moons of madness Test

Test de Moons of Madness, entre angoisse et ennui (Sony PS4)


Fiche jeu

Avec Moons of Madness, désormais sur consoles Playstation 4 et Xbox One (après la sortie PC), nous étions en droit de nous attendre à un survival-horror original, angoissant, oppressant. Car avec les gars de Funcom aux manettes, il devient difficile de ne pas être exigeant. Mais qu’en est-il une fois propulsé sur la planète Mars, au milieu de nulle part, sans compagnie humaine ? Verdict dans notre test de cette version PS4.

Moons of Madness : welcome to Mars

Pour poser rapidement le décors, Moons of Madness propulse notre héros sur la planète Mars et plus particulièrement dans une station en proie à des problèmes techniques. Vous incarnez Shane Newehart, qui est chargé de résoudre les soucis en question, tout en enquêtant sur la présence d’une plante extraterrestre peu hospitalière.

Une fois l’aventure lancée, l’on découvre un environnement confiné -dans un premier temps- qui donne tout le loisir au joueur de visiter tranquillement la station martienne, pièce par pièce, en récupérant peu à peu des objets et documents divers et variés. Histoire d’en apprendre plus sur la vie à bord et les recherches effectuées jusque-là. Il s’agit-là d’une mise en bouche plutôt agréable, avec la possibilité de réaliser des actions « de vie » sans intérêt réel mais qui permettent de nous immerger plus facilement dans la peau du héros et donc, de nous identifier.

Oppressant, angoissant, le tout amené subtilement

Après quoi, une fois les lieux visités, on commence à ressentir une forme d’angoisse, très latente. Non pas que le jeu soit truffé de monstres et autres Aliens assoiffés de sang (ce n’est d’ailleurs jamais le cas) et suscitant sursauts et cris de la part du joueur. Car, dans Moons of Madness, c’est cette solitude palpable, l’aspect confinement (tiens, tiens…) mais aussi, le fait de se retrouver comme seul sur une planète inconnue; qui fait tout son effet. En revanche, les rares apparitions extraterrestres ne servent pas à grand chose…Sachant qu’aucun réel danger ne viendra de ce côté.

Visuellement, on ne peut pas dire que le soft soit magnifique, mais le job est assuré. Et le travail effectué contribue à ce sentiment d’angoisse permanent. Ainsi, la première sortie de la station (équipement, passage par le sas) représente un premier grand moment. Avec à la fois l’impression de liberté qu’il en résulte (passant d’un espace confiné à une étendue vaste) et le côté anxiogène lié à la solitude du personnage, qui plus est dans une terre strictement inconnue et déserte. Imaginez-vous, perdu dans un désert immense, sur une planète lointaine, sans l’ombre d’une âme qui vive. Oui, il y a quelque chose d’effrayant dans Moons of Madness, mais c’est sur le plan psychologique essentiellement que le soft nous titille.

Manque de rythme et d’endurance

Pour le reste, l’aventure consiste notamment à résoudre des énigmes pour réparer des systèmes défaillants. Tout en gardant un oeil sur sa réserve d’oxygène, paramètre contribuant également au stress permanent. Car personne ne viendra vous secourir en cas d’oubli de recharge d’air…Par ailleurs, des séquences de fuite sont également au programme. Malheureusement, elles brillent de par leur rareté et leur manque d’intérêt. Dommage.

Et puis, niveau durée de vie, là encore, c’est la déception. Ainsi, vous résoudrez tous les problèmes martiens en moins de 6 heures. Reste néanmoins cette expérience, plutôt originale et aux antipodes ce que proposent généralement les survival-horror.

Points positifs

  • L'atmosphère
  • L'angoisse/peur introduite subtilement
  • Des énigmes plutôt réussie

Points négatifs

  • Action lente
  • Phases de fuite ratées
  • Trop court
  • Manque un quelque chose...

Note

Graphismes 75%
Bande-Son 75%
Prise en main 70%
Plaisir de jeu 70%
Durée de vie 45%
Conclusion

Moons of Madness n’est pas un jeu raté. Néanmoins, il faut savoir que ce survival-horror délivre 75% de ses émotions du fait de la situation de solitude et de confinement, sur une planète inconnue. Car niveau bestiaire et confrontations avec les petits hommes verts, c’est loupé !

Par ailleurs trop court (moins de 6 heures pour le finir), Moons of Madness manque de pas mal de choses pour vraiment captiver les joueurs, quels qui soit. Pourtant, les deux premières heures de jeu sont vraiment intéressantes. Mais malheureusement, on a un peu le sentiment d’attendre, tout le long, quelque chose qui n’arrive finalement jamais.

Un vrai goût d’inachevé, donc, pour ce titre de Funcom. A se procurer plutôt d’occasion car, au prix fort, difficile de vous le conseiller.

Note finale 67% Inachevé