Test

Test : Samsung Galaxy S9, évolution ou révolution ?


Fiche produit

  • Marque:Samsung
  • Modèle:Galaxy S9
  • Poids:163g
  • Dimensions:147.7 x 68.7 x 8.5 mm
  • Prix:859 euros
  • Batterie:3000 mAh
  • Définition Ecran:2960 x 1440

Chaque année, les meneurs du marché du Smartphone nous proposent de nouvelles versions de leurs « flagship » respectifs. C’est bien sûr le cas de Samsung, qui fêtait il y a quelques semaines la sortie de son nouveau Galaxy S9. Si ce dernier apporte plusieurs nouveautés non-négligeables, ces ajouts justifient-ils l’achat de ce mobile, pour qui posséderait déjà un Galaxy S8 ? Nous allons tenter de vous aiguiller avec ce test du Samsung Galaxy S9, sur Le Mag Jeux High-Tech.

Galaxy S9 : design similaire mais toujours (presque) parfait

Avec son Galaxy S9, on ne peut pas dire que Samsung ait révolutionné le concept du Smartphone. En même temps, ce genre de « révolution » n’intervient que tous les 4 ou 5 ans, ce qui est compréhensible, compte-tenu du nombre croissant de sorties, chaque année. Visuellement, donc, le S9 reste dans la lignée de son prédécesseur bien que plusieurs éléments aient changé de position.

Ainsi, l’écran incurvé de 5,8 pouces est toujours au programme avec des dimensions globalement très proches de celles du S8, avec quelques grammes en moins sur la balance et une largeur légèrement plus importante. Par contre, le lecteur d’empreinte digitale a bougé pour se positionner à un endroit nettement plus approprié c’est à dire, juste en-dessous de l’objectif photo. Très riche idée, l’utilisateur y gagnant en intuitivité. Et puisque nous évoquons la façade arrière, rappelons qu’elle est constituée en verre, ce qui offre un toucher agréable, tout en conservant l’ergonomie connue sur les précédents modèles.

En clair, les qualités de la génération précédente, en matière de prise en main, restent de mise. Ce qui illustre, aussi, une prise de risque mesurée de la part de Samsung, avec le S9, ce dernier restant dans la droite lignée du S8, chose qui ne plaira pas à tout le monde. Mais ce nouveau flagship n’en demeure pas moins une référence face à la concurrence, pour qui apprécie les Smartphones du géant coréen.

Son et image : les forces du S9

Pour trouver un peu de nouveauté, il faut donc aller plus loin dans l’expérience, notamment du côté du son et de l’image. Il faut savoir que ce S9 a gagné près de 40% d’intensité sonore par rapport au S8. De plus, le son Dolby Armos offre un rendu terriblement efficace, notamment lors du visionnage de films. Pour le coup, l’immersion est totale, d’autant que la qualité d’image s’est également affinée, bien que l’évolution ne soit pas flagrante sur ce point, par rapport au S8. Une fois encore, on fait évoluer un produit qui était déjà proche de la perfection lors de sa sortie, l’an passé…Et les résultats sont là, avec les 5,8 pouces de diagonale sur cet AMOLED, pour une résolution de 568 ppp.

Pour les jeux vidéo, évidemment, c’est l’idéal aussi. Surtout que la sur-puissance du processeur Samsung Exynos 9810 de 2,7 GHz assure une gestion totale et parfaite des derniers jeux vidéo pour mobile et même, pour les titres à venir ces dix prochains mois voire, au-delà. Beauté et fluidité fonctionnent, ainsi, de concert. Un monstre de puissance, c’est un fait.

Photos, vidéos : Samsung toujours au sommet ?

Mais la grosse nouveauté sur laquelle communique tout particulièrement Samsung concerne l’appareil photo et l’ouverture f/1,5 (ou f/2.4) dont il dispose. On y gagne en netteté, en vivacité des couleurs et en finesse sur des clichés capturés en plein jour. Et lorsque la pénombre fait son apparition, les différences avec le prédécesseur sont plus flagrantes encore, bien que la qualité d’image soit perfectible, si l’on y regarde de (très) près.

Cependant, la fonction de gestion automatique de la lumière fait tout son effet avec des photos que l’on peut prendre dans la quasi-obscurité, pour un rendu proche de ce que nous pourrions obtenir de jour. On y gagne en simplicité d’utilisation, chose particulièrement appréciable, notamment pendant ses vacances et week-ends de détente. Le constructeur annonce, d’ailleurs, un gain de 28% de lumière. Une référence dans le domaine, qui confirme la supériorité de Samsung en matière de technologie d’appareil photo. Bien que Huawei fasse, désormais, office de concurrent très sérieux sur ce point.

Côté vidéo, une fois encore, la qualité Samsung fait son oeuvre. Avec des médias capturés en 4K à 60fps, vous serez stupéfaits par le rendu de vos « films ».

Super-Slow Motion : « Super » impressionnant mais… »super inutile » ?

Autre arrivée sur le S9, le mode super-ralenti (240 fps, 1080p). En pratique, cette fonction est assez bluffante puisqu’elle permet de ralentir considérablement la vitesse d’une vidéo, afin de percevoir des choses invisibles à l’oeil nu. Nous vous avions d’ailleurs exposé le concept il y a quelques semaines, lors de notre toute première séance de prise en main du S9. Idéal pour décomposer une action quelconque, par exemple pendant un événement sportif. Néanmoins, à l’usage, le procédé reste un peu « gadget ». Une utilisation qui reste donc réservée à quelques utilisateurs, pour un usage spécifique.

