Jeux Vidéo

Notre test post E3 de Marvel Ultimate Alliance 3 : Black Order


Nous continuons nos pérégrinations au Nintendo Post E3 où ont été présentées les nouveautés aperçues lors du salon de Los Angeles.

Marvel Ultimate Alliance 3 : Black Order

Après Super Mario Maker 2, Luigi’s Mansion 3, Pokémon Épée/Bouclier ou encore Link’s Awakening, nous voici devant la borne de Black Order. Il s’agit là du troisième opus de la franchise Marvel Ultimate Alliance qui regroupe un grand nombre de super-héros de la licence bien avant les Avengers au cinéma.

La personne en charge de la borne nous explique donc les bases du jeu : les gentils doivent lutter contre l’Ordre Noir symbolisés par les Enfants de Thanos. Il s’agit d’un beat’em all pouvant se jouer jusqu’à quatre joueurs simultanément. Et quoi qu’il arrive, quatre personnages sont présents sur le terrain de jeu. Il suffit d’une pression de bouton sur la manette pour rejoindre ou quitter la partie. Vous pouvez choisir dans un menu quels sont vos héros favoris avant de partir au combat.

Les personnages courent, sautent, ceux qui savent/peuvent voler le fond avec une double pression sur la touche de saut. Il y a un coup léger, un coup lourd et forcément des combos en cumulant tout ce petit monde. Il est même possible de déclencher des coups spéciaux en maintenant la gâchette R appuyée puis en appuyant sur une des quatre touches de coup. Vous pourrez alors lancer un coup dévastateur qui fera le ménage tout autour. Notez qu’il est possible de combiner les coups spéciaux de deux personnages complémentaires pour multiplier les dégâts. Par exemple le laser d’Iron Man qui est réfléchi par le bouclier de Captain America, ou encore les balles de Deadpool sur le même bouclier…

Des checkpoints fréquents sont présents sur la carte et permettent à chaque passage de switcher de héros pour reformer l’équipe. L’occasion pour le joueur d’alterner un peu car chaque personnage a sa propre barre d’XP donc si vous en laissez un au placard trop longtemps il deviendra bien vite inutile. Voilà pour ce qui est de la théorie, passons maintenant à la pratique. Et bien pour résumé : c’est le bazar à l’écran. Aussi jouissif soient les déferlements de puissance, on y comprend pas grand chose. Il y a des effets lumineux partout, on perd son personnage dans la foulée et on se retrouve à marteler les boutons d’attaque en espérant qu’un ennemi ait eu la bonne idée de se retrouver dans notre ligne de mire à ce moment là.

C’est bien dommage car la direction artistiques est sympathique avec un petit côté cell-shading pour rappeler les comics. Le look des persos alternent entre les livres et les films, il y a du fan service à tous les étages et le titre est relativement accessible en terme de difficulté. Mais par contre, comme on l’a dit, à l’écran c’est très brouillon et les combats ressemblent vite aux rixes de village dans Astérix avec un nuage d’effets lumineux qui masquent l’action pour n’en laisser ressortir que les vainqueurs.

Espérons que cette impression disparaisse d’ici la sortie du jeu le mois prochain.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *