Metroid Prime 3ds Reportage

[Preview] Pré-Test : Metroid Prime Federation Force, 100% coop !


Cette année encore, sur la Gamescom 2016, Nintendo avait installé un stand public permettant de s’essayer à de nombreux jeux, déjà sortis ou à paraître parmi lesquels, le controversé Metroid Prime Federation Force. Controversé car, lors de l’annonce de son développement, foule de joueurs avaient pesté contre le choix de la plateforme, la 3DS, alors que la Wii U avait les faveurs des Nintendo-Fans. Controversé aussi de par son orientation multi en coopération, alors que nous nous attendions à un pur FPS -axé sur la campagne solo- comme sur Gamecube et Wii ou carrément à un retour au source dans l’esprit d’un Metroid Other M (Wii). Ceci étant dit, nous ne pourrons pas taxer Nintendo d’être trop conservateur et de ne pas vivre avec son temps, cette-fois ci ! Reste à savoir comment s’en sort ce Metroid pour 3DS, question à laquelle nous allons essayer de répondre au travers de cette petite preview…

Metroid Prime Federation Force : Nintendo tente autre-chose !

Preview de Metroid Prime 3ds

Preview de Metroid Prime 3ds

Avant toute chose, sachez que nous ne tirerons pas de conclusion hâtive au sujet de Metroid Prime Federation Force, en raison du peu d’informations que nous avons pu récolter après une dizaine de minutes de jeu, à peine. Néanmoins, les premiers éléments découverts sur cette version démo à la Gamescom donnent une tendance, qui pourrait déjà orienter les joueurs.

Tout d’abord, les aficionados de Samus Aran ne seront pas forcément aux anges, notre héroïne n’étant pas mise en valeur dans ce soft, qui propose des versions SD (Super Deformed) de membres de l’armée oeuvrant aux côtés de la belle. Ainsi, avec leurs armures ultra-customisables, les quatre personnages (puisqu’il s’agit d’un FPS multi jouable à quatre joueurs en coopération) nous font penser à des Gundam SD ou autres robots nippons, chose qui nous laisse penser que l’Empire du Soleil Levant est peut-être visé en priorité par cet opus…Sachez aussi que le jeu reste jouable en solo (ouf !) et que 2 à 4 amis peuvent y prendre part en local ou, alternativement, en ligne.

De notre côté, sur cette Gamescom, nous avons eu l’occasion d’y goûter à trois, en local. Lancement de la partie dans un univers futuriste en intérieur. Dès los, difficile d’émettre un avis sur la qualité graphique du soft, ce niveau se résumant à des dédales de murs et autres portes métalliques dans la plus pure tradition des jeux S.F. Pas de quoi se faire une bonne idée sur ce plan donc.

Première étape, se partager les armes par le biais d’un coffre prévu à cet effet, l’idée étant de ne pas s’accaparer tout l’arsenal afin d’éviter que vos collègues ne se trouvent démunis face à l’ennemi. De quoi créer quelques conflits et/ou renforcer l’aspect convivial du soft, ce qui peut donner lieu à des échanges sympathiques entre potes !

Cet aspect coopératif se confirme ensuite de manière régulière au cours du jeu, par exemple dans le but d’ouvrir un portail, chose qui ne sera possible qu’à l’aide du concours des trois soldats. Obligation, donc, de ne pas laisser l’un de vos collègues sur la touche bien que cela soit tentant lorsque l’un deux s’avère un peu…lent ! Ou long à la détente…Pas de quête perso, donc, mais de la patience, y compris pendant les affrontements. A ce niveau, pas de doute, nous sommes bien chez Nintendo avec une prise en main rapide, intuitive et plutôt agréable. Visée, ciblage, sauts, possibilité de « planer » et, bien sûr, de tirer (et toujours la possibilité de charger son tir, pour d’avantage de dégâts) avec différentes armes et calibres, cet aspect maniabilité ne pose aucun problème et permet de rentrer quasi-immédiatement dans la partie.

Pré-test de Zelda Breath of the Wild

Après une mise en bouche se résumant à traverser une étendue aquatique en exploitant une plateforme mobile et en récoltant quelques éléments de customisation après avoir explosé des caisses, la suite du niveau nous fait affronter un boss enfermé dans une sorte de cylindre disposant de quatre tranchées verticales, seule occasion de l’abattre, après une certaine période de patience, ce dernier s’avérant assez endurant. Alternativement, une montée d’eau toxique nous oblige, régulièrement, à nous éloigner de la scène de combat en utilisant le vol plané, ce afin de nous mettre à l’abri sur des plateformes. Evidemment, pendant cette période d’attente, plusieurs salves d’ennemis secondaires se font une joie de nous asperger de tirs, rien d’insurmontable toutefois.

Verdict reporté…

Si, au final, notre équipe de 3 combattants n’est pas parvenue à venir à bout du boss en question, en sentiment étrange nous a rapidement envahi au cours de cette session. Metroid Prime Federation Force est-il bon ou pas ? Difficile à dire…Probablement que notre avis définitif ne sera pas aussi tranché, d’un côté comme de l’autre. Car, si nous disposons bien d’un bijoux de maniabilité comme seul Nintendo sait en produire et de puzzles raisonnablement complexes à résoudre en coopération, curieusement, nous avons eu du mal à accrocher. Etait-ce du à la nature du niveau, peu attirant visuellement, le tout dans un contexte de salon inconfortable (avec ces fameux câbles retenant les 3DS sur leurs bornes…grrr !) et bruyant qui ne se prête pas trop à ce type de test ? Possible…

Toujours est-il que, pour l’heure, nous ne nous risquerons pas à pencher d’un côté ou de l’autre, ce Metroid Prime Federation Force nécessitant d’avantage d’heures de jeu et surtout, un test approfondi de la campagne solo pour nous permettre de vous rendre un verdict, le plus juste possible. Cela ne saurait tardé, le soft débarquant début septembre…Pour l’heure, nous soulignerons toutefois une bonne chose, la prise de risque de Nintendo, souhaitée par les fans depuis plusieurs années et qui semble se concrétiser avec ce nouvel opus de Metroid sur 3DS. Nous verrons sous peu si la prise de risque s’avère payante…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *