Microsoft Xbox One

Xbox One Scorpio : Microsoft demeure très discret


Alors que Nintendo dévoilera plus en détails sa prochaine console et ses jeux dans quelques jours, la Switch, et que Sony vient tout juste de propulser sur le marché sa PS4 Pro, du côté de Microsoft, c’est le silence radio ! Si les spéculations vont bon train concernant le prix de vente de la Xbox One Scorpio ou, encore, sa puissance, aucune date de sortie n’a été avancée pour l’heure. Il faudra probablement patienter jusqu’à l’E3 de Los Angeles édition 2017 pour obtenir d’avantage d’informations sur le sujet.

Xbox One Scorpio : sortie trop tardive ?

Phil Spencer a été très clair concernant la Xbox One Scorpio (ou Project Scorpio), son but sera de coexister aux côtés de la Xbox One classique. Concrètement, cela signifie qu’il y aura une différence de prix plus ou moins proportionnelle à la différence de puissance. Car, c’est une quasi certitude, lors de sa sortie, la Scorpio sera la machine la plus puissante, titre dont Sony profitera néanmoins, probablement, jusqu’à l’arrivée de sa rivale. De son côté, la Nintendo Switch ne se mêlera sans doute pas à la lutte, Nintendo ayant toujours privilégié des concepts novateurs à une escalade technique que la firme de Kyoto ne peut se permettre sur le plan financier (nous ne cessons d’ailleurs de le dire mais nombre de personnes semblent ne pas saisir cette subtilité…).

« Nous prévoyons que les deux produits (la Xbox One S et la Xbox Scorpio) soient sur le marché en même temps, qu’il y ait une grande différence entre les deux en matière de performances, et qu’il y ait également une différence en matière de prix entre les deux machines. Mais je veux également que les gens comprennent que la Scorpio va être une console premium. Mais je n’essaie pas de vous vendre un PC de jeu haut-de-gamme à 2.000 dollars. Nous nous basons sur les prix de vente des consoles et notre objectif est clairement de nous placer à ce niveau.
Mais il s’agira d’une version Premium de la Xbox One et nous parlerons plus en détail de son prix à l’approche de son lancement. Mais je suis confiant que nous parviendrons à proposer le produit à un prix qui vaudra le coup pour les gamers ». Phil Spencer.

Et si Microsoft prend son temps, c’est précisément en vue de damer le pion à la PS4 Pro, tout en proposant une console capable de lire la « vraie 4K », comme Spencer aime à la qualifier. Mais cela prendra du temps, la belle n’étant pas prévue, selon les dernières indiscrétions, avant la fin 2017. De quoi laisser Sony continuer de dominer, tranquillement, le marché du hardware. Il y aura peut-être, aussi, une place à prendre pour Nintendo qui, en dépit d’une Switch supposée moins puissante, tentera de capter l’audience des hardcore-gamers. Politique dangereuse, que celle de la firme américaine, qui ne verra sans doute pas le haut du classement de si tôt, sauf retournement de situation inattendu…

Nous allons tester la Nintendo Switch pour vous !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *