Reportage

Pré test de The Legend of Zelda Breath of the Wild


Comme nous vous l’annoncions il y a peu, nous étions invités par Nintendo en vue de procéder à un premier test du prochain Zelda , le très prometteur The Legend Of Zelda Breath of the Wild sur console Nintendo Wii U. Voici, donc, nos impressions sur le soft, manette en main.

Après plus de 30 minutes de jeu sur ce Zelda Breath of the Wild, il est temps de vous livrer notre premier verdict sur celui qui s’annonce peut-être comme le jeu le plus marquant de la Wii U. Avant de développer, histoire de vous rassurer, sachez que nous n’avons pas été déçus, en dépit des très hautes attentes que nous placions en lui après cette longue et alléchante présentation effectuée sur l’ E3 de Los Angeles.

Cette séance de prise en main s’est construite en deux parties, la première visant à nous permettre de nous acclimater aux commandes tandis que la seconde se concentrait sur le lancement de l’histoire à proprement parler.

Zelda Breath of the Wild, étape 1 : prise de contact avec Link

Nintendo post-E3 présentation de Paris - Image : www.lemagjeuxhightech.com

Nintendo post-E3 présentation de Paris

Premier élément à noter côté prise en main, le temps d’adaptation nécessaire à la mémorisation de toutes les commandes, le gameplay et, donc, les possibilités d’interactions s’étant enrichies considérablement en comparaison avec Twilight Princess. Si, habituellement, la prise en main d’un nouveau Zelda se fait toujours facilement pour peu que l’on soit un habitué de la série, Breath of the Wild met un terme à cette règle en offrant des manipulations inédites. Cela est très appréciable et renforce cette impression de vivre une expérience complètement nouvelle. La dernière fois qu’un jeu vidéo Zelda nous avait rendu un sentiment similaire, il s’agissait de l’opus Ocarina of Time, qui passait pour la première fois en 3D, sur Nintendo 64…

On retrouve, en effet, ce rafraîchissant goût de liberté, rien ni personne dans l’environnement n’étant en mesure de stopper Link dans sa course. Une montagne se dresse devant vous ? Plutôt que de la contourner, optez pour l’escalade. Un point d’eau vous sépare de votre objectif ? Traversez-le à la nage ! Mais dans un cas comme dans l’autre, une jauge vous limitera, tout de même,  dans vos exploits et vous incitera à gérer au mieux votre capital énergie.

Cette première phase de jeu nous place au cœur d’une forêt paisible,  idéal pour s’essayer au tir à l’ arc, au lancer de bombes  (qu’il est désormais possible de déclencher à distance !) ou à la chasse au sanglier ! Une excellente occasion de se familiariser avec l’indicateur de bruits qui vous informe, en temps réel, de l’intensité sonore de vos différentes actions, comme le simple fait de marcher dans les hautes herbes. Car, évidemment, les animaux peuplant la forêt sont très sensibles à cette facette…au même titre que les affreux Gobelins ayant élu domicile dans un camp de fortune !

The legend of zelda breath of the wild

Nintendo post-E3 présentation de Paris – Image : www.lemagjeuxhightech.com

Cette première phase de combat est d’ailleurs l’occasion de faire intervenir un compagnon de Link, à l’aide de l’Amiibo loup issu de Twilight Princess HD. Ce dernier s’avère extrêmement agressif envers le moindre adversaire du héros, jusqu’à ce que son quota de cœurs soit épuisé et qu’il ne vous abandonne à votre triste sort ! Une fois les Gobelins anéantis, vous pouvez récupérer leurs armes comme un arc, une hache ou encore, un bouclier. Car, nouveauté de cette opus, les armes s’usent et finissent par se briser, mais il est possible d’en collecter plusieurs dans une même catégorie. Dans cette optique, mieux vaut penser à ramasser tout ce qui se présentera à vous ! D’ailleurs, les flèches décochées n’ayant pas atteint leur cible pourront, elles-aussi, être recyclées. Décidément, tout est fait pour que vous vous sentiez intégré dans une quête des plus réalistes….

Et ce n’est pas l’aspect graphique qui ira à l’opposé de cette vérité, avec une plaine d’hyrule à la fois gigantesque et majestueuse. Difficile de ne pas s’interrompre quelques secondes pour simplement admirer le paysage. Notre Link est vraiment entré dans une nouvelle ère, c’est un fait ! Pour pinailler un peu et histoire de rester objectif sans se laisser amadouer par la magie infinie se dégageant du soft, notons néanmoins un persistant effet de brouillard un peu gênant. Gageons, à 9 mois de la sortie, que cette imperfection sera gommée par les développeurs.

Parmi les différentes actions possibles, notées durant cette phase 1 du test, évoquons la possibilité de grimper aux arbres pour y cueillir des fruits, récupérer toutes sortes de choses dans la nature (morceau de bois faisant office d’arme, glands, nourriture, etc.). Bien sûr, le système de « lock » d’un adversaire est toujours de la partie et notre héro peut aussi marcher plus discrètement (pour les périodes d’infiltration) en se baissant, grâce à une simple pression sur le stick de gauche.

Découverte de Zelda Breath of the Wild, phase 2 : le commencement…

Zelda Breath of the Wild

Nintendo post-E3 présentation de Paris – Image : www.lemagjeuxhightech.com

Entrons maintenant dans le vif du sujet avec le début de l’aventure à proprement parler. Première mission de Link, se trouver des habits ! Car en débutant sa quête, notre héros aura la désagréable surprise de s’apercevoir qu’il est quasiment dépourvu de toute forme de vêtement. Pantalon, tunique, chaussures, chaque élément devra être récupéré patiemment sachant que, dans le domaine, il va y avoir du choix, histoire de s’adapter à toutes les saisons. Pour ce lancement de quête qui se fait dans une grotte, notre jeune elfe peut, ainsi, collecter ses premiers vêtements (tunique et pantalon), dans des coffres positionnés sur sa route.

Continuons notre découverte en expérimentant quelques possibilités en matière de gameplay. Après avoir abattu un nouveau Gobelins et dans la foulée d’une discussion avec un vieil Hermite  sous une corniche, nous récupérons une hache. Première idée qui vient en tête, est-il possible de couper des arbres à l’aide du précieux outil ? La réponse ne se fait pas attendre lorsque, après trois coups de hache, notre premier arbre s’effondre pour terminer sa course dans le lac, en contrebas (avec un joli effet visuel, ce dernier, une fois dans l’eau, se laissant emporter par le courant…). Accessoirement, par ce biais là, vous pourrez aussi créer un pont de fortune. Cette phase nous donne une nouvelle occasion d’apprécier le panorama vallonné surplombé d’un magnifique monastère, lui-même situé en contre-haut d’un lac. Sublime.

Toujours au chapitre des nouveautés, le bouclier n’est, désormais, plus cantonné au simple rôle d’objet de défense. En effet, ce dernier peut maintenant faire office de planche de surf, afin de dévaler les pentes, juste pour le plaisir mais, aussi, dans l’optique de gagner un temps précieux. Côté orientation, le Game Pad offre une option sympathique, en utilisant la map, puisqu’il est désormais possible de marquer un objectif afin de ne pas perdre de vue son objectif principal.

Zelda breath of the wild borneRevenons plus concrètement à notre session de gaming et, plus particulièrement, sur le lac évoqué plus haut. Impossible de traverser ce dernier d’une traite, une petite jauge représentant l’énergie de Link nous limitant dans le domaine. Obligation, donc, de se reposer de temps en temps sur un rocher situé sur le point d’eau afin, finalement, de rejoindre la berge. A ce niveau, nous aurions peut-être apprécié le fait de pouvoir, d’entrée, traverser la surface aquatique sans interruption, ne s’agissant que d’une faible distance tout à fait accessible à un adolescent comme Link. Cela entache peut-être, un peu, ce sentiment de liberté totale mais, là encore, rien de dramatique.

Après avoir récupéré une première épée en amont du lac, notre héros se dirige bers une ruine, l’occasion de massacrer nos premiers tonneaux au sabre, histoire de récupérer un peu de nourriture (qui peut également être ramassée, par exemple, autour d’un feu de camp de plusieurs Gobelins ou encore, dans la forêt). Une petite phase qui nous ramène très vite à une certaine réalité, impossible, dans ce nouveau Zelda, d’user de ses armes à l’infini ! Ces dernières s’usent, s’ébrèchent et se brisent, en effet, comme évoqué un peu plus haut dans cette preview. Heureusement, la rencontre fortuite avec différents adversaires permet toujours de se reconstituer un stock –conséquent- de secours.

Amiibo Zelda

Les Amiibo inédits de Zelda Breath of the Wild

Par contre si ces premières armes s’avèrent perfectibles, impossible de savoir, durant cette session de pré-test, si d’autres, plus solides voire, incassables, pourraient être collectées plus tard dans l’aventure, au gré de la progression…Mais nous espérons imaginons qu’il en sera ainsi !

Au passage, revenons aussi sur l’utilisation des bombes, qui offrent un rendu d’explosion réellement convaincant (une partie de cette session de test a été fait avec un casque audio), réaliste et générant qui plus est des vibrations. Un détail pour vous mais pour nous cela veut dire beaucoup ! Blague à part, cela renforce, encore, ce sentiment de réalisme, la bande-son ayant vraisemblablement fait l’objet d’une attention toute particulière. Mention spéciale pour l’ambiance sonore de la forêt…

Après une chute –accidentelle- mortelle du haut d’une tour, nous reprenons le cours du jeu pour perdre en dénivelée, en descendant pas à pas du fameux édifice pierreux. Le stick droit du Wii U Game Pad permettant d’orienter facilement l’angle de caméra, idéalement assisté et de manière automatique, il suffit de viser les balcons en pierre situés en contre-bas pour, petit à petit, retrouver la terre ferme.

Une traversée de rivière après, nous voici dans notre premier temple, dans lequel nous attend un trésor donc nous ne connaissons pas la nature. Malheureusement, c’est à ce moment que notre session s’arrête qui nous laisse, évidemment, sur notre faim, après une séance à la fois haletante et captivante…

Zelda Breath of the Wild : 8ème merveille du monde ?

The Legend of Zelda Breath of the Wild introC’est donc à contre-cœur que nous devons déjà conclure, suite à cette séance de pré-test de The Legend of Zelda Breath of the Wild. Ne comptez pas sur nous pour vous en dire du mal car, soyez prévenus, cette nouvelle aventure s’annonce tout bonnement grandiose, proche de la perfection à tous points de vue et, surtout, totalement repensée en matière de gameplay. Seuls cet effet de brouillard et la restriction liée à l’action de nage nous ont interpellés sur le plan « négatif ».

Car pour le reste, nous avons été émerveillés –et le mot n’est pas usurpé- par ce monde ouvert ultra-vaste, que nous n’avons, pourtant, découvert qu’à très petite échelle. Vraiment, la map de ce nouveau Zelda semble annonciatrice d’une aventure disposant d’une durée de vie astronomique ! D’autant que l’on a envie de se perdre un peu partout, les occasions « d’oublier » sa mission principale étant multiples. Les mini-quêtes s’effectueront probablement avec un immense plaisir…

« Il y a eu le premier Zelda, sur Nes puis le fameux Ocarina of Time sur N64 et tout porte à croire que Breath of the Wild incarnera la troisième grande étape de la série…Un vrai tour de force ! »

Zelda Wii U

Zelda Breath of the Wild

En dépit de critiques émises par quelques observateurs, nous pouvons vous assurer que cet opus est splendide et qu’il exploite plutôt correctement les capacités de la Wii U sachant que le développement du soft est encore loin d’être arrivé à son terme. Cette empreinte graphique mêlée au gameplay, très riche et parfois, novateur, donnent naissance à un Zelda vraiment surprenant puisque vous aurez l’impression, manette en main, d’accéder à une nouvelle ère dans la licence.

Il y a eu le premier Zelda, sur Nes puis le fameux Ocarina of Time sur N64 et tout porte à croire que Breath of the Wild incarnera la troisième grande étape de la série…Un vrai tour de force !

Au-delà de toutes ces considérations, c’est surtout la notion de plaisir que nous retiendrons. En maîtrisant chaque composante de son soft, Nintendo nous offre-là un jeu qui nous fait aimer à nouveau les jeux vidéo et pour de bonnes raisons, c’est-à-dire pour de saines raisons ! Cela faisait bien longtemps qu’un jeu ne nous avait pas suscité un tel effet et ça, c’est la marque d’un futur très grand hit, qui devrait faire date dans l’histoire vidéoludique, parole de testeur !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *