Astral Chain sur console Switch Test

Test d’ Astral Chain : le jeu qui manquait à la Switch !


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:PlatinumGames
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:beat'em all
  • Nombre de joueurs:1-2 en local
  • Date de sortie:30/08/2019

Lors de sa présentation -surprise- Astral Chain avait suscité étonnement, envie et curiosité. Et pour cause, alors que nous attendions des nouvelles de Bayonetta 3, PlatinumGames nous avait cueilli avec cette licence inédite. Une aubaine pour la Switch, toujours en quête de sang neuf. Aussi, nos attentes étaient particulièrement élevées à l’égard de ce titre. Le beat-them-all remplit-il son contrat ? Réponse dans notre test d’ Astral Chain, exclusivité de la console hybride.

Astral Chain : c’est l’histoire d’un beat-them-all…riche et profond !

Si nous attendions de pied ferme Astral Chain, nous n’en espérions pas plus que ce qu’il était supposé représenter : un bon beat-them-all. Sauf que, manette en main, le titre de PlatinumGames nous offre bien plus. En effet, bien loin de se contenter d’un titre orienté action, les développeurs ont poussé leur idée plus loin. Aussi, avec ses éléments de RPG, son côté aventure, ses périodes en moto futuriste (façon Akira !) et surtout, ses phases d’enquête poussées, le jeu Switch s’avère beaucoup plus profond et riche qu’escompté. Explications.

Dans Astral Chain, nous prenons le contrôle de l’un des deux jumeaux afin de délivrer la terre de l’invasion de chimères. Des Aliens d’un genre nouveau, pour faire court. Aussi, pour échapper provisoirement à cette menace, une arche a été créée. Et c’est à l’organisation Neuron que revient la lourde tâche de faire le ménage. Avec un tel scénario, on aurait pu s’attendre à une abondance de castagne pas forcément très subtile. Grave erreur !

Astral Chain

Astral Chain : gameplay bien étudié

Tout d’abord, en matière de gameplay, sachez que chaque combattant dispose de ses propres coups. Lesquels étant intimement liés aux différents accessoires a débusquer. Citons la matraque X (rien de sexuel, rassurez-vous…), le pistolet ou encore le glaive. Puis, afin d’offrir d’avantage de possibilités au joueur, les développeurs ont imaginé la composition d’un duo humain/alien. Car avec le pouvoir des chaines, différentes légions (les vilains de l’histoire, passés sous contrôles des gentils) vont se ranger du côté des héros. Evidemment, il y en a plusieurs, chacun disposant de ses propres pouvoirs. Ainsi, le combo permet d’enchaîner un adversaire, de réaliser des enchaînements « à deux » ou encore, d’exécuter des sortes de fatalités. Attaques généralement jouissives à sortir et à admirer. Voilà qui offre, déjà, d’innombrables possibilités en termes d’affrontements.

Par ailleurs, cette facette s’approfondit encore lorsque nos jumeaux sont confrontés à d’autres phases de jeu. Par exemple, dans le monde parallèle d’Astral Chain, il faut souvent faire preuve d’astuce pour débloquer des passages. Effectivement, des sortes de portails, interrupteurs et autres joyeusetés du même ordre rendent le jeu plus passionnant, moins redondant. Et pour parvenir à ses fins, il faut souvent passer d’une légion à l’autre. De plus, différentes attaques, compétences et capacités additionnelles doivent être débloquées. Par exemple pour frapper trois interrupteur mobiles en même temps. Ou encore, en vue de briser une porte dressée par un boss. Et il ne s’agit-là que d’un échantillon des embûches pensées par les développeurs.

Un peu de RPG, des enquêtes, de la diversité !

Voilà qui nous amène à l’aspect RPG d’ Astral Chain. Outre la possibilité de modifier l’apparence (cheveux, yeux, corps, tenues, etc.) des héros et de leurs légions, le joueur peut aussi booster leurs capacités. De manière plus ou moins temporaire, selon les cas. Barre de vie, puissance des coups, parades, soins, beaucoup de choses sont possibles et activables en temps réel. D’autre part, un arbre de compétence donne le loisir d’améliorer ses légions. Nouvelles attaques, attaques synchros, force des coups, là encore, les choix sont multiples. A noter aussi, les montées en grade des légions comme des humains.

astral chain

Enfin, la capacité d’ Iris donne une vision différente du monde visité. Idéal pour détecter des interrupteurs, des ennemis ou encore, des personnes à interroger. Car il faut savoir que pour partir en mission face aux aliens, il faut souvent passer par des enquêtes en pleine ville. Si certains habitants parlent facilement, d’autres pratiquent plutôt la loi du silence. Donc, selon les cas, il faudra utiliser sa légion pour espionner une conversation ou encore, vous battre avec les récalcitrants (voire, les enchaîner…) pour leur extirper des infos.

astral chain switch

Et puisque nous évoquons à nouveau les légions, sachez qu’elles permettent aussi de « nettoyer » la ville des matières extra-terrestres, de guérir les habitants contaminés ou encore, de lire dans le passé. Avec tous ces éléments (et nous le les citons pas tous), le joueur pourra démêler le vrai du faux afin de rendre un rapport au QG. Un poste de commandement accessible durant certaines périodes de jeu. C’est d’ailleurs dans cette base que vous pourrez accéder aux véhicules (la moto, qui offre des séquences vraiment addictives et fun) aux vestiaires, à la salle d’entraînement ou aux informations de votre chef. Plus quelques autres petites réjouissances, selon les rencontres faites…

« Astral Chain offre tellement plus qu’un simple beat-them-all« 

En effet, dans Astral Chain, des missions secondaires sont présentes. L’idée étant de rallonger la durée de vie avec des séquences non-obligatoires mais souvent agréables à vivre. D’ailleurs, outre le combat contre l’invasion E.T, nos héros ont aussi vocation à rendre leur ville plus sûre face aux bandits « humains ». Voilà qui offre de très belles occasions de rejouer au soft, une fois terminé. Pour une durée de vie carrément exemplaire, sur ce type de jeu.

