Le Razer Ultimate Eracing Simulator Jeux Vidéo

Razer dévoile un cockpit simracing au CES


Actuellement présent au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, Razer a levé le voile sur un simulateur simracing. Une preview du futur de la simulation automobile, selon la marque.

Dans le cadre du CES (6-10 janvier à Las Vegas), Razer a présenté de nombreuses nouveautés. Parmi elles, le Razer Ultimate Eracing Simulator (RUES), un simulateur de course automobile dernier cri construit en collaboration avec Vesaro, Simpit et Synthesis VR. Son but est simple, « impressionner les amateurs de racing », avoue la marque.

Un simulateur dernier cri pour une immersion totale

Pour ce faire, Razer met les petits plats dans les grands. Ce nouveau simulateur propose en effet un noyau central « ultra-solide » entouré d’un système modulaire avancé. Ceci donnant le pouvoir de générer différents scénarios de jeu. Ce même noyau repose sur une plateforme de mouvement alimentée par deux actionneurs et un boîtier de commande de jeu. De quoi corréler les surfaces du terrain, la force G et les sons en mouvements. Le tout afin de donner une expérience complètement immersive.

Au niveau des écrans, les chiffres donnent pour leur part le vertige. Les visuels surround fournis par Simpit proviennent de deux projecteurs Full-HD. Ces derniers rayonnent sur une surface noire personnalisée de 128 pouces, avec un champ de vision de 202 degrés comportant des couleurs vibrantes et des noirs profonds.

Quant aux éléments concernant directement le pilote, ils sont également impressionnants. Un harnais de course simule en effet les forces G. Tout simplement en appliquant différentes pressions, permettant de ressentir accélérations rapides comme virages serrés.

Un volant en aluminium anodisé et en fibre de carbone gainé de cuir lisse est pour sa part monté sur le simulateur. Cette roue comporte des palettes magnétiques et des boutons réglables pour le changement de vitesse. Ainsi qu’une aide au conducteur précise. Le tout étant accompagné d’un système à trois pédales.

Razer vise la scène simracing

L’annonce de ce nouveau simulateur fait quoi qu’il en soit écho à la volonté de Razer de s’impliquer plus en simracing. Un point que détaille David Tse, directeur de l’esport pour la marque:

« La scène compétitive de l’eracing est un secteur encore peu exploité mais en pleine croissance. Razer a apporté une nouvelle innovation, rendant les jeux plus agréables, plus immersifs et plus excitants pour les fans. Nous sommes prêts à investir des ressources pour développer ce secteur de la compétition »

Un son de cloche évidemment similaire se retrouve chez les collaborateurs de Razer. Notamment Vesaro, ayant participé à la réalisation de ce cockpit. Ce qu’explique Joe Black, le directeur de l’entreprise lui-même:

« Nous sommes très heureux de travailler aux côtés de Razer alors qu’ils entrent dans l’eracing au CES 2020; en combinant l’un de nos systèmes de qualité professionnelle avec l’effort de simulation de course de Razer, nous avons hâte de voir comment cela poussera la course virtuelle plus loin sur le devant de la scène et fera passer le sport au niveau supérieur »

Rappelons toutefois que Razer ne débute pas dans le milieu du simracing. La marque est en effet sponsor de Williams Esports, l’équipe virtuelle de Williams F1. Si son rôle se limite actuellement a fournir du matériel et de l’argent, Javier Guerra Broceño, manager de Williams Esports, avoue que « plusieurs options sont évaluées afin de promouvoir Razer encore mieux dans le simracing (…) Ce n’est que le début de notre coopération afin d’accroître leur présence en simracing ».

Affaire à suivre, donc… Pour les chanceux présents au CES, Razer ouvre en tout cas son cockpit à l’essai. Le temps d’un challenge de trois tours sur Project CARS pro, vous pourrez vous faire un avis du réalisme de ce simulateur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *