Test

Test de The Walking Dead L’Ultime Saison Episode 2: Enfants Perdus


Fiche jeu

On continue notre bonhomme de chemin avec cette ultime de saison de The Walking Dead. Après notre test il y a quelques jours de l’épisode un, nous voici sur l’épisode deux et prochainement le troisième. Alors forcément quand nous allons parler du scénario ça va spoiler un sur l’épisode un, il est donc conseillé aux personnes n’ayant pas encore fait la saison de s’abstenir de lire. Pour les autres, entrons dans le vif du sujet.

Groupe en péril

Après les tragiques événements qui ont clôturé le précédent épisode, Clémentine et AJ se voient dans l’obligation de quitter leur nouveau foyer pour reprendre la route. AJ, se sentant coupable (ou non) de son geste en fonction de votre réaction va vouloir tout faire pour se racheter auprès du groupe, en vain. Lors de vos pérégrinations dans la nature vous ferez une rencontre qui fera bondir plus d’un joueur de son siège, notamment ceux qui ont fait les précédentes saisons.

Arrêtons-nous là pour ne pas trop divulgâcher cet épisode qui réserve son lot de surprises étalées sur environ trois heures de jeu. Sachez que par rapport au premier épisode la part sera plutôt faite à l’action avec une nouveauté sympathique quoiqu’un peu branlante à prendre en main : l’arc. Populaire depuis le reboot de 2013 de Tomb Raider, celui-ci fait une arrivée intéressante dans The Walking Dead, sympa sur la forme mais pas maniable pour un sou.

BREF. Clémentine souffre de la malédiction des personnages principaux de The Walking Dead. C’est-à-dire qu’elle arrive dans un groupe où l’équilibre en place fonctionne. Tout le monde survit plus ou moins, la vie s’est organisée et ressemble vaguement à quelque chose. Et là PAF. C’est le bordel. On découvre des secrets enfouis, on sème la zizanie en créant des clans… Tout ça jusqu’à l’implosion du groupe et en laissant quelques victimes sur son sillage. Si les joueurs qui ne connaissent la franchise que par le jeu peuvent encore être surpris par ça, ceux qui ont ouvert un comics ou visionné une saison de la série commence à trouver le ressort rouillé.

C’est moi ou ça clignote ?

Passons ces quelques faiblesses scénaristiques, rappelons que les conditions de développement n’ont pas été de tout repos. Et les mécaniques au fond sont toujours sympa, notamment ce système d’influence sur AJ, jeune garçon qui n’a pas connu la vie « normale » et dont les notions manichéennes élémentaires ont du mal à trouver leur place. Même si, pour ma part, j’ai trouvé les moments d’influence un peu moins subtils que dans le premier épisode. Mais bon, dans l’ensemble on passe plutôt un chouette moment.

Non cet épisode m’a beaucoup déçu dans l’aspect technique. On parle d’un épisode sorti le 25 septembre 2018, donc qui aurait pu recevoir quelques patchs depuis (même si, rappelons-le, l’histoire du studio est plutôt chaotique). Mais là quand même : des personnages qui disparaissent bonnement et simplement pendant des cut-scenes, d’autres qui se téléportent d’un point A à un point B, des animations figées… Alors ça ne l’a pas trop fait ni au début ni à la fin, mais au milieu, c’était le festival du frame invisible !

Et que dire des sous-titres français qui n’ont pas dû être encodés au bon format ? Nous avons la chance (ou la malchance) de pratiquer une langue riche qui comprend pas mal d’accent, la cédille, l’e dans l’o et tous ces caractères spéciaux propres à notre belle plume. Eh bien dans les sous-titres de cet épisode 2 parfois vous aurez l’impression de lire du Wingdings ! Heureusement qu’à l’écoute ça parle français parce que sinon on n’y comprendrait rien. Sans compter les sous-titres qui n’ont rien à voir avec ce qu’on entend, si ce n’est une vague idée générale de la discussion. Bref, on sent que cet épisode a été accouché dans la douleur. Même si l’histoire nous porte car on aime Clémentine, sa relation avec AJ et on veut voir où tout ça va nous mener, trop de bugs nous font ressortir du jeu et nous empêchent de profiter pleinement. La suite au prochain épisode…

Points positifs

  • L'histoire monte en puissance
  • De bonnes phases d'action
  • Des choix importants
  • Le retour d'un personnage oublié

Points négatifs

  • Le clipping en milieu de jeu
  • Les sous-titres mal encodés
  • Quelques longueurs

Note

Graphismes 50%
Bande-son 68%
Prise en main 63%
Plaisir de jeu 65%
Durée de vie 60%
Conclusion

Vous l’aurez compris cet épisode 2 nous aura moins plu que le premier. Pas pour ses qualités scénaristiques ou ses rebondissements mais plutôt son aspect technique qui semble avoir été un peu délaissé par rapport au reste. Certes le contexte dans lequel le titre a été développé peut expliquer pas mal de choses et il ne faut pas tirer sur une ambulance. Mais quand même après le premier épisode on tombe d’une petite hauteur qui fait mal. Et c’est bête parce que les mécaniques amorcées dans le premier épisode prennent bien ici une fois encore, et le twist de milieu d’épisode avec le retour de [bip] est plaisant et on a hâte de voir la suite ! En espérant que les problèmes techniques soient corrigés car cet épisode est le dernier sous l’égide de Telltale et les deux suivants, dont la conclusion de cette Ultime Saison, sont faits par Skybound, le studio de Robert Kirkman, papa des comics The Walking Dead.

Note finale 61% En décomposition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *