Test

Test de Go Vacation : comme un air de vacances, sur Switch…


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Bandai Namco
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:Party-Game, sport
  • Nombre de joueurs:1-4 simultanément
  • Date de sortie:27 juillet 2018

Go Vacation n’en est pas à son premier coup d’essai, sur une console Nintendo. Il y a quelques années, déjà, le titre de Bandai Namco s’était installé sur Wii. C’est donc tout naturellement que ce party-game/jeu de sport s’invite sur Switch, en plein été. Vous l’aurez compris, ce titre fait la part belle à la convivialité et au jeu à plusieurs, en local.

Go Vacation : Bienvenue sur l’île de Wuhu Kawawii

Alors pour être parfaitement honnêtes, ne nous le cachons pas, de prime abord, Go Vacation fait un peu « jeu de seconde zone ». Surfant sur la gloire passée d’un Wii Sports Resort, le soft de Bandai Namco propose une multitude d’activités diverses et variées ainsi qu’une compatibilité avec la détection de mouvements de la console. Mais c’est principalement au niveau de son contenu que l’intéressé est susceptible de plaire ,à une certaine catégorie de joueurs.

Car pour tout vous dire, les gamers recherchant une maniabilité pointue, poussée et sans faille seront déçus. Go Vacation est-il injouable pour autant ? Non bien sûr. Juste qu’il se prédestine à une audience moyennement exigeante recherchant avant tout l’amusement. Et dans ce dernier domaine, le jeu de Bandai Namco remplit son contrat.

Au lancement de l’aventure, après avoir façonné un avatar, l’accès se limite à une partie de l’île. Puis, très vite, au gré des épreuves réussies, trois autres zones vont se découvrir. Chacune de ces aires profite de différents environnements avec l’océan, les forêts, les lacs, les montagnes enneigées (ou non), des villes ou encore, des campagnes. Et mine de rien, lorsque l’on se lance à la découverte de ces étendues, en solo, il y a moyen de se divertir raisonnablement, toujours à condition d’aborder le soft de manière « légère ».

Un solo pas si laborieux que cela…

Car outre les mini-games et activités sportives qu’il faudra déclencher en discutant avec certains habitants, il est possible d’exploiter les environnements en faisant usage de différents moyens de locomotion. Bien entendu, en fonction de la zone parcourue, vous profiterez de véhicules adaptés. Citons notamment le jet-ski, le quad, le Snowboard, la planche de surf, les Skis, une voiture, un cheval ou encore…une paire de jambes !  Parmi ces possibilités, évoquons aussi le Skateboard et les rollers qui s’avèrent nettement plus fun à jouer que n’importe quel autre.

Ainsi, vous pourrez utiliser le décor pour sauter et réaliser des figures, lesquelles rapportant des points. Différents skate-park sont aussi au programme avec, là-encore, des opportunités de briller dans les airs, sur des rails ou dans des tubes dédiés. Franchement, cette facette-là nous a beaucoup plus, d’autant que les environnements s’avèrent vraiment vastes. Cette idée de sauts et de figures s’applique d’ailleurs à d’autres activités comme le Jet-Ski et même, le Quad.

Et si vous ne vous êtes toujours pas décidé à aller plus loin dans l’expérience, en participant à des mini-activités, vous aurez aussi le loisir de parcourir différentes boutiques, par exemple en vue de changer de tenue ou de couleurs de véhicules. Là encore, il y a beaucoup de petites choses à débloquer en amont, au gré de la progression. Mais très vite, pour débloquer du contenu, il vous faudra participer à ces petites compétitions (mini-games), assez nombreuses.

Un mode multi fun, malgré de sérieuses imperfections

Si certaines d’entre-elles s’avèrent sans intérêt comme la bataille de boules de neige ou le tir à la carabine (qui s’apparente d’avantage à un simple jeu des mémoires) tandis que d’autres ne vous divertiront que ponctuellement (le Tennis, un brin décevant ou même, le saut en parachute), certaines offrent un rendu plutôt sympathique, pour peu que vous soyez accompagné d’un ou plusieurs amis/membres de la famille. Les courses hippiques, de voitures, de quad mais aussi, le Jet-Ski, les épreuves de Skate/Roller, le Mini-Golf ou encore, les différentes activités hivernales pourraient bien captiver les joueurs en multi. Pour ce qui est du jeu en solo, leur intérêt reste, néanmoins, beaucoup plus limité.

Côté prise en main, globalement, les commandes classiques restent plus agréables, plus précises aussi. Car en matière de détection de mouvements, d’une activité à l’autre, c’est un peu le jour et la nuit. Tantôt injouable, tantôt -relativement- réactif, une réelle inégalité règne à ce niveau. Et pour cause, ce titre est un simple portage de la version Wii, la Haute Définition en plus…et c’est tout ! Alors, oui, si vous avez déjà fait le tour du jeu dans sa version initiale, aucune raison de remettre le couvert.

Voilà qui nous amène à évoquer les défauts du jeu, tous plus ou moins liés au origines lointaines du modèle original. Graphiquement, pas de quoi pavoiser mais l’ensemble reste correct, pour un party-game, c’est à dire un titre dont on attend pas grand chose sur ce point. Même constat « passable » dans le giron de la bande sonore et des animations. On a quand même le sentiment (il s’agit, même, d’un fait) que l’éditeur s’est contenté du service minimum afin d’engranger des profits sans investir d’un iota. Dommage car des améliorations techniques et un contenu additionnel auraient vraiment fait du bien au soft.

Reste qui si vous découvrez pour la première fois Go Vacation, vous y passerez de longues heures à plusieurs, tout en appréciant la découverte des différentes zones en solo. Enfin, à condition de vous lancer dans l’aventure avec une âme d’enfant en vacances, bien entendu !

Points positifs

  • Un contenu très riche, en solo comme en multi
  • La diversité des environnements (ville, neige, mer, campagne, etc.)
  • Très fun à plusieurs
  • Les possibilités de customisation

Points négatifs

  • Un simple portage Wii, bien paresseux
  • Le prix, clairement abusif
  • Graphismes, bande-son, animation d'un autre âge
  • Détection de mouvements perfectible

Note

Graphismes 55%
Bande-Son 55%
Prise en main 73%
Plaisir de jeu 77%
Durée de vie 87%
Conclusion

Le principal défaut de Go Vacation vient de son statut de simple portage de la version Wii. Ainsi, seule l’apparition de la Haute Définition le différencie de son ancêtre. Concrètement, cela se matérialise par des graphismes datés, une bande-sonore passable et des animations d’un autre âge. La maniabilité en prend aussi un coup, du moins concernant la détection de mouvements, souvent à côté de la plaque, bien que certaines activités s’en sortent avec les honneurs. Pour le coup, les développeurs auraient pu retravailler cet aspect afin de profiter des qualités de la Switch, en la matière. Là, on a un peu l’impression de revenir sur Wii…

Heureusement, le jeu « classique » via les boutons du pad vous fera oublier ce désagrément. Surtout si vous jouez à plusieurs, sachant qu’acquérir Go Vacation uniquement pour son mode solo serait pure folie. Toutefois, si vous jouez seul de temps à autre, sachez que la découverte des étendues et les multiples interactions possibles avec l’environnement vous tiendront en haleine un moment. De notre côté, en dépit de notre expérience de gamer, nous avons beaucoup apprécié les phases en Skate, arpentant la ville à la recherche d’embûches, pour réaliser des figures…si, si !

Mais c’est surtout grâce à son contenu gargantuesque que Go Vacation passe son examen de passage avec les encouragements. Car, bien que l’on peste face à la paresse de Bandai Namco sur ce portage, ce party-game vous amusera un long moment en cette période de vacances, pour vos journées/soirées en famille ou entre amis. Evidemment, seules les âmes d’enfants sauraient l’apprécier, mais fallait-il le préciser ?

Note finale 69% Les encouragements !