Astral Chain QG

PlatinumGames : producteur de plaisir !

D’autant qu’avec la production de PlatinumGames, on s’injecte du plaisir par intraveineuse, de manière constante ! Oui, les développeurs ont réussi quelque chose de grandiose puisque le soft divertit sans interruption, souvent en surprenant le joueur, avec des rebondissements, une alternance de séquences différentes les unes des autres mais aussi, une superbe mise en scène ! En fait, on a quasiment le sentiment d’être en face d’un manga interactif ! Les cut-scènes sont juste superbes, toujours de bon ton et dynamiques. Ce qui confère au jeu une ambiance vraiment unique et une atmosphère prenante. Le tout sublimé par une bande-sonore de grande qualité. Mention spéciale pour les musiques, savamment orchestrées et diablement justes.

astral chain switch

Une réalisation digne de ce nom

Voilà qui nous permet d’évoquer plus concrètement l’aspect réalisation. Dans ce domaine aussi, PlatinumGames s’est surpassé. Visuellement, la Switch a vraiment été repoussée dans ses derniers retranchements. Avec une attention toute particulière pour les nombreux effets spéciaux et la représentation des villes. En revanche, le monde parallèle aurait gagné à faire preuve de d’avantage de renouvellement. Mais ils ‘agit-là de l’une des rares ombres au tableau. Pour le reste, si vous appréciez le style nippon, alors vous serez immédiatement charmés. Côté framerate, là aussi, c’est du costaud. Même lors des séquences grand spectacle face à des boss démesurés. Oui, vraiment, Astral Chain est une pépite visuelle. Bien que, sur écran nomade, un léger effet d’aliasing se fasse parfois ressentir.

astral chain nintendo switch

Rien à dire de négatif, non plus, sur la prise en main en elle-même. Toutefois, compte-tenu du nombre important d’actions potentiellement réalisables, il faut s’exercer un peu avant de maîtriser les subtilités. Néanmoins, l’ensemble reste très intuitif et bien pensé. De quoi s’offrir un aller simple vers le plaisir absolu. Car le bonheur est vraiment total, pad en main. Si bien que l’aventure en devient rapidement addictive. Attention, les heures vont défiler vitesse grand V !

Pour conclure, évoquons aussi le mode coopération. Alors, malheureusement, ce dernier représente le principal défaut du soft. Car au lieu de permettre aux joueurs de sélectionner chacun l’un des deux jumeaux, les développeurs ont pris un parti différent. En effet, il faut impérativement choisir entre l’un des héros tandis que le second joueur incarne sa légion. En pratique, cela devient vite compliqué à gérer. D’autre part, les commandes n’ont pas été idéalement pensées pour ce mode. Pourtant, l’idée de base n’était pas si mauvaise. Aussi, il ne fait surtout pas envisager le mode coop comme la raison principale de l’achat d’Astral Chain. Mais plutôt, comme un petit bonus « sympa » de temps en temps, avec un pote qui passe par hasard.

En revanche, en mode un joueur, Astral Chain est une vraie pépite vidéoludique…

astral chain

Jeu astral chain

Points positifs

  • Encore meilleur qu'escompté !
  • Une aventure (solo) palpitante, riche, surprenante
  • Visuellement sublime
  • Les cut-scènes
  • L'ambiance sonore
  • La prise en main
  • Les phases d'enquête
  • Les combats

Points négatifs

  • Le mode coopération
  • Légère baisse de qualité en mode nomade
  • La monde parallèle, un tantinet répétitif (visuellement)

Note

Graphismes 96%
Bande-Son 96%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 94%
Durée de vie 93%
Conclusion

A la condition que vous ne soyez pas intéressé par Astral Chain principalement pour son mode coopération (bancal), alors vous pouvez vous jeter les yeux fermés et les mains dans le dos sur Astral Chain.

PlatinumGames a réussi quelque chose d’exceptionnel. Au point que celui qui semblait se présenter comme un palliatif à Bayonetta 3 est, en réalité, aussi bon (que le second opus) que le titre en question. Surtout, Astral Chain fait preuve d’une richesse et d’une profondeur que personne n’attendait. Entre action, RPG, aventure, enquête, poursuites et beat-them-all, le soft ne laisse aucun répit au joueur.

Le tout mis en valeur par une réalisation quasi-irréprochable (en tous points) et des cut-scènes juste délicieuses. Aussi, les amateurs de japanimation seront comblés. Et pour couronner le tout, avec ses possibilités de scoring et ses missions secondaires, le jeu de PlatinumGames dispose d’une durée de vie avoisinnant les 40 heures de jeu. Soit, bien plus que ce à quoi nous nous attendions.

Encore meilleur que prévu, Astral Chain rejoint le giron des titres incontournables. Sur Switch. Une oeuvre d’art vidéoludique. Ni plus, ni moins.

Note finale 92% Passionnant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *