Test

Persona 5 Royal : les Voleurs Fantômes au sommet de leur gloire (test)


Fiche jeu

  • Editeur:Atlus
  • Developpeur:Atlus
  • Supports:Playstation 4
  • Genres:JRPG
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:31 mars 2020

Persona 5 Royal est une version augmentée de Persona 5 sorti sur nos consoles en 2017. La plus grosse différence qui justifie à elle-seule l’achat de ce jeu est la présence d’une version française. En effet, le jeu de base était sorti uniquement en anglais. Notre vieux continent étant quelque peu frileux face aux JRPG ne s’appelant pas Dragon Quest ou Final Fantasy. Force est de constater que le message est passé puisque Persona 5 ressort en français, avec un pan de scénario en plus, un nouveau confident et quelques nouveautés de gameplay comme le grappin. Le Mag Jeux High Tech fait le point sur cette nouvelle mouture.

Persona 5 Royal supplément Joker

Il y a deux façons d’aborder Persona 5 Royal. Soit en ayant fait l’original et en remarquant les nouveautés apportées par cette édition augmentée. Soit avec un œil neuf, vierge de toute expérience Persona. Sachez que je suis dans le second cas, et qu’il s’agit même du premier jeu Persona / Shin Megami Tensei que je fais. Vous aurez donc ici un test complet qui ne fera pas la différence entre les ajouts et le jeu original. Sur ce, il est temps de se lancer dans le monde fabuleux des Personae.

Commençons les présentations avec le héros du jeu, que vous nommerez comme bon vous semble. Son surnom dans le monde des Palaces est Joker et c’est ainsi que nous l’appellerons. Joker est un lycéen taciturne qui se retrouve en fâcheuse posture. En effet, il est en période de probation dans un nouveau lycée après qu’il a défendu une jeune femme qui se faisait agressée par un homme politique dans la rue. Joker est un personnage épris de justice, ce qui va le conduire à vivre les aventures qui suivent.

Le jeu commence par la capture de Joker, son passage à tabac et son interrogatoire par la police. En effet, ceux-ci semblent être au courant de l’existence des Voleurs Fantômes, une bande masquée qui s’attaque aux désirs pervertis des gens. Le jeu se déroule donc comme un flashback, entrecoupé par quelques séquences d’interrogatoire où Joker raconte son histoire. Persona 5 Royal commence donc par Joker qui arrive dans nous nouveau lycée. Une app sur son smartphone lui permet de passer dans une version alternative du lycée qui est un château où règne en maître Kamoshida, le prof de sport du lycée.

Vous allez vite comprendre que les adultes qui cachent des vices ont développé une personnalité cachée dans laquelle ils s’imaginent régner en tyran dans un monde à leur image. Afin de compléter votre réhabilitation, aussi bien dans le monde normal que dans celui des Persona, vous allez devoir « purifier » les individus pervertis. Pour ça, vous allez vous aventurer dans leur monde pervertit, leur Palace, afin de leur dérober ce qu’ils ont de plus cher. Une fois que c’est fait, leur vraie personnalité se fissurera, les amenant à se confesser et à se repenter.

Vis ma vie de lycéen

Persona 5 Royal alterne donc des passages entre le monde réel et le Metaverse. Il va falloir jongler entre les deux afin de continuer à vivre votre vie tout en respectant les différentes échéances du jeu. En effet, les jours s’écoulent de la même façon. Vous allez à l’école la semaine, apprenez parfois pour monter vos compétences (intelligence, gentillesse, charme, maîtrise, etc.). Puis vous avez du temps libre où vous pouvez travailler pour gagner quelques yens. Ou encore étudier pour gagner en intelligence. Travailler pour l’homme qui vous héberge pour gagner en gentillesse. Aller au cinéma pour gagner en courage ou tout autre qualité induite par le film. Traîner avec ses amis. Bref, passer le temps pour se développer.

Ou alors vous pouvez décider d’aller dans le Metaverse pour explorer des palais (ou, plus tard, dans le Metaverse de Tokyo pour combattre des Ombres). Là, vous allez combattre en utilisant vos Persona, des créatures associées à vos personnages qui peuvent lancer des sorts. Joker a la particularité de pouvoir accueillir plusieurs Personae et d’en switcher en plein combat. Vous allez rencontrer des Ombres dont vous allez devoir le point faible afin de les faire disparaître le plus vite possible. Pour ça, vous pouvez attaquer avec votre arme de poing, votre Persona, ou votre arme à distance. Il est aussi possible de parer, d’utiliser des objets ou de fuir. Lorsque vous aurez trouver ce à quoi l’ennemi est faible, ça devient intéressant.

En effet, vous pourrez faire des chaînes d’attaque en passant la main aux autres personnages. Cela permet de faire des combos et gagner quelques avantages comme un bonus de puissance ou de soin. Si vous arrivez à frapper tous les adversaires présents sur leur point faibles, ils seront sonnés. C’est le moment de déclencher une attaque groupée où tous vos personnages vont rouer de coups les adversaires. L’occasion de porter le coup fatal ou de discuter avec les Ombres. En effet, en adoptant le bon ton vous pourrez les persuader de lâcher un objet, de l’argent, ou mieux : de vous rejoindre. Vous gagnerez donc une nouvelle Persona que vous pourrez faire évoluer dans un autre endroit bizarre : la Chambre Violette.

Persona 5 Royal : fusion

La Chambre Violette est un lieu que vous rejoignez au début dans votre sommeil. Plus tard, vous y aurez accès directement dans les rues de Tokyo. Vous vous y réveillerez à chaque fois dans une cellule, avec un habit de bagnard. Vous rencontrerez là Igor, un mystérieux personnage au long nez et à la voix grave. Il vous permettra tout au long de l’aventure de fusionner vos Personae.

En effet, même si Joker peut transporter plusieurs Personae, leur nombre est limité. Quand vous avez trop, vous devez en relâcher. Ou passer par la Chambre Violette afin de les fusionner pour en créer des nouvelles ou en renforcer une que vous possédez déjà. Vous pourrez choisir des capacités à garder, et les autres seront perdues. La fusion est un élément essentiel dans Persona 5 Royal, donc ne passez pas à côté de cette pièce importante qu’est la Chambre Violette.

Aucun temps mort

Persona 5 Royal est donc un JRPG, et en ça, il est très bavard. Les phases où vous n’êtes pas dans le Metaverse et où vous déambulez dans les différents quartiers de la ville sont très bavards. Vous allez rencontrer des PNJ, écouter des conversations, lire des livres, passer du temps avec vos amis, discuter avec l’homme qui vous héberge… La composante jeu de rôle se ressent durant les combats et l’exploration des Palaces. Il n’y a pas de combats aléatoires, les ennemis patrouillent dans des couloirs et des salles. Ils réapparaissent si vous quittez le Palace ou quelques minutes après avoir été battus. Et lorsque vous finissez un Palace, celui-ci s’écroule et vous ne pouvez pas y retourner.

Mais Persona 5 a ça de particulier que les jours s’y écoulent comme dans la vraie vie. Vous commencez le jeu en avril et vous allez traverser presque une année entière avec les Voleurs Fantômes. Vos journées sont rythmées par l’école, les transports en commun, le travail, les études, les coups de mains, les rencontres, etc. On alterne donc les combats effrénés et les passages plus calmes, tout en gardant un œil permanent sur la montre. En effet, il y a des échéances pour réussir les missions, sinon c’est le Game Over. Vous pouvez prendre le temps de vous préparer physiquement et tout faire d’une traite en une fois. Ou avancer dans le Palace un jour à la fois pour économiser vos forces. Le principal étant qu’il ait été fini avant la date butoir.

Persona 5 Royal : parfait ?

En toute honnêteté, Persona 5 nous a bluffé. Chaque personnage a son background, son caractère, ses forces et ses faiblesses. Les activités annexes (qui ne le sont pas tant que ça) ont toutes ce petit quelque chose qui donne envie d’y revenir. Ça fourmille de chose à faire à tel point que parfois cela en devient frustrant pour le joueur de ne devoir choisir qu’une ou deux activités. Mais le jeu a une âme. Il a une vie, il dégage quelque chose qui fait qu’on a envie d’y revenir. Et quand on n’y joue pas, on n’arrête pas d’y penser. Les intrigues sont bien ficelées, le scénario nous emplit d’empathie pour le personnage principal et ses amis, et on a envie de progresser dans notre enquête et notre quête de justice.

Avec Persona 5 Royal il n’y a aucun doute que l’on frôle la perfection. Avec une durée de vie dépassant allègrement les 100h dans cette nouvelle version, vous aurez de quoi vous occuper pendant un bon bout de temps. Toutefois, tout n’est pas rose au pays des Voleurs Fantômes. En effet, ce qui semble séduisant au premier abord peut vite devenir un peu lassant, surtout au bout de 50 ou 60h de jeu. D’autant plus qu’il n’est pas possible de sauvegarder à tout moment pour revenir et qu’il faut le faire depuis une pièce spéciale, lors de l’exploration d’un Palace, ou quand il n’y a pas de dialogue ou de discours en cours dans le monde réel. Parfois, vous allez traverser des tunnels de près d’une heure sans possibilité de sauvegarder, ce qui est un peu embêtant.

Mis à part ça, Persona 5 parvient à capter et garder l’attention du joueur le long de l’intégralité de l’aventure. Avec des rebondissements, des révélations, de nouveaux personnages qui arrivent à un rythme régulier. Et lorsque vous croyez maîtriser la situation, le scénario vient vous prouver le contraire. Persona 5 Royal est vraiment la version la plus aboutie de ce JRPG qui avait fait grand bruit lors de sa sortie. Et qui devrait, là encore, tout écraser sur son passage.

Points positifs

  • Un scénario ultra prenant
  • Enfin en VF !
  • Une durée de vie conséquente
  • On ne s'ennuie jamais
  • Les combats sont dynamiques

Points négatifs

  • La sauvegarde manuelle n'est pas accessible tout le temps
  • Parfois un peu trop bavard

Note

Graphismes 84%
Bande-son 89%
Prise en main 79%
Plaisir de jeu 90%
Durée de vie 100%
Conclusion

Persona 5 était déjà un tour de force il y a 2 ans, mais l’édition Royal est la cerise sur le gâteau. Avec ses sous-titres français, plus aucune excuse pour ne pas se plonger corps et âme dans ce JRPG généreux et profond. En plus, à l’heure où nous écrivons ces lignes et au moment de la sortie du jeu, nous serons en plein confinement, ce qui vous laissera plein de temps sur les mains pour le découvrir. Vous allez apprendre à vous familiariser avec les personnages du jeu pour aller explorer les vices du genre humain et purifier les pires spécimens dans des combats haletants et passionnants. Le tout réglé sur une routine qui vient rythmer le jeu et vous permet de gagner quelques points de statistiques supplémentaires. Bref, il n’y a presque rien à jeter dans ce jeu, qui cristallise tout ce que devrait-être un bon jeu de rôle.

Note finale 88% Impressionnant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *