Test

Test de FIFA 19 : et sur la Switch, carton rouge ou…pas !?


Fiche jeu

FIFA 19 c’est l’une des sorties les plus attendues, cette année comme les précédentes. Pourtant, sur consoles PS4 et Xbox One, le manque de nouveautés fondamentales commence à faire défaut. Mais sur console Switch, les enjeux sont bien différents pour cause de non-concurrence, tout d’abord, puis de contenu plus allégé. Alors, par rapport à l’opus 2018, FIFA 19 a-t-il évolué, sur le hardware hybride de Nintendo ? Réponse dans ce test.

FIFA 19 sur Switch : une version en décalage

Cette année, encore, FIFA 19 sur console Switch doit faire sans une partie du contenu disponible sur les autres supports, tout en rendant des graphismes et animations moins réalistes et un gameplay un peu simplifié. Mais c’est un parti pris d’Electronic Arts, sur cette machine, qui ne dispose pas de la dernière génération du moteur de jeu, le Frostbite. En conséquence, si l’on s’intéresse à cette version, c’est avant tout pour disposer d’une simulation de Football « honnête » à emporter partout avec soi. Surtout, faut-il s’offrir cet opus 2019 si l’on possède déjà la précédente version, sur cette même console ? A vous de répondre à cette question, selon vos attentes, en lisant la suite de notre test.

Contenu amélioré, cette année

Concrètement, FIFA 19 sur Switch dispose de nouveautés comme la possibilité (enfin) de jouer en ligne contre des potes. La Ligue des Champions et l’ Europa League sont également au programme, de même que le loisir de personnaliser librement les règles et les matchs, comme le fait de « dégager » un joueur adverse trop gênant. En revanche, toujours pas de mode aventure au programme…

Outre ces modes additionnels, Electronic Arts a procédé à quelques ajustements. Tout d’abord, l’ I.A s’est -un peu- améliorée de manière générale. Plus réactive, moins nonchalante concernant les joueurs. Par contre, pour ce qui concerne les gardiens, on a toujours à faire à de véritables passoires, qui démarrent toujours (ou souvent) avec un déclic de retard. En conséquence, les buts s’inscrivent en pagaille…et, peut-être, plus facilement que sur FIFA 18, du fait de l’ajout d’une nouvelle frappe.

Bon, une fois encore, compte-tenu du public visé, cela peut se transformer en point positif. Car, si sur consoles PS4/Xbox One FIFA est quasiment inaccessible aux non-initiés, sur Switch, n’importe qui peut jouer et, rapidement, prendre du plaisir en marquant des buts et même, en réalisant différents mouvements « techniques » sur le terrain. Dans ce cadre bien précis, les joy-con font correctement le job, sans crier au génie pour autant. Et puis, malgré tout, ce FIFA Switch s’est amélioré au niveau des actions de jeu, avec la nécessité de construire d’avantage ses actions. Côté défense, rien n’est parfait mais, là encore, elle semble s’être améliorée, depuis l’an passé. Après, oui, FIFA sur Switch est un jeu de Foot typé arcade et non une simulation pure…

Techniquement perfectible, mais il y a du mieux

Côté technique pure, les améliorations graphiques par rapport au précédent opus sont loin d’être flagrantes. Pourtant, à y regarder de plus près, pelouse et joueurs ont gagné en finesse visuelle. Par contre, les rencontres de nuit restent bien dégueulasses côté effets graphiques, de même que le public, toujours passablement représenté. Quand même, à ce niveau, un petit effort serait le bienvenu…

En revanche, belle tenue en matière de Framerate avec du 60 FPS sur écran de TV comme en mode nomade, pour des animations fluides et sans bavures. Compte-tenu de la technologie vieillissante animant FIFA 19 sur cette console, c’est un petit exploit, à souligner.

Et dans le registre sonore, cela donne quoi ? Alors, au-delà des quelques bugs (les commentateurs annonçant la victoire de la mauvaise équipe…), les commentaires de Menès, logiquement négatifs, grognons et monocordes n’apportent pas grand chose. Mais c’est une constante, dans les simulations de Football. Par contre, nous avons apprécié les musiques délivrées lors de la navigation des menus (très intuitifs, soit dit en passant), de quoi rattraper un peu le coup car…niveau bruitages, on frôle l’insomnie ! L’ambiance dans les stades est souvent faiblarde même si quelques chants de supporters locaux donnent, de temps en temps, un peu de peps aux rencontres. Il n’en demeure pas moins que, même après un but, le public manque clairement de vitalité. Dommage, cette facette ayant toujours une influence sur l’aspect immersif, dans une simulation de Football…

Le jeu à plusieurs, sans prise de tête, petit plus sur Switch

Pour conclure, évoquons le jeu multi car, sur cette console, il s ‘agit probablement du second point d’orgue, en plus de la portabilité. Le mode « coup d’envoi » apporte un vrai plus, à ce niveau, en matière de convivialité. Et puis, jouer à quatre sur le petit écran, pendant ses déplacements, cela reste très sympa, en dépit d’une visibilité clairement limitée.

Points positifs

  • Framerate au top (60fps)
  • Contenu plus conséquent
  • Le jeu en multi, local ou online
  • Défense moins permissive
  • I.A globalement meilleure
  • Le jeu nomade

Points négatifs

  • Les gardiens, encore trop perfectibles
  • Attention, FIFA Switch est d'avantage typé arcade que "sim"
  • Mode aventure toujours absent...
  • Ambiance sonore décevante...
  • Quelques bugs visuels et sonores

Note

Graphismes 75%
Bande-son 60%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 80%
Durée de vie 86%
Conclusion

Alors, oui, FIFA 19 sur console Switch ne tient pas la route face aux versions Xbox One et Playstation 4. Mais en même temps, celui-ci s’inscrit d’avantage comme un jeu typé arcade, plus convivial et d’avantage tourné vers un public occasionnel n’ayant pas envie de se prendre la tête pendant d’interminables pour, finalement, parvenir à marquer un but !

Sur Switch, que vous soyez ou non un habitué des simulations de Football, vous parviendrez rapidement à marquer des buts. Ce qui donnera du relief à vos parties entre amis, en local ou en ligne, toujours dans cet esprit « bon enfant ». Idem concernant les parents qui souhaiteraient initier leurs enfants…et vice-versa !

Techniquement, sur Switch, le résultat est plutôt correct, du moins concernant la représentation des joueurs et leurs animations. Reste la bande-son, réel point faible sur cette console, ainsi que L’I.A qui, malgré de réels progrès, reste à la ramasse, surtout concernant les réactions des gardiens.

Enfin, il faut saluer l’ajout de modes de jeux inédits, par rapports à FIFA 18. Et puis, pour vos déplacements, vous disposerez d’un bon jeu de Foot, accessible en matière de gameplay et plutôt fun. A condition de ne pas le comparer aux versions PS4 et Xbox One…

Note finale 76% En progrès