Test

Test : Street Fighter 30th Anniversary, l’arcade à la maison ! [Switch]


Fiche jeu

Avec Street Fighter 30th Anniversary Collection, Capcom joue sur la corde nostalgique. 12 titres sont inclus dans cette compilation, jeux issus des versions arcade et non consoles. Détail d’importance. Reste à définir à quel type de joueur s’adresse cette collection sachant que la plupart des gamers connaissent par coeur la quasi-totalité des jeux Street Fighter. Intéressons-nous à la version Nintendo Switch qui dispose d’un atout supplémentaire, du fait de son utilisation -aussi- nomade. Découvrez notre test de Street Fighter 30th Anniversary Collection.

Street Fighter : une compilation typée arcade

Pas moins de 12 jeux Street Fighter sont intégrés dans cette compilation « anniversaire ». Parmi eux, le tout premier Street Fighter, que certains d’entre-nous ont connu sur ordinateur, comme sur l’ Atari ST. Un soft qui ne profitait pas encore de l’aura dont dispose la série actuellement, le véritable départ ayant eu lieu avec Street Fighter II, lui aussi présent dans la compile. Alors, bien sûr, ce premier opus est nettement en-dessous des 11 autres titres, techniquement parlant. Jouabilité approximative, palette de coups limitée, graphismes et animations d’un autre âge, etc. Toutefois, il reste intéressant de revenir « aux sources » du jeu de baston, histoire de prendre la mesure du chemin parcouru depuis. Mais, clairement, vous n’y passerez pas plus de quelques minutes, à moins que vous ne soyez un adepte inconditionnel des jeux vidéo d’antan…

Pour le reste, à vrai dire, tout dépendra de votre fidélité à l’ensemble des épisodes Street Fighter sortis à ce jour. Car, si tout le monde connait parfaitement les SFII et multiples déclinaisons (en dehors, peut-être, de Super SFII Turbo), plus rares sont ceux à avoir tenté l’aventure Street Fighter III (et ses deux suites/versions améliorées), très controversé malgré une communauté d’adeptes. Idem concernant Street Fighter Alpha, dont les trois -excellents- opus font partie de la collection en question.

Street Fighter Collection : les petits « plus »

Mais pour être clair, si vous connaissez déjà tous ces titres, l’intérêt est sujet à controverse. Pourtant, malgré tout sur Switch, le fait de pouvoir jouer à tous ces titres (légendaires pour certains) en mode nomade mais aussi, de reprendre le combat avec, en plus, une option de jeu en ligne (pour quatre d’entre-eux à savoir, ) assez complète peuvent motiver un achat, à condition d’être un vrai fan de la série. Si vous êtes toujours amoureux de la série, le charme opérera à nouveau, c’est une certitude.

Street Fighter Collection : le principal défaut, sur Switch

Cela nous amène, aussi, à évoquer le principal problème de cette version Switch, la prise en main. Si Ultra Street Fighter II : the Final Challengers s’en sortait correctement du fait des ajustements en matière de gameplay, la collection anniversaire, elle, nous propose un rendu 100% fidèle aux modèles d’arcade. Et dans le cas présent, il est clair que les Joycon et surtout, le stick dont il dispose, ne sont pas adaptés. Ainsi, les ratés sont très nombreux et parfois, très agaçants. On se consolera en se disant que tout le monde est logé à la même enseigne, lors d’affrontements en ligne ou en local. Mais du coup, même à deux joueurs, en version nomade, il reste bien compliqué de s’en sortir avec un seul joy-con. Dommage.

Des options additionnelles sympathiques

Pour le reste, si les douze jeux sont fidèles aux originaux, plusieurs réglages d’écran permettent par exemple d’ajouter un filtre arcade ou de réduire la fenêtre de jeu de façon plus ou moins importante. Dans tous les cas, le rendu reste convaincant, sur ce point. Vous aurez, aussi, plaisir à passer d’un jeu à l’autre, pour constater les différences ou encore, les multiples remix de musiques emblématiques (comme le stage de Ken, Guile ou encore, Chun-Li).

De plus, un passage par les options vous permettra d’accéder à ces différents morceaux, ainsi qu’à l’histoire de la licence, des personnages ou encore, au making-off, tout cela par l’intermédiaire de l’option « musée ». Du coup, compte-tenu du prix (moins de 40 euros sur Switch), le contenu est évidemment plutôt conséquent et de nature à satisfaire à la fois ceux souhaitant redécouvrir les titres de la saga (notamment en mode nomade) et à ceux ayant fait l’impasse sur plusieurs épisodes. On aurait quand même aimé que Capcom y ajoute Street Fighter IV, ce qui aurait fait plaisir aux amateurs de consoles Nintendo, boudés par les derniers opus de manière régulière…

Points positifs

  • 12 jeux en 1...
  • 4 jeux SF jouables en ligne
  • Tout Street Fighter en mode nomade...délicieux !
  • 2 ou 3 petits bonus pour les puristes

Points négatifs

  • La prise en main avec les Joy-Con, loin d'être adaptée
  • Encore un recyclage de Capcom
  • Street Fighter IV, qui brille par son absence...

Note

Graphismes 75%
Bande-son 77%
Prise en main 55%
Plaisir de jeu 80%
Durée de vie 91%
Conclusion

Alors, bien sûr, Street Fighter 30th Anniversary Collection se pré-destine avant tout aux nostalgiques. Néanmoins, le fait de profiter de 12 jeux dont quatre jouables en ligne (y compris en mode « arcade »), à emmener partout grâce à la Switch, avec deux ou trois petits bonus pour fans, peut séduire une communauté plus large qu’il n’y paraît.

Les titres en question sont 100% fidèles aux modèles d’arcade, ce qui constitue un véritable atout, surtout si vous avez fait l’impasse sur certains opus (comme les Street Fighter III…), avec la possibilité de modifier les formats des fenêtres de jeu. Par contre, les allergiques aux pixels peuvent directement passer leur chemin et s’orienter, plutôt, vers Ultra Street Fighter II : the Final Challengers, toujours sur Switch.

Au final, si le rapport qualité/prix de cette compile s’avère plutôt honnête, nous ne regretterons qu’une seule chose, la prise en main avec les Joy-con, loin d’être adaptée. Clairement, l’absence de croix multidirectionnelle se fait sentir. Mais si vous êtes à même de passer outre, alors vous passerez d’excellents moments durant vos trajets et voyages, à l’approche des grandes vacances…

Note finale 76% Nomade !