motogp lorenzo Jeux Vidéo

eSport : Jorge Lorenzo s’impose à Silverstone, en MotoGP virtuelle


Sa victoire n’était probablement pas attendue, compte-tenu que Jorge Lorenzo réalisait ses débuts, le week-end dernier, dans le championnat virtuel de MotoGP. Alors il faut croire que le pilote Yamaha s’était bien entraîné au préalable, sur MotoGP 20….

MotoGP : victoire eSport mais victoire quand même !

Jorge Lorenzo -en pole position- a donc offert à Yamaha une victoire virtuelle, lors du Grand-Prix de Grande Bretagne virtuel. Vainqueur, l’Espagnol s’est imposé devant Tito Rabat et Fabio Quartararo, qui était pourtant le plus rapide du jour. Bien que virtuelle, cette victoire comblait de joie le retraité de la MotoGP :

« J’étais très heureux de participer à cette course. Je suis un grand fan de jeux vidéo depuis que je suis très jeune, et petit à petit j’ai acquis des compétences, notamment avec des jeux de sport automobile comme le MotoGP, la Formule 1 et le Rallye. Je pense que c’était une excellente idée de commencer ces compétitions de course virtuelle pendant le verrouillage, et maintenant j’ai enfin pu participer à ma première course virtuelle. Le jeu vidéo MotoGP est devenu de plus en plus réaliste, et surtout cette année, il a fait un grand pas. L’une des choses les plus cool est les mises à jour qui améliorent le réalisme et la sensation de conduite« .

« Mes rivaux étaient très forts aujourd’hui. Ils ont eu la chance de participer à certaines courses virtuelles MotoGP précédentes, alors que c’était la première fois pour moi. Certains d’entre eux, comme Fabio et Pecco, sont très jeunes et très rapides, j’ai donc dû m’entraîner beaucoup ces derniers jours afin de me familiariser avec le jeu MotoGP20. J’ai essayé d’obtenir des références et d’être cohérent avec mon rythme. J’ai obtenu la pole position mais, malheureusement, Nakagami m’a percuté au troisième virage. J’ai dû rester calme pour combler l’écart. Fabio était très rapide mais heureusement pour moi, il s’est écrasé plus de fois que moi! J’ai dépassé Tito dans les derniers tours et j’ai gagné la course. Je suis très content parce que j’ai rendu réelle la célèbre phrase des empereurs romains: « Veni, vidi, vici”! »