Test

Test : Mount and Blade : Warband (Xbox One)


Fiche jeu

  • Editeur:Koch Media
  • Developpeur:TaleWorlds Entertainment
  • Supports:PC, PS4, Xbox One
  • Genres:action-rpg
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:Disponible

Il était une fois, MOUNT & BLADE : Warband…

Il est des jeux que l’on s’obstine à éviter consciencieusement, histoire de garder une vie de famille décente. Mount & Blade fait partie de ces titres maudits, qui, une fois lancé peut vous ôter toute vie sociale. Déjà connu des possesseurs de PC, M&B s’invite sur nos consoles de salon, et croyez-nous, ce salon vous allez le squatter des jours durant.

mount-and-blade-ps4L’on passera bien vite sur la boîte du jeu qui ne rend pas justice au titre. M&B commence le travail de sape, déjà dans les rayons : « ne me prends-pas, ne me prends-pas, regarde comme je suis vilain ! ».

Finalement, après s’être intéressé au glorieux passé du titre sur PC (il y a six ans), et observé une communauté de fans dithyrambique, on met le jeu dans le panier et là, c’est le drame. Un choc visuel, tout d’abord… M&B n’est pas des plus attrayant. A l’heure où la 4K devrait bientôt s’imposer sur tous nos écrans (enfin, ceux des plus technophiles d’entre nous), les graphismes font souvent très mal à la rétine. En deçà des caractéristiques de notre XBOX One, le jeu affiche même de longs temps de chargement qui auraient pu nous décourager.

Oui, mais voilà, M&B est un formidable « bac à sable » médiéval. Une simulation de guerre d’un autre âge. Toute la force du titre se révèle dans les nombreuses possibilités offertes. Celles-là même qui ne vous feront plus décoller du téléviseur. La customisation de votre personnage (masculin ou féminin) est assez poussée  et déterminera quelle capitale de civilisation sera vôtre. Ne négligez pas l’attribution de vos points de statistiques : vous n’envisagiez tout de même pas partir en guerre avec un mulet ?

Vous voilà donc lancé dans Votre aventure. Le désir de régner sur les terres de Calradia ne vous quittera plus. La carte tactique vous présente un monde immense ultra réaliste où l’ennuie ne pointe jamais le bout du nez. Pour la simple et bonne raison que vous faîtes ce que bon vous semble. Et reconnaissons-le d’emblée, les plus fourbes d’entre vous ne feront pas que le bien… Détrousser les innocents marchands, ça vous plaît, on le sait.

Équipez vous, montez des stratégies, décidez de votre propre sort, écrivez votre scénario.

mount-and-blade-xbox-oneMême si vos débuts seront difficiles et que vous êtes bien loin de l’impressionnant guerrier  que vous souhaitez incarner, prenez patience. Finissez au cachot, trépassez comme une loque, la montée en puissance de votre personnage n’en sera que plus spectaculaire lors des parties à venir. De même, suivez-bien le didacticiel à la lettre pour ne pas être découragé devant une certaine exigence de prise en main…

Ensuite, vous pourrez gérer vos troupes, constituer des alliances (les fans de Game Of Thrones se régalent déjà), asseoir votre suprématie par un vil mariage intéressé, participer à des tournois, mener le combat contre des forteresses, envisager votre partie sur le plan politique ou sur la guerre à grande échelle, etc. N’en jetez-plus, vous voilà accro.

Alors oui, c’est parfois animé à la truelle et le doublage est inexistant (« il faut lire ») mais la vérité est ailleurs. L’essence du titre et toute l’attractivité que l’on trouvait sur PC restent intacts. Ici, pas de magie ou de super pouvoirs, le réalisme avant tout. Vous prendrez de l’assurance au commandement. Dîtes-vous que si vous montez en puissance, les troupes suivront bien évidemment le mouvement. D’une petite manifestation paysanne où vous dirigez des gueux en haillons, le conflit se dirigera bien vite vers des armées redoutables et imposantes.

mount-and-bladeLes possibilités sont immenses (oui, nous insistons lourdement) et le mélange RPG/combats/stratégie/simulation fonctionnent à plein régime. Les cinq civilisations que vous côtoierez ou anéantirez ont toutes leurs propres caractéristiques : à vous d’imposer votre vision, quitte à vous donner le tournis devant une durée de vie impossible à estimer !

Malheureusement, les nombreux Mods propres au PC ne sont pas repris et l’interface peut rebuter les amoureux du raccourci clavier. Le joueur se retrouve ainsi avec un titre 100% brut de décoffrage, mais tout de même, quel pied ! Mais, après-tout, rien ne vous empêche de préférer la version PC, nous ne sommes pas sectaires ici.

Pour moins de 20 euros, voilà donc une sacrée bonne affaire pour qui veut se laisser tenter par une nouvelle expérience de jeu.

 

Points positifs

  • Totale liberté d'action
  • Stratégique
  • Carte immense
  • Durée de vie infinie

Points négatifs

  • Un visuel daté
  • Zéro doublage
  • Exigence qui peut rebuter
  • J'ai plus de vie sociale

Note

Graphismes 71%
Bande-son 64%
Prise en main 70%
Plaisir de jeu 91%
Durée de vie 95%
Conclusion

Dans Mount and Blade : Warband, qu’on se le dise, les possibilités sont immenses (oui, nous insistons lourdement). Et le mélange RPG/combats/stratégie/simulation fonctionne à plein régime. Les cinq civilisations que vous côtoierez ou anéantirez ont toutes leurs propres caractéristiques : à vous d’imposer votre vision, quitte à vous donner le tournis devant une durée de vie impossible à estimer !

Malheureusement, les nombreux Mods propres au PC ne sont pas repris et l’interface peut rebuter les amoureux du raccourci clavier. Le joueur se retrouve ainsi avec un titre 100% brut de décoffrage, mais tout de même, quel pied ! Mais, après-tout, rien ne vous empêche de préférer la version PC, nous ne sommes pas sectaires ici.

Pour moins de 20 euros, voilà donc une sacrée bonne affaire pour qui veut se laisser tenter par une nouvelle expérience de jeu.

Note finale 78% Un bon parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *