Test

Test de Wolfenstein 2 the New Colossus : la Switch en a encore dans le ventre !


Fiche jeu

  • Editeur:Bethesda
  • Developpeur:MachineGames
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:FPS
  • Nombre de joueurs:1 joueur
  • Date de sortie:29 juin 2018

Après Skyrim puis Doom, Bethesda poursuit son puissant soutien envers la Nintendo Switch, pour le plus grand bonheur des amateurs de jeux en vue à la première personne, sur cette console ! Mais compte-tenu de l’excellent résultat observé sur les deux précédents titres, Wolfenstein 2 the New Colossus avait une certaine pression sur les épaules. Les développeurs ont-il tenu le choc ou, au contraire, se sont-ils laissés déborder par l’ampleur de la tâche ? Réponse dans notre test de Wolfenstein II sur console Switch.

Wolfenstein II the New Colossus : pas de comparaison !

Alors, d’emblée, nous tenons à vous prévenir que, si vous souhaitiez obtenir une comparaison entre les versions Switch et PS4/Xbox One de Wolfenstein II the New Colossus, vous vous être trompé d’adresse. Cet angle d’approche qui n’a, selon nous, aucune raison d’être, a déjà été largement été traité par nombre de nos collègues….Pour les autres, qui souhaitent simplement savoir si l’acquisition du titre de Bethseda sur Switch se justifie alors, bienvenue !

Les nazis vont (encore) dérouiller !

Plantons tout d’abord, rapidement, le décor. Ici, vous prenez possession de B. J. Blazkowicz avec un objectif en particulier, dézinguer du nazi ! Par rapport à un The New Order (pour les connaisseurs), les niveaux ont gagné en superficie avec d’avantage de recoins et de possibilités de contournements d’un ou de plusieurs adversaires. Cela apporte, en conséquence, en aspect plus stratégique pas dénué d’intérêt. Plus subtile, donc, d’une certaine manière, bien que les scènes d’action soient nettement plus dynamiques et surtout, très gores !

Le Wolfenstein le plus gore de l’histoire vidéoludique…

En effet, The New Colossus fait la part belle aux scènes choc, tant pendant les combats en temps réel que durant les -nombreuses et agréables- séquences cinématiques. Gerbes de sang, décapitations, hurlements de souffrance en tout genre, ce Wolfenstein n’est pas à mettre entre toutes les mains alors, console Nintendo ou pas, évitez de répondre favorablement aux requêtes de vos rejetons, s’ils sont mineurs.

Mais, évidemment, pour les joueurs « matures » en quête d’autre chose que de champignons magiques, plombiers amateurs de briques et autres princesses à sauver, le dépaysement sera au rendez-vous. Et s’il tourne en 30fps seulement, le titre de Bethesda affiche un framerate à toute épreuve, quel que soit le mode d’utilisation de votre console. Pas de ralentissements, une action fluide, cette adaptation Switch tient méchamment la route.

Idem concernant l’intensité d’action propre à cet opus et parfaitement retranscrite dans The New Colossus. Ainsi, on enchaîne les niveaux avec délectation, en profitant du rythme effréné, des décors souvent réussis et du level design inspiré. Le tout, sans jamais trouver le temps long, la mécanique de jeu offrant une vraie fraîcheur à cette suite. Oui, Wolfenstein II The New Colossus est bel et bien une réussite, aussi sur Switch.

De plus, outre les phases de « shooting » pures, des périodes de recherche sont aussi au programme. Trouver tel protagoniste, récupérer tel objet ou détruire un drone qui déraille, il vous faudra faire usage de la map pour atteindre les différents objectifs qui vous seront proposés, avant de retourner dans « l’arène ». Et pour vous détendre, vous aurez aussi le loisir de passer prendre une bière dans le bar du coin ou encore, goûter au tout premier jeu Wolfenstein (ça pique, un peu !!) en lançant une partie sur une borne d’arcade. Idéal pour décompresser…

Mais pour en revenir à l’action pure, évoquons ce qui vous intéresse tous, l’arsenal. Nous avons tout particulièrement apprécié le fait de pouvoir choisir deux armes (une dans chaque main) en les combinant, du moins lorsque leur gabarit le permet. Cela permet de considérablement varier les phases de tir et donc, de vivre différentes émotions et sensations. Au même titre que les premières minutes de jeu, qui se déroulent intégralement dans un fauteuil roulant, ce qui change clairement l’angle de vue et a tendance à augmenter le stress, avec ce sentiment d’être plus vulnérable que jamais. Riche idée, mais ne spoilons pas trop, afin de vous laisser découvrir le pourquoi du comment de cette phase de jeu…

Alors, évidemment, ce New Colossus n’est pas exempt de défauts. Pour ce qui concerne la version Switch en elle-même, nous avons noté une légère baisse de la qualité visuelle sur petit écran, avec un brouillard d’avantage présent qu’en mode TV. Certains éléments ont également tendance à s’afficher un peu au dernier moment, mais rien de dramatique ni de régulier. Peu de choses négatives à en dire, donc.

C’est court, mais c’est bon !

En revanche, les manquements des versions PS4/One sont toujours au programme à savoir, un contenu un peu restreint et, notamment, l’absence de jeu en ligne mais aussi, une campagne un peu courte. 10 heures en lignes droite, c’est limite, d’autant plus quand c’est bon ! Heureusement, il vous restera toujours des sous-quêtes à réaliser, excuse toute trouvée pour retourner dans l’aventure et rallonger la sauce de quelques heures. Mais que nous aurions aimé que les développeurs ajoutent un ou deux modes de jeu originaux, pour poursuivre l’expérience, encore et encore !

Acheter Wolfenstein II the New Colossus (Switch)

Points positifs

  • Comme Doom, Wolfenstein II pousse la Switch dans ses retranchements, visuellement
  • Prise en main rapide et intuitive avec les manettes Switch
  • La bande-son
  • L'ambiance générale
  • Wolfenstein en version portable, hiha !

Points négatifs

  • Des sous-titres difficilement lisibles en mode nomade
  • Quelques défauts/retards d'affichage, mais juste pour pinailler...
  • Pas de multi
  • La campagne solo, un peu trop courte
  • Un léger effet de brouillard en arrière-plan, dans certains cas

Note

Graphismes 86%
Bande-Son 85%
Prise en main 87%
Plaisir de jeu 95%
Durée de vie 70%
Conclusion

Vous aviez adoré Doom, sur Switch ? Alors vous allez surkiffer Wolfenstein II : The New Colossus ! Point en commun entre ces deux jeux, le travail exceptionnel réalisé par les développeurs pour réaliser un portage de qualité. Evidemment, toute comparaison avec des consoles concurrentes et plus puissantes serait déplacée…

Gardant cela bien en tête, le FPS de Bethesda délivre un excellent rendu visuel sur Switch, tant en mode nomade que sur l’écran de TV. Les textures sont vraiment de bonne qualité, de même que la modélisation des décors et des personnages. L’action frénétique de la version original est également intact, le tout supporté par un framerate solide.

Bien sûr, les quelques défauts de la version originale sont toujours de la partie à savoir, une durée de vie un peu juste (environ 10 heures, en ligne droite), bien qu’il soit possible de rallonger correctement la sauce en remplissant les objectifs et quêtes secondaires. Mais il manquera toujours d’avantages de modes de jeux et surtout, un mode multi.

Mais en occultant ces derniers aspects, Wolfenstein II The New Colossus est une pure réussite et le meilleur FPS sur console Switch. De notre côté, nous avons pris notre pied….joy-con en main ! Merci, au passage, à Bethesda d’offrir à une console Nintendo tant de titres « pour adultes », de qualité, qui plus est.

Acheter Wolfenstein II the New Colossus (Switch)

Note finale 85% LE FPS à posséder sur Switch