Switch

Zelda Breath of the Wild, liberté, plénitude, les raisons d’un tel engouement ?


Revenons, une fois encore, sur l’un des titres les plus réussis de ces dernières années. Zelda Breath of the Wild, sorti simultanément sur consoles Wii U et Nintendo Switch 2017 laisse, encore, des traces indélébiles chez pas mal de joueurs. Ainsi, après 10 mois de disponibilité, les dernières aventures de Link occupent encore une bonne part des discussions des gamers. Alors, pour quelle raison cet opus en particulier est-t-il parvenu à convaincre, à ce point le coeur de tant de gamers ? Nous allons tenter de l’expliquer…

Zelda Breath of the Wild : chronique d’un succès inévitable

Alors, bien sûr, les raisons d’un succès vidéoludique sont souvent multiples. Chaque joueur étant différent, chacun d’entre-nous s’oriente, en particulier, vers un jeu selon ses propres envies voire, ses vécus intimes. Et lorsque l’expérience est aussi marquante que celle offerte par un Zelda BOTW, là encore, les motifs de cette satisfaction sont parfois très différents d’un individu à l’autre. Toutefois, plusieurs grandes lignes expliquent pourquoi ce Zelda en particulier a obtenu tant de faveurs, qu’il s’agisse des joueurs ou de la presse spécialisée.

Selon nous, la première grande raison du succès rencontré par Breath of the Wild provient de son aspect « open world » (monde ouvert) qui confère à l’aventure un sentiment liberté -d’ailleurs évoqué par le Producteur du jeu– sans précédent, dans un jeu vidéo de la série Zelda. Apercevoir des montagnes enneigées semblant à des centaines de kilomètres tout en sachant qu’elles deviendront accessibles au joueur, voilà un sentiment particulièrement appréciable, auquel nombre de gamers ont été sensibles. Car, vous l’aurez compris, cela rend l’aventure plus réaliste, plus réelle.

De la sorte, l’immersion dans le jeu se fait d’emblée, de façon totalement naturelle. Toujours en gardant cet aspect réalisme, indispensable pour permettre au plus grand nombre de se sentir « intégré » à l’univers mis en place, le personnage principal -Link- a lui aussi gagné en « humanité ». Un comble, pour un Elfe…Visuellement parlant, malgré un aspect « cartoon » (visage), le personnage principal semble avoir gagné en émotion. Mais link peut aussi avoir froid, faim, soif, ressentir la chaleur, l’humidité, bref, VIVRE !

Sachant cela, le joueur doit prendre soin de son guerrier ce qui crée irrémédiablement un lien affectif avec lui. Lien qui contribue, une nouvelle fois, à absorber l’esprit du joueur pour lui faire vivre l’aventure quasiment comme s’il en était devenu le héros principal. Chasser, récolter des fruits, des champignons ou des légumes mais aussi, des herbes, pour concocter des plats chauds (ou manger froid), certains offrant des vertus particulières permettant d’accroître les capacités de résistance de Link aux éléments l’entourant. Mais l’expérience ne s’arrête pas là puisque il vous faudra aussi couper du bois de chauffage, abattre un arbre pour franchir un précipice ou traverser un cours d’eau, gravir des falaises à mains nues (avec une capacité d’endurance limitée, mais qui s’améliore au gré de la progression), nager dans des étendues aquatiques plus ou moins chaudes, éviter la foudre par temps orageux, faire du feu, vous abriter, trouver un cheval, etc.

Une pure aventure de survie en somme, avec tout ce que cela entraîne en matière d’hostilité, les adversaires étant susceptibles d’ apparaître n’importe-où, selon l’heure à laquelle vous passerez à tel ou tel endroit. Car une notion de temps est également de la partie, ce qui donne lieu, parfois, à des magnifiques panoramas, que l’on ne peut s’empêcher de photographier, via la fonction « capture d’écran » de la Switch. Une vraie découverte, quasi-permanente, qui fait quasiment office de voyage, même virtuel. Cette beauté contribue, aussi, à cet engouement des joueurs. Qui d’entre-vous n’a jamais aperçu, sur un réseau social, la publication d’une image issue de Zelda Breath of the Wild, par l’un de vos contacts, juste pour la beauté « du moment » ?

La météo, elle aussi, évolue avec de la pluie, de la neige, des orages, des étendues arides, rocheuses, marécageuses, etc. En somme, le monde de Zelda Breath of the Wild évolue de manière permanente, à tous niveaux. Un peu comme dans notre vie à nous (toutes proportions et comparaisons gardées…). Ce qui, une fois de plus, rapproche le jeu des joueurs, avec ce sentiment d’être, finalement, un intime de Link. Une sorte de monde, à la fois familier et inconnu. Délicieux sentiment auquel peu de gamers sont restés insensibles…

Zelda Switch

Zelda Breath of the Wild : LE jeu qui nous sort de nos vies…de dingues !

Ultime argument, le fait de pouvoir suivre ou non le fil conducteur de l’épopée. Vous souhaitez, dès le début du jeu, aller combattre le vilain-méchant du jeu ? C’est possible !! Du moins, techniquement…Car sans les armes, équipements, coeurs et expérience nécessaires, l’affaire sera particulièrement corsée. Concernant l’ordre de passage des « donjons » et autres « animaux-boss », même chose. On fait ce que l’on veut, quand on l’a décidé. Sachant qu’il n’y a pas d’obligation de le faire non plus…LIBERTE !

Vous préférez flâner pour visiter l’immense map et ses nombreux environnements variés, découvrir des minéraux, champignons ou animaux rares ? C’est possible…et diablement agréable ! Les mini-quêtes peuvent, elles aussi, constituer une alternative, toujours selon ce sentiment de liberté rarement aussi bien vécu, par le passé, dans un jeu vidéo.

En bref, Zelda Breath of the Wild se joue un peu selon votre humeur du moment, avec un angle, à chaque fois, bien personnel. Il s’adapte, aussi, à de nombreux joueurs. Certains, d’ailleurs, ne sont jamais allés affronter Ganon, préférant profiter des panoramas et de la découverte progressive des lieux, un peu comme s’ils partaient, de temps à autre, en week-end, dans un monde à la fois proche du leur et tellement dépaysant !

Voilà, aussi, pourquoi The Legend of Zelda Breath of the Wild est magique et surtout, unique. Si vous ne l’avez pas encore découvert, il serait plus que temps de vous y mettre. Votre esprit s’en sentira probablement grandi et surtout, apaisé…Assurément, le titre de meilleur jeu de l’année est plus que mérité.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *