Test

Test de Dark Souls III : The Ringed City, une fin épique


Dark Souls III : The Ringed City

Le DLC Dark Souls III : The Ringed City clôture la saga culte Dark Souls. Depuis 2011 les joueurs les plus acharnés ont pu se délecter de l’univers mystérieux, complexe et extrêmement difficile de Dark Souls. From Software nous avait laissé sur notre faim avec Ashes of Ariandel, le premier DLC du troisième épisode de la série. Heureusement pour les fans, Dark Souls s’arrête sur une excellente note avec le DLC The Ring City.

Prepare to die! Again and again… and again!

Avant de se lancer dans les nouvelles zones proposées par le DLC, sachez que les développeurs ont prévu un contenu pour les joueurs d’un niveau supérieur à 100. Nous avons effectué le test de Dark Souls III : The Ringed City avec un personnage de niveau 130 et cela ne nous a pas empêché de prendre de nombreuses raclées avant de terminer enfin ce contenu clairement pensé pour les joueurs en fin de jeu, d’ailleurs pour accéder au DLC il faut être proche de la fin, ou au moins avoir terminé la première extension Dark Souls III : Ashes of Ariandel. Nous vous conseillons fortement de vous préparer mentalement et physiquement, mais aussi de finir le premier DLC afin de bénéficier des morceaux de lore très utiles pour la compréhension de la trame scénaristique de Dark Souls III : The Ringed City. Bon maintenant que vous êtes prévenus, passons aux choses sérieuses.

Ashes of Ariandel était plutôt court et relativement « simple » notamment à cause des nombreux feux de camps implantés presque toutes les 5 min. From Software a entendu les plaintes émises par la communauté Dark Souls pour nous sortir une extension Dark Souls digne de ce nom, violente et super balaise. Contrairement au premier DLC, comptez entre dix et quinze heures pour terminer l’extension si vous avez un bon niveau et si vous êtes un joueur aguerri. Si vous êtes un novice, préparez-vous à souffrir beaucoup, vraiment beaucoup. Ne vous attendez plus à une pluie d’items sympas tombés tous cuits dans le bec, ici on peut affronter des ennemis très coriaces, en nombre et utiliser presque toutes ses fioles d’Estus pour tenter de récupérer un item brillant qui au final s’avère sans importance, merci Dark Souls c’est comme ça qu’on t’aime. On se rend très vite compte qu’il s’agit d’un Soul Game et que le jeu veut vous faire du mal, vraiment mal surtout avec certains passages clés! Les ennemis sont très puissants et capables de vous terrasser en quelques coups, la moindre erreur se paye cash et des erreurs vous en ferrai, c’est promis.

Dark Souls III : The Ringed City l’enfer sur Terre

Les deux nouvelles zones introduites sont énormes et remplies de pièges et de créatures mortelles. A peine arrivé dans la première zone, on ressent la patte Dark Souls qui nous inflige immédiatement un sentiment de vertige grâce à une impression de verticalité parfaitement maitrisée. From Software a toujours su nous amener plus haut pour mieux nous montrer ce qui nous attend plus bas et là non plus on n’échappe pas à la règle. Après avoir lutté avec acharnement pour arriver jusqu’en bas, on se retrouve enfin au cœur de cette fameuse Cité Enclavée, perdue et oubliée à la fin du monde. Sublime et mélancolique, la cité provoque un sentiment d’immensité qui renforce plus que jamais le sentiment de solitude et de vulnérabilité. Ces deux nouveaux lieux aussi vastes que visuellement captivants, entrent sans nul doute dans le top cinq des zones les plus marquantes de la saga Dark Souls. L’esthétique soigné et le level design pointu contribuent largement à la réussite de ce dernier hommage à la série signée From Software.

Un bestiaire plus méchant que jamais

Le bestiaire, est quant à lui renouvelé avec de nouvelles créatures et de nouveau ennemis bien décidés à vous réduire en miettes. Entre morts-vivants en sur-nombre, mages maléfiques, colosses mortels, chauve-souris géantes et autres créatures volantes, vous aurez une grande variété d’ennemis à affronter et souvent en nombre. Farmer certains d’entre eux, comme les chevaliers par exemple, vous rapporteront de nouveaux équipements très utiles pour augmenter vos chances de survie. Les adversaires sont placés et associés de manière à vous obliger à consommer prématurément vos fioles d’Estus. Il faut se rappeler que l’on profite de l’ultime challenge Dark Souls et que par conséquent on se fera probablement massacrer un nombre impressionnant de fois. Chaque adversaire peut vous tuer donc il ne faut sous-estimer personne et comme d’habitude, n’essayez pas d’affronter plusieurs ennemis simultanément sinon vous serez précipité vers une mort rapide. Le truc, c’est de mémoriser les emplacements ainsi que les attaques des adversaires et surtout de persévérer. Il ne faut pas hésiter à augmenter le niveau et les armes car vous aurez besoin de toute l’aide que vous pourrez avoir.

Des boss moins marquants que prévu

Le seul petit bémol que l’on pourrait relever concerne les boss. Bien que deux fois plus nombreux que pour le premier DLC, certains combats manquent d’intensité et frôlent presque le sentiment de lassitude. On passera énormément de temps à frapper d’énormes sacs à PV avec l’impression que notre arme les chatouille à peine. Il faudra surement affronter un même boss maintes et maintes avant de finalement comprendre ses différentes attaques pour le vaincre et voir ses efforts récompensés par des objets particulièrement séduisants. Il y a quatre bosses à affronter au total dans ce DLC dont un boss optionnel. Les quatre combats sont épiques et bénéficient de mises en scènes spectaculaires comme nous en avons l’habitude mais restent tout de même moins marquants que certains combats légendaires de la série tels que les exceptionnelles batailles contre Artorias, Manus ou encore Ornstein et Smough.

The Ringed City : un DLC à la hauteur des enjeux

Que vous soyez plutôt du genre multiplayer ou plutôt un adepte des aventures en solo, Dark Souls III : The Ringed City satisfera probablement tout le monde en proposant un mode campagne plutôt riche et bien dosé en termes de difficulté mais également en incluant de nouvelles arènes pour le PVP. La dernière mise à jour ajoute d’ailleurs, une toute nouvelle fonctionnalité qui va ravir les amateurs de jeux en coop. Selon le niveau du joueur, le menu de téléportation indique le nombre de joueurs ayant besoin d’un coup de main ou au contraire le nombre d’aventuriers disposés à vous prêter main forte. Outre la variété et la difficulté de ce contenu très travaillé, The Ringed City apporte pas mal de réponses aux innombrables questions que les joueurs se posent depuis le tout premier opus. Ceci étant, le DLC nous gratifie d’autant de réponses que de nouvelles questions et on pourrait même croire qu’une porte reste ouverte pour une éventuelle suite. Ce qui est sûre c’est que The Ringed City offre une fin épique à une fantastique épopée commencée en 2011. Même si Dark Souls nous manquera profondément, nous estimons que From Software a pris la sage décision d’arrêter la série avant qu’elle ne s’essouffle. De plus, il reste toujours la possibilité que Bloodborne nous offre une suite prochainement en attendant les nouveaux projets de From Software.



Points positifs

  • Un DLC riche en contenu
  • Une difficultée revue à la hausse
  • Un level design grandiose et soigné
  • Un bestiaire renouvelé et brutal
  • Des zones immenses remplies de secrets
  • Une histoire aussi mystérieuse que captivante
  • Une fin épique qui ouvre la porte à de nouveaux mystères

Points négatifs

  • Des boss pas très marquants
  • Des combats de boss longs, voire trop longs
  • Une saga culte s'achève! Sniff

Note

Graphismes 90%
Bande-Son 95%
Prise en main 90%
Plaisir de jeu 90%
Durée de vie 90%
Conclusion

Les deux nouvelles zones de The Ringed City offrent sans conteste l’un des contenus les plus riches et plus marquants de la Saga Dark Souls. Que ce soit en termes d’esthétique, de level design ou de difficulté, cet ultime DLC figurera parmi les moments forts de la série. Malgré des boss moins marquants que ce qu’on a l’habitude de voir dans un Souls, l’extension nous propose de visiter des lieux spectaculaires habités par un bestiaire renouvelé au caractère bien trempé. La Cité Enclavée nous offre un spectacle à la hauteur de nos espérances et répond avec brio aux exigences que l’on pourrait attendre pour le grand final d’une saga comme celle de Dark Souls. En plus des nouvelles arènes de PVP et des fonctionnalités de coop, l’histoire bénéficie, enfin de quelques éléments de réponse assez attendus mais en contrepartie, le joueur se retrouve avec de nouvelles interrogations laissant entrevoir de nouveau mystères à élucider. On retiendra que The Ringed City clôture avec succès la mythique Saga Dark Souls qui restera longtemps une référence pour tous les amateurs d’action-rpg hardcore.

Note finale 91% Une fin épique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *