevée…

Il en résulte des phases de combats et/ou de chasse souvent frustrantes, le tout soutenu par une I.A rarement inspirée et des menus carrément pas intuitifs. Clairement, un non-initié passera plusieurs heures à tenter de comprendre la mécanique du soft, s’il ne se décourage pas avant une hypothétique issue favorable…

Dommage, car Ark Survival Evolved dispose d’un réel potentiel. Les aficionados ultra-coutumiers du genre devraient toutefois y prendre un plaisir certain.

Note finale 68% Potentiel...inexploité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *