TV et Multimédia

L’Assemblée Nationale désavoue Google et « Switch to Qwant » !


Après la région Ile de France, c’est au tour de l’Assemblée Nationale de changer de moteur de recherche. Un nouveau désaveu envers Google et son manque de respect de la confidentialité et de la vie privée de ses utilisateurs. Ainsi, tous les postes de notre Assemblée passeront au moteur tricolore Qwant.

Qwant s’offre un regain de popularité…et une belle vitrine !

Le « Switch to Qwant » prend, progressivement, de l’ampleur. Et si l’on ne peut pas parler de raz de marrée non plus, le mouvement à le mérite d’exister. Car, bien au-delà de la raison cocardière, ce moteur de recherche s’engage à respecter la vie privée de ses utilisateurs. Dans un souci de maîtrise de la donnée numérique et des Cyber-attaques, l’Assemblée Nationale a souhaité montrer l’exemple. La bascule est prévue durant les trois prochains mois, de manière progressive.

« C’est un moteur de recherche Français qui garantit la préservation et la transparence des données personnelles. On se donne l’objectif du 1er janvier prochain pour avoir transféré l’ensemble des postes sur Qwant » a notamment déclaré Florian Bachelier, Premier Questeur de l’Assemblée Nationale.

En France, le phénomène semble donc s’étendre puisque la Région Ile de France avait effectué la même démarche il y a quelques jours à peine. En espérant que cela contribue à faire évoluer Google quant au traitement qu’il réserve à ses utilisateurs. Et, qui sait, peut-être que d’ici quelques années, le quasi-monopole du géant américain prendra fin…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *