F1 Esports : Une McLaren dans le banking du dernier virage à Zandvoort dans F1 2020 Jeux Vidéo

F1 Esports : Rasmussen surprend Opmeer à Zandvoort


Frederik Rasmussen remporte la course F1 Esports des Pays-Bas au terme d’un intense combat. Bien placés, les simracers Renault n’ont pas réussi à faire fonctionner leur stratégie jusqu’au bout.

Après des qualifications serrées, place à la 4e course de la saison 2020 des F1 Esports Series. Frederik Rasmussen (Red Bull) est en pole position devant le leader du championnat, Jarno Opmeer (Alfa Romeo). Les Renault Vitality occupent la 2e ligne et sont à suivre. Dani Bereznay, 3e du championnat, s’élance seulement 17e.

Au départ, Rasmussen conserve son avantage en tête devant Jarno Opmeer. Derrière le duo, Marcel Kiefer (Red Bull) effectue une superbe remontée et pointe déjà au 3e rang. L’Allemand a dépassé les deux Renault qui sont en pneus médiums. On tente une stratégie décalée, du côté d’Enstone, afin d’aller très vite en fin de course.

En attendant, c’est du côté de Jarno Opmeer que ça va vite, très vite même puisque le Néerlandais prend le meilleur à l’aide du DRS sur Frederik Rasmussen. Ce dernier s’accroche toutefois à l’Alfa Romeo, dans un petit train où chaque erreur coûte cher. Preuve en est faite avec Manuel Biancolilla (AlphaTauri), qui doit abandonner suite à un contact.

La stratégie, clé de cette course F1 Esports

Suivant le duo de tête, Marcel Kiefer décide de rentrer aux stands changer ses pneus dès l’entame du 6e tour. L’Allemand sent-il qu’il ne pourra pas dépasser en piste? Il tente en tout cas l’undercut… et ça marche ! Lorsque Rasmussen s’arrête au tour suivant, il voit son équiper lui passer devant. Jarno Opmeer, leader, garde en revanche le meilleur sur les Red Bull.

Avec ça, les deux Renault se retrouvent en tête, Longuet devant Donoso. Les équipiers se suivent et échangent leurs positions à la faveur du DRS. L’objectif est de garder un bon rythme, alors que les Red Bull et Opmeer s’emparent des records du tour. Une grande partie de la course se joue maintenant, dans une bataille à distance.

Nicolas Longuet s’arrête finalement au bout du 12e tour, imité par son équipier dès la boucle suivante. Les deux hommes pointent au niveau du top10. Ils sont en pneus neufs, mais il leur faudra du temps pour remonter. À voir ce que cela va donner…

Longuet remonte, Donoso chute

En attendant, un autre pilote effectue une remontée fantastique, il s’agit de Dani Bereznay. Le Hongrois parti 17e est en tête après 16 tours. Un leadership virtuel, puisqu’il ne s’est pas encore arrêté aux stands, ce qui arrive au début du 17e tour.

Comme en début de course, Jarno Opmeer reprend donc le commandement devant Frederik Rasmussen, repassé 2e et Marcel Kiefer. Les deux simracers Red Bull mettent une immense pression sur leur rival d’Alfa Romeo, qui tient bon pour le moment.

Dans le même temps, Nicolas Longuet survole littéralement ses adversaires. Le tricolore enchaîne les dépassements sur ce tracé pourtant si peu propice aux manoeuvres de ce genre. Il figure déjà au 5e rang, après 19 des 25 tours. Le bilan est moins flatteur pour son équipier, malheureusement victime d’un contact et 17e. On note aussi la déconnexion de James Baldwin (McLaren).

Pression maximale !

Pendant ce temps, la bataille pour la victoire se poursuit. Frederik Rasmussen tente tout pour se rapprocher et attaquer un Jarno Opmeer solide, qui ne laisse aucun espace. Le Néerlandais craque toutefois au 24e tour et Rasmussen ne manque pas cette chance. Le Danois passe et prend une petite seconde d’avance pour se mettre à l’abri.

Il passe finalement sous le drapeau à damiers en vainqueur, devant Jarno Opmeer et Marcel Kiefer. Jöni Törmälä résiste au retour de Nicolas Longuet et garde la 4e place, devant le simracer Renault. Fabrizio Donoso conclut pour sa part au 13e rang, juste derrière un Dani Bereznay remonté depuis la 17e place et David Tonizza (Ferrari). Brendon Leigh (Mercedes) est 6e. Direction le Canada, pour la 5e course, désormais !

Le classement de la course F1 Esports des Pays-Bas

  1. Rasmussen
  2. Opmeer
  3. Kiefer
  4. Törmälä
  5. Longuet
  6. Leigh
  7. Moreno
  8. Huis
  9. Carreton
  10. Bonito
  11. Tonizza
  12. Bereznay
  13. Donoso
  14. Blakeley
  15. Romanidis
  16. Clay
  17. Weigang
  18. Baldwin
  19. Thomé
  20. Biancolilla


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *