point and click Article

Les 3 éléments indispensables à un point and click réussi


Souvent boudé par le grand public, le point and click est pourtant un genre qui recèle bien des surprises. Moins frénétique qu’un FPS, plus engageant qu’un jeu de tuiles, ce genre vidéoludique mérite sincèrement d’être plus connu.

Des titres comme Gabriel Knight : sins of the fathers ou Deponia ont marqué des générations entières et continuent de faire des émules. Pourquoi ? Si vous êtes d’un naturel observateur, vous aurez probablement remarqué que ces titres ont ces 3 caractéristiques en commun.

Une histoire bien ficelée

Quand on ne peut compter sur les explosions et les effets spéciaux pour faire illusion, impossible de bâcler la trame scénaristique… Dans le fond, un point and click n’est qu’une succession de tableaux sur lesquels défilent les protagonistes principaux…

Pour que le joueur ne décroche pas au bout de quelques minutes, il faut que l’histoire soit captivante. Sortir des sentiers battus est indispensable au succès. Les bouleversements doivent être surprenants et les rebondissements nombreux et inattendus… Véritable expérience sensorielle, les point and click interpellent votre cerveau plus que vos yeux.

Des tableaux d’une beauté à couper le souffle

Ce n’est pas parce que les images sont statiques qu’elles ne doivent pas être travaillées. Chaque tableau est l’occasion d’émerveiller le joueur et de le laisser pantois. Si vous avez joué à Myst (1993), vous avez une idée de la puissance visuelle que peuvent dégager des illustrations bien faites…

Même si l’histoire est captivante, elle doit être portée par de magnifiques images. N’oubliez pas que l’homme est avant tout une créature visuelle.

Pourquoi pensez-vous que les entrepreneurs du web utilisent-ils sans vergogne des images libres de droits pour illustrer leurs blogs et sites web ? Avoir une belle histoire, c’est bien. Se doter d’images à la hauteur de ladite histoire, c’est encore mieux.

Des personnages attachants

Pour de nombreux joueurs, la relation qui unissait Brian Basco à sa compagne était la véritable force de Runaway. Dans un univers figé dans le temps, les personnages se doivent d’avoir du mordant, au risque de lasser le joueur.

Est-ce que vous êtes en train de réaliser un point and click ? Octroyez un peu de punch à vos protagonistes principaux. Donnez-leur une personnalité attachante… Faites-en sorte que le joueur guette chacune de leurs interventions… Rendez chacune de leurs actions mémorables…

Dans un point and click, les personnages ne sont pas là pour faire joli. Ils portent l’histoire et y insufflent le souffle de vie. Comme des acteurs sur une scène de théâtre, ils rendent l’œuvre vivante et surtout captivante.

Conclusion

Le point and click est un type de jeu vidéo bien à part… Soit on l’aime, soit on le déteste. Même s’il est difficile de faire l’unanimité, un jeu qui réunit les trois caractéristiques ci-dessus a toutes les chances de plaire au plus grand nombre. La prochaine fois que vous serez en présence d’un point and click donnez-lui une chance… Qui sait ce qui pourrait se produire ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *