F1 Esports : Une Racing Point sur le circuit de Zandvoort dans F1 2020 Jeux Vidéo

F1 Esports : La pole pour Rasmussen à Zandvoort, Renault Vitality en embuscade


Frederik Rasmussen est poleman de la 4e manche des F1 Esports Series 2020, à Zandvoort. Il devance le local de l’étape, Jarno Opmeer et les deux simracers Renault Vitality.

Après trois premières courses, les gamers des F1 Esports 2020 abordent leur deuxième event de la saison. Tout débute avec les qualifications, d’abord de la course de Zandvoort, quatrième manche de cette année. Un circuit que la Formule 1 réelle devait visiter en 2020, avant l’annulation de l’épreuve (pour cause de COVID-19). La piste se distingue par un dernier virage en banking incliné.

Autre similarité avec la F1 réelle, les F1 Esports adoptent le format Q1, Q2, Q3 des qualifications cette saison. Tous les gamers s’affrontent en Q1, mais les cinq derniers chronos sont éliminés. Les 15 survivants se retrouvent en Q2, session dans laquelle les cinq plus lents sont de nouveau éliminés. Les 10 meilleurs s’affrontent enfin pour la pole position et les 10 premières places sur la grille.

Dani Bereznay éliminé en Q1 des F1 Esports à Zandvoort !

Ces premières qualifications à Zandvoort débutent donc avec la Q1. Daniel Bereznay (Alfa Romeo) s’installe un temps en tête de cette session. En 1’08’0, le Hongrois pense peut-être avoir fait le plus dur et rentre aux stands. Mais ses adversaires n’ont pas dit leur dernier mot et remontent petit à petit.

Coup de théâtre, le simracer Alfa Romeo, 3e du championnat, se retrouve finalement hors de la zone de qualification. Comme lors de la deuxième qualification de la saison, il ne passe pas le cap de la Q1. Il prend finalement le 17e temps et aura comme mission de remonter impérativement, ce qui ne sera pas une mince affaire.

David Tonizza sur le carreau en Q2

La session suivante comprend une autre surprise, puisque David Tonizza est cette fois éliminé. Le simracer Ferrari, tenant du titre au championnat Pilotes, ne parvient pas à trouver suffisamment de vitesse pour passer. Il s’élancera 14e sur la grille de départ. Un coup dur pour le vainqueur de la course de Hanoï.

Ferrari souffre également avec l’élimination d’Enzo Bonito dès cette session. Michael Romanidis (Williams), James Baldwin (McLaren) et Cedric Thomé (Haas) les suivent. On note en revanche le passage en Q3 des deux Renault. Cela promet-il une belle performance?

Renault Vitality P3 et P4

On ne fait pas durer le suspens : oui ! En Q3, Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso, les deux simracers du Losange, s’emparent respectivement de la 3e et de la 4e position sur la grille de départ. Il s’agit du meilleur résultat global de Renault Vitality en qualifications cette année !

Ces derniers ne sont toutefois pas assez véloces pour déloger Frederik Rasmussen (Red Bull) de la place de poleman. Le Danois devance le leader du championnat Jarno Opmeer (Alfa Romeo) sur la première ligne. On note la 8e place de Brendon Leigh (Mercedes) champion 2017 et 2018. Le top 6 se tient en moins d’un dixième.

Le classement des qualifications F1 Esports à Zandvoort

Rendez-vous sur les réseaux sociaux de la Formule 1 et sur RTBF (Auvio) en Belgique à 20h30 pour suivre cette première course des F1 Esports Series 2020 aux Pays-Bas. La course s’annonce sous haute tension, même si dépasser ne sera pas chose aisée sur ce tracé de Zandvoort. Tout pourrait donc se jouer sur stratégie et les erreurs.

  1. Rasmussen
  2. Opmeer
  3. Longuet
  4. Donoso
  5. Kiefer
  6. Carreton
  7. Törmälä
  8. Leigh
  9. Moreno
  10. Huis
  11. Romanidis
  12. Bonito
  13. Baldwin
  14. Tonizza
  15. Thomé
  16. Weigang
  17. Bereznay
  18. Clay
  19. Biancolilla
  20. Blakeley

(Ce classement est provisoire et susceptible d’évoluer)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *