Le podium de la Manufacturer Series Gran Turismo 2019 Jeux Vidéo

Gran Turismo: Toyota et Rayan Derrouiche remportent la Manufacturer Series!


Toyota remporte la Manufacturer Series Gran Turismo 2019. L’équipe japonaise, comprenant le Français Rayan Derrouiche, s’impose au terme de trois courses sous haute tension, notamment face à Mercedes-Benz.

Un an après le titre de Lexus et Vincent Rigaud, douze constructeurs, chacun emmené par trois pilotes, sont présents aux Finales Mondiales de Monaco. L’objectif pour ces équipes est de s’emparer du trophée de meilleur manufacturer. Trois courses sont au programme, cette épreuve se jouant aux points.

Course 1: Toyota premier leader, trois Français dans le top3!

Et pour la première manche, l’équipe Toyota est en pole, sur le circuit de Dragon Trail – Jardins II (inversé), en GT3. Les positions restent globalement les mêmes au départ, alors que Jaguar, avec Florent Pagandet au volant, remonte de 6e à 4e. Lexus est juste devant, 3e mais passe rapidement 2e grâce à de meilleurs pneus.

La course progresse alors, notamment marquée par des bagarres dans le peloton. En tête, Toyota, Lexus et Mercedes gèrent leur écart, déroulant leur stratégie. Quelques tours restent encore à disputer et la Supra GT3 mène la danse avec près de quatre secondes d’avance. La seconde place est bien plus disputée, puisque Mercedes utilise désormais les pneus tendres. L’AMG se rapproche de Lexus, en durs pour ne faire qu’une bouchée de la Japonaise.

Toyota remporte donc la première course devant Mercedes et Lexus. De quoi placer trois Français aux trois première places. Pour les autres tricolores, tout est plus compliqué. Jaguar est 9e de cette manche inaugurale, Hyundai 12e et dernier. Deux épreuves restent à disputer.

60 millièmes de seconde pour une égalité en course 2

Et c’est sur le circuit de Laguna Seca que se dispute cette seconde course, cette fois en GT4 (voitures moins puissantes et rapides que les GT3). Comme lors de la première course, Toyota est en pole position. Les feux passent au vert et la GT86 garde son rang. Cela ne dure cependant que quelques virages, puisque Mercedes devient leader grâce aux pneus tendres. Lexus l’imite, remontant 2e.

Comme en course 1, ces trois équipes déroulent alors leur stratégie. A l’aise sur ce circuit, la Mercedes semble s’en sortir le mieux. C’est sans compter sur l’équipe Toyota qui, finalement équipée de gommes softs, revient très fort sur l’AMG en mediums. Deux Français sont au volant, Tom Lartilleux pour Mercedes, Rayan Derrouiche pour Toyota.

Et tout se joue dans le dernier tour. Sous pression intense, Tom Lartilleux use de toute sa science de la course pour résister. Derrière lui, la GT86 saute sur toutes les occasions, y compris par l’extérieur au dernier virage. Les deux voitures sont côte à côte dans la dernière ligne droite mais Mercedes l’emporte pour 61 millièmes de seconde! Toyota est 2e, mettant les deux marques à égalité avant la dernière manche. BMW termine 3e de la course, alors que Jaguar prend la 9e position, devant Hyundai, 11e.

Toyota enfonce le clou en grande finale pour remporter la Manufacturer Series Gran Turismo

Sur le circuit intérieur sud de Tokyo Expressway, c’est l’AMG de Cody Nikola Latkovski qui ouvre cette fois la voie. L’Allemande est en medium, suivie puis dépassée à l’aspiration, par la Toyota en hards. Alfa Romeo suit, prenant la seconde place. Sur ce circuit de lignes droites précédant de gros freinages, les aspirations sont cruciales. Sept voitures sont alors en bagarre pour la tête.

La situation évolue toutefois à mi-course. Passant les mediums, la Toyota parvient à lentement s’échapper. A son volant, Rayan Derrouicbe creuse l’écart pour compter près de 7 secondes d’avance à son arrêt. Mercedes est bien plus en difficulté, hors du top5. La bagarre se concentre même plus sur le podium de la course, alors occupé par Alfa Romeo et Jaguar.

Une bataille pour le podium qui s’avère être la seule possible. Toyota est en effet trop loin devant, parvenant à garder près de 10 secondes d’avance. Igor Fraga n’a qu’à ramener la voiture et, du même coup, la coupe à la maison. L’équipe japonaise composée du trio Derrouiche-Fraga-Yamanaka remporte en effet la course finale et Manufacturer Series Gran Turismo. Mercedes est 2e, devant Alfa Romeo.

Le classement de la Manufacturer Series Gran Turismo 2019

Après cet évènement complètement fou, les pilotes qualifiées en catégorie Nations Cup s’affronteront demain, à partir de 18 heures. Il s’agira de succéder à Igor Fraga, couronné en 2018, dans une épreuve qui se joue cette fois en solo.

  1. Toyota
  2. Mercedes-Benz
  3. Alfa Romeo
  4. Aston Martin
  5. Lexus
  6. Chevrolet
  7. Ford
  8. BMW
  9. Jaguar
  10. Audi
  11. Porsche
  12. Hyundai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *