dying light switch Switch

Le jeu d’horreur Dying Light confirme que la Switch en a dans le ventre !


Nous en parlions il y a peu, dans le cadre d’une récente interview des développeurs de Saber Interactive, les jeux matures exportés des consoles Sony et Microsoft ont de l’avenir, sur console Switch. Nouvel exemple aujourd’hui, Dying Light. Un survival-horror bien conçu, de qualité, qui est disponible sur la console hybride depuis peu.

Dying Light : il y a encore de la lumière, dans les entrailles de la Switch

Oui, les développeurs en ont encore sous la pédale, avec la Switch. Saber Interactive (prochainement, World War Z), Panic Button et, donc, Techland, sont capables de sortir le meilleur de la petite console de Nintendo. Aussi, Piotr Chrzanowski, qui est responsable technologie au sein du studio en question, commente le travail qui a été réalisé avec ce portage, globalement plébiscité par la presse.

“Nous sommes plus qu’heureux de la réception initiale de Dying Light Platinum Edition sur Nintendo Switch et nous sommes reconnaissants des retours chaleureux de chacun. Les commentaires reçus jusqu’à présent confirment clairement que nos efforts conjoints ont abouti à l’un des meilleurs portages sur la plateforme Switch, offrant un gameplay immersif et stable pour les modes portatif et docké. Néanmoins, nous nous engageons à résoudre tous les problèmes soulevés jusqu’à présent (par exemple, le plafonnement de la fréquence d’images) et à améliorer les performances et la qualité.” a déclaré Piotr Chrzanowski, responsable de la Technologie chez Techland.

Voici, également, une vidéo dans laquelle les développeurs nous expliquent leur travail et les difficultés rencontrées lors de la conception de cette version Switch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.