Déverrouillage : le S9, un vrai coffre fort ?

Côté déverrouillage, un mot sur les possibilités qui s’offrent aux utilisateurs à savoir, le classique code PIN, la reconnaissance faciale, le lecteur d’empreintes ainsi que la reconnaissance d’iris. Nous étions un peu perplexes quant à la fiabilité de ce dernier système, craintes injustifiées. En effet, le procédé n’est que rarement pris en défaut. Ainsi, seule une utilisation sous un soleil plombant vous contraindra à changer de solution de déverrouillage. Car en règle générale, même si vous portez des lentilles (notre cas pendant une bonne partie du test), la reconnaissance se fait en un clin d’oeil (ah, ah !). Ce même après une soirée festive se terminant tardivement (oui, nous avons poussé le S9 dans ses retranchements, au cours de ce test !!) et mettant la fatigue (et l’état !) des yeux à rude épreuve. Une bonne surprise.

Pour le reste, le lecteur d’empreinte reste d’excellente facture alors que la reconnaissance faciale s’avère plus fiable que sur d’autres smartphones de constructeurs concurrents, bien que la technologie exploitée reste trop basique, par rapport à ce que fait Apple, par exemple. Ce qui peut poser problème en matière de sécurité, à moins de couper cette dernière fonction avec celle de détection d’iris. Bilan plutôt positif, donc dans ce domaine de la sécurité.

Système d’exploitation et autres fonctions mineures…

Au niveau du système d’exploitation, Android Oreo est au programme. Une interface toujours intuitive et plutôt bien conçue même s’il s’agit, avant-tout, d’une affaire de goût. Intéressant de noter que cette dernière semble d’avantage convenir à un utilisateur habitué d’ iOS, ce qui peut signifier que Samsung dispose, désormais, d’un système d’avantage conçu pour un public large. Un avis qui reste subjectif, néanmoins.

Quelques mots, aussi, sur la certification IP68, garantissant une résistance à l’eau et à la poussière ainsi que sur une nouveauté quelque peu décriée, les emoji. En pratique, l’ajout d’accessoires et la modification des visages est plutôt rigolote mais reste très accessoire. Surtout, cette fonction reste en deçà de son supposé équivalent proposé par Apple. Samsung ne pouvait pas rester sans réaction face à cette fonction concurrente d’où cet ajout, vraisemblablement réalisé dans la hâte. Au final, vous n’y passerez quelques minutes sans jamais y revenir. Dommage.

L’autonomie : LE défaut du Galaxy S9 ?

Terminons avec la plus grande déception résultant de ce test, l’autonomie. En optant pour une batterie trop juste en capacité, pour un monstre de puissance comme le S9, Samsung a saboté la longévité de son mobile. Ainsi, il tiendra difficilement une journée complète, à moins d’une utilisation primaire. Car si vous faites usage de jeux vidéo, de photos/vidéo et/ou d’applications gourmandes, vous serez déçus par le S9 en matière d’autonomie (proche de celle du S8), par rapport à ses concurrents directs. Reste la possibilité de réduire la consommation en passant par la case réglages (luminosité, etc.) ou de conserver à proximité un chargeur de poche.

Par contre, mention ++ pour le nouveau chargeur Samsung, qui donne seconde vie à vos batteries en un temps record. Très appréciable pour le coup.


Le Samsung Galaxy S9 chez FNAC

Points positifs

  • La qualité d'image (tout type d'usage)
  • La qualité sonore
  • La prise en main
  • Un monstre de puissance...
  • Appareil photo polyvalent pour des clichés d'une grande beauté
  • La "vraie" double-sim

Points négatifs

  • Autonomie de batterie décevante
  • Evolution minime en matière de design
  • La fonction Emoji, peu convaincante
  • Le super-ralenti, très efficace mais relativement inutile en pratique

Note

Prise en main
Performances
Ecran
Fonctionnalités
Esthétique
Appareil photo
Autonomie de batterie
Rapport qualité/prix
Conclusion

Au final, le Samsung Galaxy S9 se présente comme une évolution du S8 à savoir, un excellent mobile offrant des prestations haut de gamme en matière de design/ergonomie, de prises de vue, de son et d’image.

Car c’est plutôt à l’intérieur que la bête s’enrichit, avec un appareil photo/vidéo capable de prouesses et, à certains égards, supérieur à ce que propose la concurrence. Néanmoins, certaines nouveautés, aussi réussies soient-elles (le super-ralenti) manque d’intérêt à long terme voire, s’avèrent totalement superflues (emoji). Mais en réalité, le principal (et seul ?) défaut du Galaxy S9 vient de l’autonomie de sa batterie, nettement en deçà de ce que proposent des mobiles concurrents.

Pour le reste, si l’on peut lui reprocher une évolution timide, le Galaxy S9 reste l’un des meilleurs Smartphones du marché, doté d’une puissance brute stratosphérique, en faisant le compagnon idéal des amateurs de jeux vidéo et de films/séries TV.

Reste que, si vous possédez déjà un Galaxy S8, nous vous conseillons de patienter jusqu’à la sortie du S10 qui devrait, lui, d’avantage faire office de mobile révolutionnaire. Par contre, si vous vous êtes arrêté au Galaxy S6 ou S7, l’acquisition de ce S9 reste légitime. A condition de disposer du budget, malgré tout conséquent.

Note finale 4.2 La limousine des Smartphones