Jeux vidéo made in france PGW Reportage

Le stand Jeux Vidéo made-in France, cible favorite des politiques sur la PGW


Sur le salon des jeux vidéo tricolore, la Paris Games Week 2019, un stand, plus que les autres s’est attiré la sympathie des visiteurs mais aussi, des ministres et autres secrétaires d’état. Et pour cause, la « french touch » y était représentée. Un espace nommé « jeux made-in France » mettant en valeur toutes les productions vidéoludiques sorties récemment ou à paraître, sans distinction de budget et/ou de pedigree.

Jeux Made-in France : des pépites de notre cru

Aussi, aux côtés des jeux vidéo « dinosaures » que sont les Cal of Cthulhu, Vampyr (en test Switch actuellement) a Plague Tale Innocence ou encore, Greedfall, figuraient d’autres titres, aux moyens plus modestes, mais non moins attractifs. Parmi ces jeux, nous avons d’ailleurs eu l’occasion de goûter au très séduisant (et émouvant) The Wanderer: Frankenstein’s Creature ou encore, à Curse of the Dead Gods, un RPG au caractère visuel très affirmé. Des jeux que nous allons vous présenter plus longuement, très prochainement, au travers des previews.

Côté jeunes studios présents pour dévoiler leurs créations, ils étaient plus d’une trentaine sur place. Citons notamment, Aurora Games, La Belle Games, TA Publishing, Goblinz Studio, Tuesday Quest, Unexpected, Atypique Studio, Play Curious, Piece of Cake Studios, Bubble Studios ou encore, Wizama. Pour découvrir ces titres, voici la vidéo de présentation, publiée en amont du salon.

Jeux Vidéo : que de chemin parcouru !

Alors, en attendant ces publications, nous vous invitons à apprécier les quelques visuels capturés sur le vif au cours de notre périple, sur cette Paris Games Week 2019. Et ne nous en voulez pas si nous avons omis de photographier les Franck Riester (Ministre de la Culture), Mounir Mahjoubi (Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Numérique) ou encore, Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, venus visiter le stand tricolore en question. Effectivement, nous avons préféré privilégier le jeu et donc, nos lecteurs.

Néanmoins, la présence de ces représentants politiques démontrent, une fois encore, que les jeux vidéo ont grandement évolué dans l’esprit de notre société et de nos dirigeants. Chose dont nous pouvons, toutes et tous, nous féliciter. Place aux images.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *