Sony PS4

F1 2018 : plus qu’une simulation, un simulateur de Formule 1 ?


Dans le cercle -parfois très fermé- des purs amateurs de simulations automobile, quelques noms font office de références. Sur consoles, Assetto Corsa ou encore, Project Cars, en font partie depuis un certain temps. Mais d’autres licences, comme F1 2018, parviennent à s’en sortir depuis peu sans lorgner vers la simulation pure, en matière de pilotage. Car c’est en travaillant de nombreux autres détails que Codemasters convainc de plus en plus d’aficionados de Formule 1…

F1 2018 : une expérience encore transcendée ?

Si la série F1 de Codemasters n’est certainement pas la simulation ultime (jusqu’ici, tout du moins…) en matière de sensations de pilotage (bien que le rendu soit plus qu’honorable), le soft s’en sort sur tout le reste. Gestion et évolution de la carrière, graphismes, effets visuels, bande-sonore, travail de développement, etc., l’éditeur a vraiment peaufiné son soft qui, depuis 1 ou 2 opus délivre un résultat bien au-delà des attentes. Evidemment, l’arrivée en trombe des Formule 1 classiques ne gâche rien au plaisir, surtout pour les fans de F1 de la première heure. Voici le tout premier trailer de Gameplay, qui ne pourra que susciter l’excitation de tous ceux attendant le jeu avec impatience.

Clairement, cette année, les développeurs ont encore améliore leur titre, dans tous les domaines. Ainsi, en plus des nouvelles monoplaces historiques, la physique des F1 s’est améliorée avec un accent mis sur le travail des suspensions, notamment. De la sorte, les développeurs espèrent nous proposer des sensations vraiment différentes entre une Formule 1 des années 70 (effet de sol inférieur) et son équivalent de nos jours.

« Il s’agit de l’expérience de F1® la plus accomplie jamais développée par Codemasters », explique le Game Director du jeu, Lee Mather. « Le mode Carrière est l’élément central du jeu, et il a été largement développé en intégrant des séances de questions-réponses sous pression avec la presse, qui influeront directement sur le développement de votre carrière. Le joueur se voit également offrir beaucoup plus de souplesse dans la gestion de sa carrière, avec la possibilité de sélectionner son propre rival et de négocier des transferts en cours de saison. Le mode Carrière propose par ailleurs beaucoup plus d’options au joueur en matière de recherche et développement, et chaque écurie de F1® a désormais son propre arbre des technologies, avec des points forts et des points faibles différents. De plus, le mode Carrière de F1® 2018 intègre pour la première fois la possibilité de voir les règles changer d’une saison sur l’autre. »

« Le comportement des voitures dans le jeu a été retravaillé en utilisant des données réelles de F1®, notamment en ce qui concerne les suspensions et les châssis, mais aussi par l’introduction du système ERS manuel. Cela signifie que non seulement les voitures sont particulièrement agréables à piloter, mais que vous pouvez aussi vraiment sentir la différence entre les modèles contemporains et les 20 voitures de légende qui sont disponibles dans le jeu. Le contraste est phénoménal entre les voitures des années 70, qui accrochent beaucoup moins bien et qui ont beaucoup moins d’effet de sol que les modèles de 2018 ».

Comme ces commentaires l’illustrent, le mode carrière passera donc à la vitesse supérieure, au même titre que les effets spéciaux, retravaillés pour affiner, encore, un degré de réalisme visuel déjà très satisfaisant. Annoncée aussi, une petite nouveauté qui pourrait bien bouleverser le jeu en ligne. En effet, un principe de « super licence » va faire son apparition. Par son biais, le comportement et le talent des pilotes sera analysé de fond en comble, afin de créer des parties rassemblant des gamers partageant une « philosophie » de la course similaire. Voilà qui pourrait rendre la compétition plus équitable.

Rendez-vous le 24 août prochain sur PC, Playstation 4 et Xbox One.