yesterday origins test Test

Test de Yesterday Origins, une réussite !


Fiche jeu

  • Editeur:Microïds
  • Developpeur:Pendulo Studios
  • Supports:PC, PS4, Xbox One
  • Genres:point'n'click
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:10 novembre 2016

Nous avions pu essayer cet été Yesterday Origins. Quelques mois plus tard il est temps de tester la version finale du jeu. Pendulo Studios fait-il son grand retour dans le monde du jeu vidéo ? La réponse avec notre test !

Aux origines d’hier et de demain.

yesterday origins testPendulo est un studio espagnol qui a su se faire un nom dans les jeux d’aventure en Point’n’click. Sa série Runaway est la plus célèbre et une véritable référence. Mais, depuis 2012 et le premier Yesterday, le studio était absent. Une petite traversée du désert qui a fait suite au flop de sa campagne de financement participatif pour le jeu Day One. Oublions ce passage sombre, et place au grand retour de Pendulo avec la préquelle de Yesterday, enfin non la suite, enfin vous allez comprendre.

Yesterday Origins a ceci d’original d’être à la fois une suite et une préquelle au premier jeu. Un choix scénaristique très intéressant qui permet de voyager sur près de 500 ans d’histoire. En effet, vous passerez de l’inquisition espagnole à nos jours assez facilement. Si une bonne partie de l’aventure se déroule après les événements du premier opus, pas mal de flashback permettent de voyager dans le temps et de découvrir plus de choses sur le grand secret de John Yesterday. Avec sa femme, Pauline, ce couple risque de vous offrir un sacré voyage !

En effet, John Yesterday et Pauline Petit, un couple propriétaire d’une boutique d’antiquités à Paris possède un lourd secret : ils sont devenus immortels après une transmutation alchimique. Ainsi, John et Pauline ressuscitent après chaque mort. Si John retrouve l’âge de sa première mort quand il ressuscite, il perd malheureusement la mémoire. Il doit alors se laisser des messages (carnets, site web, smartphone…) pour mieux comprendre sa vie et ce qu’il est. Et puis il peut compter sur sa charmante compagne qui, elle, ne perd pas la mémoire ! Un sacré duo qui va se lancer dans une aventure riche, colorée et pleine d’humour. Comme bien souvent, le point’n’click propose une aventure originale et intéressante. Avec Pendulo aux commandes, en plus !, on a le droit à de l’humour et une écriture de bonne facture qui nous donne envie de poursuivre l’histoire.

Avis aux joueurs qui hésiteraient à se jeter sur le titre de Pendulo, il n’est pas nécessaire d’avoir fait Yesterday avant de jouer à Yesterday Origins ! Les événements du premier jeu sont rappelés dans cette nouvelle aventure et puis, justement, le concept du jeu est de découvrir le passé de John Yesterday !

yesterday-origins-pc

Ce n’est pas tout de mettre un couple en avant, il ne faut pas qu’il n’y ait qu’un seul héro. Les développeurs espagnols ont su esquiver le problème en proposant de jouer John et Pauline. Si John est le « vrai personnage principal » du jeu, il n’est pas rare de jouer avec Pauline ou de jouer Pauline toute seule. En effet, certains niveaux du jeu sont entièrement réservés à Mme Yesterday. Dans d’autres, c’est plutôt une collaboration entre les personnages. Il faut switcher de l’un à l’autre pour résoudre des puzzles, des énigmes ou se passer des objets.

Ce qui nous amène à aborder le gameplay du jeu. Si on retrouve un Point’n’click assez classique dans l’ensemble, il convient de remarquer que Yesterday Origins sort tout de même un peu des sentiers battus. Et c’est surtout au niveau de l’inventaire et du cheminement des actions que l’on peut être un peu perdu/dérouté par le nouveau système. Il faut ainsi d’abord sélectionner une zone où l’on veut mettre un objet, et non l’objet puis la zone comme dans la majorité des autres jeux. Dans l’inventaire, il faut sélectionner le premier objet (qui reste en pop-up) puis sélectionner le deuxième pour les combiner. De même, il est fréquent de devoir justifier ses choix. Et là, l’inventaire est tout aussi riche qu’indispensable. Il comporte un grand nombre d’informations (lieu, dates, objectif, infos sur des individus…) qu’il faudra utiliser pour justifier ses choix. Une bonne idée même si elle va un peu à l’opposé de l’accessibilité voulue par le studio.

Yesterday Origins, un point’n’click pour consoles ?

Beaucoup de jeux qui, auparavant, étaient purement liés au monde du PC sortent désormais sur consoles. Le marché du jeu vidéo a évolué et les éditeurs et développeurs s’adaptent. La preuve avec Le Tour de France ou Farming Simulator qui sont des succès aussi bien sur PC que sur consoles. Sans compter sur les jeux de stratégie qui viennent squatter les consoles de salon (comme X-COM 2 ou le futur Sudden Strike 4). Mais il faut faire des concessions si on ne veut pas développer « deux jeux vidéo » (d’un point de vue du gameplay).

Pendulo Studios a ainsi pris le pari de développer son jeu pour le pad avant tout. Un message au début du jeu conseille même de jouer à la manette ! Légèrement choquant quand on joue sur ordinateur et qu’on est un « vieux con » habitué aux point’n’click avec la souris (et le bon vieux clavier). De ce fait, le jeu devient un peu moins fluide et lisible quand on joue dans la configuration souris/clavier… quand il n’y a pas des bugs de décalage entre le pointeur et la souris. Pad en mains, on sent tout de suite que Yesterday Origins a été pensé pour les joueurs consoles et pour être joué au pad. Mais dans le même temps, certaines actions (comme les associations d’objets ou la navigation dans l’inventaire) sont pas très bien pensées pou un jeu au pad. Paradoxal. De même, certaines énigmes manquent de lisibilité quand on joue à la manette. Mais heureusement, le jeu reste assez simple à prendre en mains.

De leurs côtés, les énigmes sont assez classiques (actionner un objet, associer deux objets, activer quelques chose, distraire un ennemi pour activer un point d’interaction…). Pas toujours très simples ou lisibles, le jeu ne s’est pas « casualisé » de ce côté là, mais plutôt raisonnables dans l’ensemble. Pas de système d’aides comme on peut le voir dans une majorité des jeux vidéo actuels. Vous voilà prévenus.

yesterday-origins-ps4

Pendulo Studios s’est fait un nom avec un style visuel propre mais voulait moderniser son Yesterday Origins. De ce fait les niveaux en 3D accueillent des décors dessinés et en 2D. Original et une réussite au final. Très coloré, ce « Yesterday 2 » offre un rendu de qualité. De plus, les ambiances (sombres ou joviales) sont très bien retranscrites dans les couleurs utilisées. Un véritable tableau vidéoludique digne des grands maîtres espagnols ! Des choix artistiques convaincants et au rendu vraiment appréciable. Pas de doute, le jeu arrive à nous séduire visuellement parlant.

Enfin, abordons la réalisation sonore du jeu. Si les dialogues (ponctués de pas mal d’humour comme le reste du jeu) sont de bonne qualité, tout comme les musiques, on pourra cependant tiquer sur certaines traductions. Certes ce ne sont pas des sons, mais certains textes à l’écran donnent l’impression d’avoir été fait par Google Traduction ! Indigne d’une telle production. A croire que le jeu n’a pas été relu lors de ses phases de tests… De même, il peut y avoir quelques temps morts dans l’ambiance sonore. Des passages calmes qui donnent l’impression de s’être perdus. Heureusement, le reste du jeu est bien vivant et plutôt détaillé dans ses bruitages.

Au final, Pendulo Studios fait un bon retour dans le paysage vidéoludique. Plus de quatre années d’absence, mais un nouveau jeu qui est de bonne qualité. On retrouve le style Pendulo même si on est loin de la folie d’un Runaway. Yesterday Origins est sûrement le meilleur point’n’click de l’année. L’aventure proposée est de qualité tout en étant prenante et travaillée. La réalisation visuelle est de grande qualité. Reste ce choix du « tout pour le pad » et d’une certaine ouverture grand-public qui n’est pas suivie par des options de gameplay (aides) et une lisibilité qui suivent. Un peu bancal sur ce point là, Yestersay Origins aurait peut-être pu suivre l’exemple de Frogwares et leur Sherlock Holmes, série passée du point’n’click au jeu d’aventure. Mais, tout compte fait, ce n’est pas ça qui dégrade la qualité du jeu proposé par Pendulo Studios. Alors si vous aimez le genre et/ou les aventures originales n’hésitez pas une seconde et achetez Yesterday Origins !

 

Points positifs

  • Réalisation visuelle
  • Aventure prenante et de qualité
  • Le style Pendulo
  • La bande son

Points négatifs

  • Certaines traductions maladroites et robotiques
  • Conçu avant tout pour être joué au pad
  • Manque de lisibilité parfois

Note

Graphismes 85%
Bande-Son 80%
Prise en main 75%
Plaisir de jeu 80%
Durée de vie 75%
Conclusion

Yesterday Origins marque le grand retour de Pendulo Studios dans le monde du jeu vidéo. A la fois suite et préquelle de Yesterday, le jeu offre une aventure prenante servie par une réalisation de grande qualité et très colorée ! Les développeurs, pères de Runaway, s’offre un retour de qualité avec le meilleur Point’n’click de l’année 2016. Reste que la mise en avant du jeu au pad, un manque de lisibilité (parfois), et des traductions malheureuses entachent un peu ce jeu. Mais rien de grave, le titre reste d’excellente facture !

Note finale 79% Le point'n'click de l'année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *