test de fuser switch Test

Test – Fuser : mixez sans limites, quels que soient vos goûts musicaux ! [Switch]


Fiche jeu

  • Editeur:NC Soft
  • Developpeur:Harmonix
  • Supports:Nintendo Switch, PS4, Xbox One
  • Genres:Musical
  • Nombre de joueurs:1 en local + jeu en ligne
  • Date de sortie:10 novembre 2020

Avec Fuser, on ne parlera pas de grand retour de jeux musicaux ni même, d’une curiosité en termes de jeu de mixage et/ou de musique de club. Puisque, voilà quelques mois, sortait l’excellent Avicii Invector. Mais le soft d’Harmonix n’a rien à voir avec ce dernier titre. En effet, cette-fois, nous quittons le jeu d’interaction et de timing pour se lancer dans quelque chose de plus créatif. Créer, en vue de satisfaire les foules, seule devant votre platine de mix virtuelle. Alors que vaut se concept, pour le moins rafraîchissant, manette en main et avec le mode nomade de la Switch ? Réponse dans notre test.

Fuser joue la carte de la diversité musicale

Dans Fuser, les joueurs vont oublier tout ce qu’ils connaissent des jeux musicaux sur consoles. Car le jeu développé par Harmonix offre un angle et un gameplay complètement novateur. Pour faire simple, vous disposez de quatre platines permettant d’accueillir chacune un vinyle. Puis, une fois les musiques choisies, à votre charge de mélanger ces disques, d’ajouter des effets divers, de retirer ou ajouter aléatoirement des morceaux (si possible en respectant le bon timing, pour obtenir plus de points), selon les besoins de votre création.

Et techniquement, cela fonctionne plutôt bien. Même s’il faudra un certain temps pour assimiler toutes les subtilités du gameplay (avec la nécessité d’un timing parfois redoutable, pour ne pas susciter de fausses notes et donc, le mécontentent du public), cela devient instinctif, après quelques heures de jeu. Sachant que le déroulé du mode campagne permet vraiment de progresser facilement, avec des tutos réguliers vous apprenant de nouvelles subtilités au gré de votre progression dans les lieux de concerts.

D’ailleurs, vous pourrez aussi personnaliser les décors de ces concerts, avec des effets de lumière, effets pyrotechniques, objets et autres accessoires pour le public. Le public, c’est le point clé du jeu. Aussi, une jauge de satisfaction sera à surveiller régulièrement, en vue de réussir votre show. Sachant qu’une fois la jauge arrivée à son minimum, la partie sera perdue. Mais un mode « sans échec » permettra aux néophytes d’avancer dans le jeu sans anicroche. Pour en revenir au côté personnalisation, vous pouvez aussi choisir un avatar selon pas mal de critères puis, même personnaliser sa tenue. Car au fur et à mesure de la progression, vous débloquerez du contenu.

Du contenu à en devenir gaga !

Des vêtements et accessoires, donc mais aussi des éléments de décors et surtout, des musiques. Plus d’une centaine de musiques (de Lady Gaga à Dépêche Mode, en passant par The Clash, Sean Paul ou Flo Rida) issus de styles variés (Rock, pop, hip-hop, dance, etc.) vous attendent ainsi dans la playlist. Laquelle étant customisable avant chaque concert, sachant que certains morceaux vous seront imposés. En effet, selon le lieu visité, il faudra respecter, aussi, un certain style musical. Par ailleurs, en plein concert, certains spectateurs auront des demandes spécifiques. Vous pourrez choisir de les satisfaire, ou non. Mais en cas de réussite, vous engrangerez d’avantage de points, précieux pour débloquer des éléments et faire monter votre expérience.

Concrètement, cette campagne s’avère très riche, avec pas mal de petites choses à faire, pendant les concerts (qui sont nombreux) mais aussi, après. Le challenge y est intéressant, car pendant les mix, il faut vraiment avoir les yeux partout, pour offrir le meilleur show possible au public. Stressant ! Mais le plaisir n’en demeure pas moins présent, notamment grâce aux associations des mix. Parfois, on se surprend à kiffer une composition intégrant des morceaux que l’on n’apprécie pas forcément, dans l’absolu. Ainsi, l’alchimie nait parfois d’un choix qui n’aurait pas été naturel, initialement…

Du coup, la montée en puissance se faisant très progressivement, difficile de ne pas accrocher, avec cette quête perpétuelle de progression qui touchera tout particulièrement les plus perfectionnistes d’entre-nous. Alternativement, le fait de pouvoir partager ses créations mais aussi écouter et noter celles des joueurs du monde en entier apporte un vrai plus. Tout comme le jeu en ligne, en formant une équipe ou en s’affrontant comme des chiffonniers.

Fuser : la version Switch s’en sort bien, malgré les défauts

Par contre, le soft plaira-t-il aux purs fans de mix ayant de l’expérience dans le domaine ? Difficile à dire. Aussi, nous leur conseillerons d’essayer Fuser avant, éventuellement, de se l’offrir. Car ici, l’on reste dans un esprit de divertissement vidéoludique. Concernant la Switch en particulier, on est logiquement en retrait techniquement, face aux autres versions. Cependant, en mode TV, le résultat reste très satisfaisant. Et si quelques ralentissements se font sentir, de temps à autres, la visibilité demeure correcte. Chose qui n’était pas gagnée sur un écran de cette taille. Notons tout de même qu’en cas de visibilité/luminosité réduite dans la pièce de jeu, les actions les plus techniques s’avèreront -pour certaines- plus difficiles à exécuter que sur un écran de TV.

Points positifs

  • Une belle playlist, riche et variée
  • Une mécanique de jeu fraîche et bien huilée
  • Beaucoup de contenu à débloquer
  • Une campagne agréable à suivre
  • On s'éclate aux platines !

Points négatifs

  • Quelques soucis de framerate sur Switch
  • Visibilité parfois un peu juste sur Switch, sur 2 ou 3 actions de jeu

Note

Graphismes 69%
Bande-Son 95%
Prise en main 93%
Plaisir de jeu 78%
Durée de vie 77%
Conclusion

Vous l’aurez compris, avec Fuser, Harmonix est parvenu à offrir aux joueurs un titre frais, disposant d’une mécanique de jeu inédite, de nature à captiver les fans sur le long terme. Doté d’une belle campagne, riche en contenu et d’une playlist très variée (et qualitative), le soft jouit aussi de modes en ligne séduisants.

Sur Nintendo Switch, en dépit de quelques défauts techniques (et d’un aspect visuel pas ultra-réussi) le jeu s’en sort bien. Et même si la visibilité est parfois (mais rarement) un peu juste, on prend plaisir à mixer pendant nos voyages ou au boulot. Adapté aux néophytes comme aux joueurs expérimentés, Fuser est assurément un bon jeu, qui plaira aux fans du genre.

Note finale 82% Frais !