Test

Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia – le test Switch


Fiche jeu

Chasseurs de Trolls est une série d’animation disponible sur Netflix. Elle a été créée par Guillermo del Toro et se découpe en trois parties. Elle raconte les aventures de Jimmy Dulac, un jeune garçon qui se retrouve soudain en possession d’une amulette magique. Celle-ci lui confère le pouvoir de devenir un chasseur de trolls. Sa mission principale est de protéger ce peuple (dont il ignorait l’existence jusqu’à présent). Accompagné de ses amis Claire et Toby, il va vivre de grandes aventures dans un monde magique. Le Mag Jeux High Tech vous propose ici un test de la version Switch du jeu Chasseurs de Trolls, intitulée Protecteurs d’Arcadia.

Chasseurs de Trolls : une aventure inédite

Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia porte le même nom que la série. Pourtant il s’agit d’une aventure inédite situé dans les lieux emblématiques que les fans connaissent déjà. Le joueur incarne Jimmy Dulac, transformé en chasseur de trolls. Il est bon de préciser que l’action se déroule après les trois parties de la série. Il est donc plus intéressant de s’y plonger après l’avoir vue. Même si les nouveaux venus prendront très vite leurs marques et pourront quand même en profiter.

Si vous ne l’avez pas vue, difficile de vous en parler sans vous spoiler la fin. Disons que nous retrouvons les trois personnages principaux à l’endroit prévu évoqué en fin de série. Vous allez affronter un troll-pirate du nom de Porgon. Celui-ci dispose du pouvoir de voyager le temps, et de vous faire voyager dans le temps. C’est ainsi que le héros va se retrouver au début de ses propres aventures, mais pour en vivre des différentes.

De cette façon les développeurs s’assurent de pouvoir contenter un large public. En effet, les fans vont retrouver les décors et personnages connus. Tandis que les nouveaux venus se voient introduits à ceux-ci. L’occasion pour Jimmy de re-passer par la case apprentissage. Ce qui permet également au joueur de se familiariser avec les commandes du jeu. Le but de celui-ci est assez simple : pourchasser Porgon à travers les lieux et les époques pour l’empêcher de nuire. Mais cela va s’avérer plus ardu que prévu, comme vous vous en doutez.

L’action simple pour les plus jeunes

Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia se présente sous la forme d’un plateformer d’action en vue latérale. À la manière des premiers jeux Mario, on avance de gauche à droite et inversement. Jimmy peut sauter, frapper et glisser (dans un premier temps) afin d’éviter les obstacles et de pourfendre les ennemis. Ceux-ci ne sont pas trop coriaces et quelques coups d’épées bien placées font facilement l’affaire. Au fil de votre progression, vous allez débloquer de nouvelles capacités. Cela peut-être en modifiant votre armure, en faisant appel à des acolytes extérieurs ou en débloquant de nouvelles capacités. Vous pourrez ainsi dasher, faire apparaître une plateforme du sol, Toby peut venir exploser des caisses avec son marteau, etc.

Chaque environnement est découpé en plusieurs zones qu’il faut parcourir d’un bout à l’autre. En chemin vous allez donner quelques coups d’épées et sauter sur des plateformes. Rien de bien compliqué pour les joueurs aguerris. Mais les petits qui ont aimé la série trouveront là un défi agréable qui leur permet de mettre un premier pied dans le monde du jeu vidéo. Attention toutefois, le jeu n’est pas tendre pour autant, et les ennemis ont la fâcheuse tendance à surgir un peu trop rapidement à l’écran. Cela demande quelques réflexes qui s’acquièrent très vite avec la pratique.

Dans chaque niveau il faut ramasser des chaussettes et des nains, emblématiques de la série. Ceux-ci vont servir de monnaie d’échange dans le Marché aux Trolls, lieu culte de la série et hub central du jeu. Ici vous allez pouvoir aller dans la boutique, le bar, parler aux trolls… Cela vous permet d’acheter des objets, des améliorations ou encore de partager à quelques mini-jeux comme le lancer de nain ou l’empilage de sushis. Des petites pauses bienvenues entre deux niveaux. D’ailleurs il est possible de quitter ceux-ci à tout moment et de voyager entre les zones via un parchemin, accessible via votre inventaire.

Il n’y a pas d’arbre de compétences ou autre, le jeu est plutôt simple. Vous allez acheter vos objets/améliorations dans le Marché aux Trolls. Ensuite vous les utilisez en jeu directement, comme la potion d’invincibilité de cinq secondes. Ou alors vous les équipez directement et durablement (les différentes armures). Vos diverses aptitudes permettent d’accéder à tous les secrets des niveaux (chaussettes et nains) afin de finir le jeu à 100%. Enfin, sachez qu’il y a un mode deux joueurs dans Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia. Le second joueur avec un joy-con va alors incarner Claire pour aider Jimmy.

L’aventure un peu (trop) simple ?

Les fans de la série animée seront ravis de retrouver les voix françaises originales entendues sur Netflix. Cela permet de se plonger directement dans l’ambiance et retrouver les personnages cultes dans leur intégralité. Cela peut paraître être un détail, mais il s’agit d’un sacré plus. En effet, Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia est un portage honnête qui se paye le luxe d’avoir les acteurs originaux pour doubler sa VF. Là-dessus, rien à dire, ça fait plaisir à voir et surtout à entendre.

Il en va de même pour les niveaux visités. On retrouve les endroits vus ou juste aperçus dans la série. Comme dans le premier niveau dans la ville d’Arcadia. Lorsque Jimmy fait ses premiers pas, on passe devant l’enseigne du dentiste que fréquente son ami Toby. Plein de petits clins d’œil sont disséminés comme ça dans le jeu. Ne serait-ce que les fameux nains à collecter dans chaque niveau. Ainsi, les spectateurs de la série seront ravis de ces petits rappels. Et les joueurs ne connaissant pas la série n’auront qu’une envie : la découvrir.

Pourtant, Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia souffre de quelques défauts. À commencer par des temps de chargement trop lents et fréquents. Parlons aussi de la difficulté en dent de scie, avec des niveaux relativement faciles et des combats de boss parfois très corsés. Heureusement, le jeu est assez généreux en termes de vie et de cœurs, ce qui devrait ne pas vous poser trop de problème. Enfin, nous avons noté une certaine répétitivité des niveaux. Malgré des variations dans les environnements et un crescendo dans la difficulté des niveaux, on fait toujours la même chose. Les enfants n’y verront pas d’inconvénients, mais les adultes feront un ou deux niveaux avant de passer à autre chose (pour y revenir plus tard toutefois).

Chasseurs de Trolls : Protecteurs d’Arcadia est donc un petit jeu sympathique. Il plaira assurément à ceux qui ont aimé la série Netflix. Les non-initiés y trouveront un jeu de plate-forme agréable (mais répétitif) et surtout une excellente occasion de se lancer dans la série. Les deux se complètent et si vous avez aimé l’un, vous aimerez aussi l’autre.

Points positifs

  • On retrouve les voix françaises originales
  • Tout l'univers des trolls est de retour
  • L'ambiance de la série est bien retranscrite

Points négatifs

  • Les temps de chargement, trop longs et fréquents
  • Une action répétitive
  • La difficulté en dents de scie

Note

Graphismes 61%
Bande-son 66%
Prise en main 65%
Plaisir de jeu 63%
Durée de vie 68%
Conclusion

Si vous avez aimé Chasseurs de Trolls : la série, alors vous allez aimer Protecteurs d’Arcadia. On y retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de la série animée de Guillermo del Toro sur Netflix. Les personnages, les lieux, la VF, l’humour… Tous les ingrédients sont là pour proposer un petit jeu d’action/plateforme des plus sympathiques mais qui souffre de quelques défauts. Ceux-ci ne seront pas relevés par les plus jeunes joueurs, mais risquent de gêner les plus aguerris qui sont habitués aux triple A. Ce jeu n’est pas de leur calibre et ne se revendique pas ainsi. Il faut donc le prendre pour ce qu’il est : une petite adaptation honnête d’une série à succès sur Netflix.

Note finale 65% Sympathique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *