Test

Test de Life is Strange 2 Episode 2 « Rules » : le château de ma mère


Fiche jeu

  • Editeur:Square Enix
  • Developpeur:Dontnod Entertainment
  • Supports:PC, PS4, Xbox One
  • Genres:aventure
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:24 janvier 2019

Quatre mois après l’épisode 1 il était grand temps de retrouver les frères Diaz, Sean et Daniel. Les garçons ont donc fui Seattle à la suite des événements tragiques du premier épisodes et après une escapade dans la nature, on a le droit ici à quelque chose de plus citadin. Mais trêve de palabre et plongeons dans le vif du sujet en évitant tous les spoils possibles.

Bienvenue à Beaver Creek

Le jeu s’ouvre sur les deux frangins qui ont trouvé une maison abandonnée dans la forêt et qui y passent quelques temps, accompagnés de leur nouveau compagnon à quatre pattes. Toujours pourchassés par la police, ils sont plus que jamais décidés à rejoindre le Mexique, synonyme pour eux de liberté et d’anonymat relatif. Comme l’hiver est rude, ils décident de faire étape à Beaver Creek, lieu de résidence de leurs grands-parents maternels et d’un certain Chris Eriksen dont le nom parlera aux fans.

Nous ne parlerons pas plus en détail de l’imbrication de l’excellent Captain Spirit dans cet épisode 2 mais sachez que cette croisée des chemins est parfaitement exécutée. Les deux jeux s’imbriquent parfaitement et permettent de relancer l’intrigue sur un personnage aussi central qu’absent : la mère des deux garçons. Tandis que Daniel apprend à maîtriser de plus en plus son pouvoir, Sean, lui doit veiller à bien montrer l’exemple afin de ne pas influencer (en mal comme en « trop » bien) son frère.

Pour ce qui est de l’histoire nous nous arrêterons là, car le titre se découvre avec un plaisir non dissimulé pendant les 3 ou 4h qu’il dure en fonction de votre façon de jouer. Comme d’habitude nous retrouvons des collectibles facultatifs à collectionner et des dessins à esquisser afin d’agrémenter son carnet. Les collectibles peuvent être utiliser pour décorer votre sac de voyage, témoin de vos pérégrinations et rencontres diverses au cours de votre périple transcontinental.

Les règles sont faites pour être brisées

Le point fort de ce nouvel épisode de Life is Strange 2 et de cette saison 2 en général est ce que nous évoquions dans le test du précédent déjà : l’influence qu’on a sur le jeune Daniel. En effet, plus subtils que les choix moraux de l’histoire qui influeront sur la suite, votre comportement général aura un impact sur celui de votre frère. Par exemple, si vous réfrénez trop Daniel dans l’usage de son pouvoir, il n’osera pas l’utiliser quand un danger se présentera.

A contrario, si vous le laissez un peu trop exprimer son potentiel vous risquez de nuire à votre entourage et votre sécurité et serez obligé de prendre la fuite plus vite que prévu. Il revient donc à Sean (et donc à vous) de trouver un juste milieu afin d’apprendre à Daniel à user de son pouvoir uniquement en cas de danger. Même si finalement rien ne vous empêche de jouer l’un des deux extrêmes précédemment cités, après tout il n’y a pas de « bonne » façon de jouer, il n’y a que la vôtre.

Même si cela vous ferme des portes ou des lignes de dialogues, ça vous en ouvrira forcément d’autres et vous bâtirez une histoire qui vous ressemble. Et c’est le point fort des jeux comme Life is Strange, que ce soit le 1 ou le 2 : même si tout est sur des rails on a l’impression de construire un monde à notre image en fonction des choix que l’on fait. Petit point bonus pour la bande-son du jeu, toujours très juste même si un peu plus discrète à mon goût dans cet épisode, et toujours un cran en dessous de celle de la saison 1.

Conclusion (pour l’instant)

Malgré tout l’amour qu’on porte à la saga Life is Strange et les qualités inhérentes de cette deuxième saison, on ne peut s’empêcher de la trouver un peu moins bonne que la précédente. Mais attention moins bonne ne signifie pas mauvaise, loin de là. Life is Strange 2 est excellent mais l’ambiance instaurée dans la première saison avait quelque chose de plus… « girl next door », de plus proche de la réalité. Alors certes le voyage dans le temps n’a rien de réaliste mais Maxine et Chloé semblaient plus ancrées dans le réel. Le fait que les frères Diaz soient toujours sur la route empêche le joueur (et les personnages) de se poser dans un univers persistant où l’on retrouve une certaine routine.

Pour certains ce ne sera pas un reproche, pour d’autres si. Et cette saison 2 vient seulement de commencer. Mais si pour l’instant on prend plaisir à la parcourir, notamment cet épisode 2 qui fait le pont avec Captain Spirit, on se demande où la suite nous emmènera. La petite scène post-générique nous laisse présager du bon et on espère que cela se confirmera car sans nul doute nous lui sauterons dessus dès que l’épisode 3 sera disponible.

Points positifs

  • Le recoupement avec Captain Spirit
  • Les traits de caractères de Daniel calqués sur vos choix
  • Un futur prometteur
  • Des moments émouvants

Points négatifs

  • Une bonne bande-son mais trop discrète
  • Un début un peu poussif
  • Quelques bugs de collision

Note

Graphismes 80%
Bande-son 85%
Prise en main 82%
Plaisir de jeu 90%
Durée de vie 80%
Conclusion

« Rules » est une très bonne suite à « Roads » et s’inscrit parfaitement dans la philosophie de Life is Strange. Les choix moraux couplés aux influences de Sean sur le jeune Daniel donnent l’impression que tous nos choix ont un impact macro et micro sur le jeu. Le voyage se poursuit tant bien que mal, marqué par le deuil, l’absence mais aussi la fraternité et les liens familiaux. On progresse doucement et chaque nouveau chapitre en révèle un peu plus sur le passé (et l’avenir) des frères Diaz. On a hâte de découvrir ce que nous proposera la suite, en espérant que ça décolle un petit peu plus pour proposer de plus gros enjeux.

Bon point pour l’introduction de Chris Eriksen et de Captain Spirit qui vient éclaircir la conclusion intriguante de ce prequel sorti l’année dernière. Le récapitulatif de nos choix en fin de partie donne envie de relancer certains chapitres afin de changer le cours des choses, mais pour profiter à 100% de l’expérience Life is Strange il faut assumer ses choix et voir où ils vont nous mener.

Note finale 83% La route est longue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *