Switch

Test : 1er contact avec Doom sur Nintendo Switch – #PGW17


Nintendo France et Bethesda Softworks nous avaient réservé une petite surprise, sur cette Paris Games Week 2017. En marge de l’immense stand Nintendo, une petite surface avait été pensée dans le but de nous permettre d’essayer deux jeux « mature » à paraître en cette fin d’année, Skyrim et Doom. Intéressons-nous à ce dernier par le biais de ce pré test, à quelques jours de la sortie officielle…

Alors, bien sûr, nous vous épargnerons toute comparaison déplacée -et sans intérêt- entre Doom version Switch et ses homologues déjà commercialisés sur consoles Playstation 4 et Xbox One. Ainsi, lors de cette session de prise en main, nous avons pris le parti de repartir d’une feuille blanche. D’autant qu’il s’agira du premier jeu du genre (FPS) sur la console hybride.

Techniquement, cela donne quoi ?

Cette quinzaine de minutes à essayer le soft sur l’écran nomade de la console (avec une manette pro) a été relativement instructive, bien que nous ne puissions en tirer des conclusions définitives. Pour juger rapidement de la gestion de l’action par la Switch, nous avons choisi l’ultime niveau du soft. Bien nous en a pris, compte-tenu du nombre important d’adversaires présents dans ce stage.

Premier constat (juste avant d’entrer dans la bataille), les visuels sont soignés, plutôt propres et, au final, avantageux, sur la tablette de la console. Evidemment, sans référence préalable (pour ce type de soft), la comparaison n’est pas réellement possible. Néanmoins, il est important de noter que nous n’avons pas été choqués par ce portage, sur le plan visuel. Un premier bon point, donc, même s’il faudra confirmer ce ressenti en naviguant dans l’ensemble des niveaux.

Une fois dans l’action, il faut tout de même un petit temps d’adaptation aux commandes. Un passage par le menu permettra sans doute d’améliorer l’assignation, histoire de disposer d’un rendu plus intuitif. Mais globalement, le pad Pro de la Switch fait le job. Les déplacements du personnage son rapides et fluides. De plus, le framerate nous est apparu comme très correct et sans l’ombre d’un ralentissement. D’ailleurs, le fait que cette version démo nous ait laisser le choix total concernant la sélection de l’environnement est plutôt bon signe. Car quand un éditeur ou un studio de développement souhaite cacher un défaut quelconque, il lui est très facile de ne montrer que ce qui avantagera le soft, lors d’un premier contact. Cela arrive d’ailleurs fréquemment. Mais dans le cas précis, en l’occurrence, nous sommes restés très libres dans notre découverte, sans être « dirigés » par les responsables de la session. Ce qui nous rend plutôt optimiste.

La Nintendo Switch baisse ses prix (- 50 euros) pour la sortie de Mario Odyssey [Màj]

Doom Switch : premier avis favorable

Pour le moment et compte-tenu du temps de jeu alloué (par nous-même) à Doom sur Switch, nous sommes plutôt agréablement surpris par les qualités techniques du soft. En évitant toute comparaison avec des consoles plus puissantes, le FPS de Bethesda Softworks nous a semblé très au point. Une prise en main nerveuse, fluide et finalement assez jouissive résumeraient parfaitement ces quelques minutes de test.

Un premier avis positif, donc, en attendant une confirmation par le biais du test complet, qui ne devrait pas trop tarder….

Téléchargez gratuitement notre appli sur Google Play (Android) ou App Store (iOS)

Test #PGW17 : 1er avis sur Call of Duty WWII et son mode multi


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *