Deux Formule 1 anciennes dans Gran Turismo Jeux Vidéo

Gran Turismo: Deux Français en finale de la Nations Cup


Les Finales Mondiales FIA du jeu vidéo Gran Turismo se disputent ce week-end, à Monaco. Premières étapes de l’évènement, les trois demi-finales de la Nations Cup ont vu le grand favori, Igor Fraga, craquer et se faire éliminer. Les Français s’en sont eux très bien sortis, deux sur trois terminant dans le top3 qualificatif pour la finale de dimanche.

Drame en demi-finale A, Fraga craque après un virage! Qualification pour Derrouiche

Mikail Hizal est placé en pole position de la première course disputée en Toyota Supra GT3 sur le Red Bull Ring. L’Allemand défend bien au premier virage face à Igor Fraga, déjà agressif. Trop agressif, puisqu’il part en tête-à-queues! Incroyable erreur pour le champion Gran Turismo en titre, 12e et dernier, déjà en passe d’être éliminé!

Cela fait en tout cas les affaires de Rayan Derrouiche. Troisième au départ, le tricolore se retrouve 2e, sur cette voiture qu’il connait bien. Il s’agit désormais d’assurer la qualification, en terminant dans le top3. Bien que la pression sur ses épaules soit énorme. Longtemps 2e, le pilote Veloce Esports termine finalement 3e, suffisant pour se qualifier. Devant, Mikail Hizal l’emporte  face à Hiorgio Mangano alors qu’Igor Fraga termine 10e et sort déjà de la compétition.

Demi-finale B: Beauvois passe, Lenoir cale

La demi-finale B, disputée en Fittipaldi EF-7 sur le circuit de Dragon Trail Littoral voit Cody Nikola Latkovski occuper la pole position. L’Australien conserve son avantage au premier virage devant le Français Baptiste Beauvois, 2e. Autre Français engagé, Pierre Lenoir occupe, lui, la dernière position à ce moment.

Mais tout change rapidement. Si en tête, Latkovski, Beauvois et Rubilar s’échappent, Pierre Lenoir bénéficie de multiples erreurs pour remonter. Le tricolore passe du 12e rang au 8e. A une place du repêchage, tout est encore possible.

Malgré une pression constante, le pilote Race Clutch ne réussit cependant pas l’exploit et échoue au 8e rang, malheureusement éliminé. Cody Nikola Latkovski, Baptiste Beauvois et Nicolas Rubilar accèdent, eux, à la finale.

Demi-finale C: Miyazono au top

Une dernière demi-finale reste à disputer, avec un combo 100% italien. Les pilotes roulent en effet sur le rapide circuit de Lago Maggiore, en Pagani Zonda R, des voitures très difficiles à emmener. Jonathan Wong, poleman parvient néanmoins à garder son avantage au premier virage. Il est cependant attaqué dès le virage 5 par Takuma Miyazono, qui trouve l’ouverture et prend la tête de la course.

L’action se déroule alors principalement à l’arrière du peloton. Pris dans un crash en début de course, Coque Lopez, l’un des favoris, se doit de remonter pour au moins accéder au repêchage. L’Espagnol fait le spectacle et accroche finalement le 7e rang, dernier avant l’élimination.

En tête de la course, Miyazono et Wong se suivent tout proche. Aucun ne commet cependant d’erreur et les deux hommes terminent roue dans roue. Patrik Blazsan est le 3e qualifié, alors que le repêchage se profile.

Solis remporte le repêchage, Lopez effectue LA remontada

Une épreuve qui s’annonce à nouveau spectaculaire. Les pilotes ayant fini entre la 4e et la 7e place de chaque demi-finale se retrouvent en effet sur le fabuleux circuit de Laguna Seca. Nouveau venu dans GT Sport, c’est en voitures de rallye que les douze repêchés s’affrontent. Il s’agit d’accrocher le top3 pour participer à la finale de dimanche.

Et aux USA, c’est un Etasunien, Daniel Solis, qui ouvre la voie. Chahuté par Adam Suswillo, il résiste néanmoins dans les premiers tours. Un effort payant, puisque son adversaire se retrouve sous pression. Une bataille s’engage alors entre près de six pilotes. Une bagarre intense pour la qualification.

Si Daniel Solis conserve la tête jusqu’au bout, Salvatore Maraglino parvient a finir 2e. 3e, le revenant Coque Lopez, parti dernier, accède à la finale. Ces douze hommes se retrouveront désormais dimanche, pour disputer une Finale Mondiale Gran Turismo Nations Cup qui s’annonce pleine de suspens.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *