F1 Esports : Une voiture frôlant le mur du dernier virage au Canada dans F1 2020 Jeux Vidéo

F1 Esports : Tonizza récupère la pole au Canada, Longuet en Q3


Bien aidé par l’annulation du temps de Marcel Kiefer (Red Bull), David Tonizza (Ferrari) partira en pole position de la cinquième épreuve des F1 Esports Series 2020. Renault Vitality a été plus en difficulté, même si Nicolas Longuet s’est hissé en Q3.

Les simracers des F1 Esports Series 2020 ont rendez-vous ces 4 et 5 novembre pour le deuxième event de leur saison. Après une qualification à Zandvoort suit la bataille pour la pole position au Canada. Un circuit délicat quant aux limites de piste, sur lequel plusieurs tours devraient être annulés. On rappelle par ailleurs que le format réel Q1, Q2, Q3 des qualifications de la Formule 1 est utilisé cette année.

Les McLaren et Bonito sortent en Q1 des F1 Esports

Ce premier temps fort débute en tout cas par une première image… étonnante. Alors que la piste est sèche, plusieurs pilotes prennent la piste en pneus… intermédiaires (prévus pour la pluie légère). Cela est intriguant, mais les gamers sont limités en nombre de gommes disponibles. Il s’agit simplement de se mettre dans le rythme, vérifier son setup et prendre ses marques sur ce circuit virtuel de Montréal, afin d’être plus efficace.

C’est finalement à 10 minutes de la fin de session que tombent les premiers chronos. Frederik Rasmussen (Red Bull) s’installe en tête de cette session. Il devance alors ses plus proches poursuivants de près de quatre dixièmes. Son passage en Q2 semble assuré, alors que la bataille fait rage derrière lui.

Au terme de plusieurs tentatives, les McLaren de Dani Moreno et James Baldwin sont finalement éliminées. Bono Huis (Mercedes), Enzo Bonito (Ferrari) et Salih Saltunc (Williams) suivent. Ils occuperont respectivement les positions 16 à 20 sur la grille de cette course.

Q2, Longuet sauve sa Renault

Alors que les gamers ont patienté autant que possible en Q1, la donne change en début de Q2. Dès le lancement du chrono, presque tous prennent immédiatement la piste. Nicolas Longuet (Renault) occupe la tête au terme de la première tentative. Le tricolore est dépassé par plusieurs de ses adversaires sur un nouveau tour rapide, mais reste pour le moment solidement accroché au top10 qualificatif.

Heureusement, car à la suite, d’autres pilotes améliorent leur chrono. Et si Marcel Kiefer mène finalement cette session (pour 1 millième de seconde) devant David Tonizza, Nicolas Longuet prend la 10e place. Le tricolore est le dernier qualifié pour quelques centièmes. Ce n’est malheureusement pas le cas de son équipier chez Renault Vitality, Fabrizio Donoso, éliminé avec le 14e chrono. Ce dernier rejoint Törmälä, Blakeley, Haddad et Thomé.

Marcel Kiefer (trop) sensationnel en Q3

Comme en Q2, les gamers prennent rapidement la piste en ce début de Q3. Dans le peloton lors des deux sessions, Jarno Opmeer (Alfa Romeo) se montre enfin. Le Néerlandais est le premier leader, mais c’est seulement en 1’07’4. Il est encore possible de trouver quelques dixièmes. Nicolas Longuet est alors 3e, tout proche à quelques centièmes.

À quatre minutes du but, les pilotes Red Bull vont à la pêche aux dixièmes laissés en route par leurs adversaires. Frederik Rasmussen réalise un 1’07’178, deux centièmes devant son équipier. Est-il possible de les battre? Et si oui, qui peut aller plus vite? Il reste encore quelques tentatives pour répondre à cette question

Une première réponse vient de David Tonizza. Le simracer Ferrari s’installe près de 40 millièmes devant ses adversaires, suivi par Manuel Biancolilla (AlphaTauri) et Jarno Opmeer. Les gamers du top4 sont chacun séparés par environ 20 millièmes, alors que les Red Bull reprennent la piste.

Manuel Kiefer sort alors le grand, très grand jeu pour reprendre la pole position. L’Allemand réalise un chrono sensationnel en 1’06’976. Mais ce temps est annulé suite à une collision avec un mur. David Tonizza récupère donc la pole, devant le leader du championnat, Jarno Opmeer et Manuel Biancolilla. Marcel Kiefer descend finalement au 7e rang, devant le double champion Brendon Leigh et Nicolas Longuet.

Le classement des qualifications F1 Esports au Canada

Cette pole position n’annonce toutefois rien de qui va l’emporter en course. La bataille s’annonce intense entre les différents gamers. Rendez-vous à partir de 20h30 pour suivre cette 5e manche, précédée par l’épreuve de Zandvoort, sur les réseaux sociaux de la Formule 1 ou RTBF via son service Auvio (pour les Belges). Les deux courses seront diffusées à partir de 22h30 en France, sur Automoto la Chaîne.

  1. Tonizza
  2. Opmeer
  3. Biancolilla
  4. Rasmussen
  5. Bereznay
  6. Weigang
  7. Kiefer
  8. Leigh
  9. Longuet
  10. Romanidis
  11. Törmälä
  12. Blakeley
  13. Haddad
  14. Donoso
  15. Thomé
  16. Moreno
  17. Baldwin
  18. Huis
  19. Bonito
  20. Saltunc

(Ce classement est provisoire et susceptible d’évoluer)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *