nintendo switch pro Nintendo

Nintendo Switch Pro : le Nintendo Direct Mini décevant alimente la thèse


Mercredi 26 août dernier, Nintendo balançait un Nintendo Direct Mini : Partners Showcase auquel personne ne s’attendait vraiment. Un événement dédié, comme son nom l’indique, aux éditeurs partenaires/tiers. Et si une ou deux annonces se sont révélées raisonnablement attractives, au final, les joueurs sont -encore- restés sur leur fin. Cela confirme-t-il qu’un gros line-up tiers/first party est en gestation chez Big N, dans l’optique de la sortie hypothétique de la Switch « Pro », l’année prochaine ? C’est notre ressenti, oui…

Un Nintendo Direct « du pauvre » en attendant mieux ?

Cette semaine, les possesseurs de Nintendo Switch attendaient avec impatience un Nintendo Direct « complet ». Malheureusement, si la firme de Kyoto avait bien prévu quelque chose, il ne s’agissait que d’un « mini » événement, dédié aux jeux des éditeurs tiers. Et en dehors de Battle Tanks Blitz, de la compilation Gameboy Final Fantasy Legends ou encore, de Big Rumble Boxing : Creed Champions, il n’y avait rien de transcendant à se mettre sous la dent.

nintendo direct switch creed

Le signe, selon nous, que quelque chose de plus « gros » est en préparation. Car, comme vous le savez sans doute, la rumeur du lancement début 2021 d’un nouveau hardware ne cesse de grossir, depuis quelques jours. Effectivement, une console Switch plus puissante, peut-être compatible 4K, serait proche d’être révélée. Laquelle ayant déjà fuité par le passé, au même moment que la Switch Lite, finalement commercialisée en septembre 2019.

Switch Pro : les éditeurs tiers en ont-ils sous la pédale ?

Et pour lancer une nouvelle machine, il faut aussi disposer de titres phares. Des jeux susceptible d’inciter les joueurs à se la procurer. Sachant que selon différents sondages, la communauté de joueurs Nintendo était -aux dernières nouvelles- plutôt défavorable à la sortie d’une nouvelle plateforme. Malgré une compatibilité avec la Switch classique, comme cela est fortement supposé.

Alors, quand des titres tels No More Heroes 3, Doom Eternal ou encore, Bayonetta 3, sont absents d’un Nintendo Direct pourtant dédié aux éditeurs tiers, il y a clairement matière à imaginer qu’une présentation plus conséquente aura lieu prochainement, afin de mettre en avant des hits sur une nouvelle console. La Switch Pro, donc. D’autre part, à l’approche des fêtes, la liste relativement faible de jeux d’éditeurs tiers présentés/dévoilés pendant le dernier Nintendo Direct laisse penser que des surprises sont à venir. Alors pourquoi ne pas les révéler maintenant, si ce n’est en vue de les conserver pour un événement plus important ?

Switch : les licences « maison » sur la next-gen ?

Et puis, il y a aussi ce silence insupportable de Nintendo quant à ses propres licences. Metroid, Zelda, Mario (pour ne citer qu’eux) doivent revenir très prochainement sur la console hybride. Pourtant, cela fait de très longs mois que la firme de Kyoto n’a plus communiqué sur ces titres. Des jeux forts, qui accompagneraient à merveille le lancement d’un hardware inédit. Tout en conservant une compatibilité avec les Switch Lite et Classique.

Stratégiquement, le fabricant nippon ne peut se permettre de se louper. Pourquoi ? Et bien parce que Sony et Microsoft vont propulser leurs PS5 et Xbox Series X d’ici la fin de l’année en cours. Et forcément, la nouvelle machine de Nintendo entrera en concurrence avec cette next-gen. Sachant que les stocks ne devraient pas permettre à tout le monde d’être servis, d’ici les fêtes de fin d’année. Alors, oui, il y aurait un créneau pour la firme de Kyoto, qui se trouve en position de force sur le marché. Du fait, en particulier, du succès planétaire de la Switch. Qui continuera à se vendre, indépendamment de l’arrivée d’une nouvelle console. En principe.

zelda BOTW2 switch metroid prime 4

Nintendo : une stratégie difficile à négocier

Néanmoins, pour réussir son pari à savoir, vendre en masse trois consoles ciblant des joueurs différents, le père Mario devra jouer finement, en termes de software. Et clairement, la Switch Pro sera la plus difficile à « vendre » aux gamers. Car si la Switch Lite parle aux adorateurs de consoles (exclusivement) nomades et que la Switch élargit l’audience (familles, casual-gamers, jeu nomade, gamers), la version pro viserait d’avantage un public plus « hardcore » ou « mature ». Un type de joueur qu’elle est parvenue, partiellement, à conquérir avec la Switch, grâce aux éditeurs tiers justement. C’est donc sur ce point que l’on attend Nintendo qui, si la venue de la « Pro » se confirmait, ne devrait pas tarder à nous en dire plus. Sachant qu’il ne faudra pas non plus en parler trop tôt, pour éviter que les ventes de Switch « classique » n’en pâtissent, au moment des fêtes de fin d’année.

Difficile challenge, que s’apprête à aborder le plombier…