F1 Esports : Une Ferrari au Paul-Ricard Jeux Vidéo

F1 Esports : Course 3, deuxième victoire pour Opmeer !


Deuxième victoire en trois courses pour Jarno Opmeer (Alfa Romeo), en Chine aux F1 Esports Series 2020 ce 15 octobre. Renault Vitality a souffert, avec un petit point seulement.

Au terme de qualifications disputées, les Alfa Romeo de Jarno Opmeer et Daniel Bereznay occupent la première ligne en Chine. Un peu plus loin, les simracers Renault Vitality, Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso, s’élancent respectivement 12e et 14e. Le tracé de Shanghaï devrait être propice aux dépassements, notamment au bout de la longue ligne droite menant au virage 15.

Les F1 Esports se disputent sur le jeu F1 2020. Découvrez notre test de ce jeu

À l’extinction des feux, Jarno Opmeer rate complètement son départ. Le Néerlandais se retrouve 4e, derrière David Tonizza (Ferrari), Marcel Kiefer (Red Bull) et Dani Bereznay, désormais leader. Le Hongrois est très à l’aise sur ce circuit. Attention, il pourrait s’échapper…

Dans le peloton, les Renault occupent les 13e et 14e rangs. Nicolas Longuet et Fabrizio Donoso s’échangent les places et ce premier doit passer par les stands dès la fin du premier tour. Il a sans doute été victime d’un contact et d’une casse. Le départ est donc loin d’être idéal.

Dans le même temps, la catastrophe frappe à Maranello ! Les deux Ferrari sont déconnectées de la session. Les monoplaces de David Tonizza et Enzo Bonito, qui étaient toutes deux dans le top10, poursuivent leur chemin en mode fantôme. Après l’éclaircie de la Course 2, le début de cette Saison 4 est bien sombre pour l’équipe italienne.

F1 Esports, batailles en piste… et dans les stands

Au bout de seulement trois tours, Frederik Rasmussen (Red Bull) rentre déjà aux stands changer de pneus. Sur ce circuit de Chine, les gommes se dégradent énormément. Il n’est pas impossible de voir des stratégies à deux arrêts.

Le Danois est d’ailleurs imité par ses adversaires dès le tour suivant. Il ne parvient pas à faire fonctionner son undercut et reste derrière son équipier. En attendant, plusieurs pilotes poursuivent en piste. C’est notamment le cas de Jarno Opmeer, Alvaro Carreton (Williams) et Brendon Leigh (Mercedes). À voir l’évolution de la course.

Le Néerlandais leader de la course s’échappe en tout cas devant ses adversaires. Il profite d’un craquage complet de Brendon Leigh. Derrière Alvaro Carreton, le simracer Mercedes rate plusieurs virages et vient même au contact. L’Espagnol et le Britannique perdent les dixièmes par poignées. Fabrizio Donoso sort aussi les griffes face à Bardia Boroumand (Mercedes), pour le top10.

En tête, Jarno Opmeer conclut finalement son premier relais au terme du 13e tour. Il se débarrasse des médiums pour chausser les tendres et reprend la piste sixième. Sept tours restent à boucler et Marcel Kiefer mène désormais la danse.

Mais quelques secondes derrière, Jarno Opmeer remonte comme une fusée. Alors que les trois hommes de tête se battent, lui tourne près de 1’6 seconde plus vite au tour. Un gouffre, mais il faut encore dépasser…

Jarno Opmeer supersonique

Revenu dans la boîte de vitesse du 3e, le Néerlandais prend son temps. Il temporise près d’un tour, puis dépasse et enchaîne immédiatement en ravissant la 2e place à Dani Bereznay. Reste encore la Red Bull de Marcel Kiefer (Red Bull) à dépasser. Pas pour longtemps. Dès la très longue ligne droite menant au virage 11, Opmeer se décale et passe. La course en tête semble pliée.

Mais le spectacle ne s’arrête pas pour autant, car Alvaro Carreton, lui aussi en pneus tendres, revient dans la boîte de vitesses de ses adversaires. Il dépasse Frederik Rasmussen au terme d’une bataille musclée mais ne peut faire mieux que 4e.

Plus loin, Renault Vitality score un petit point avec la 10e place de Fabrizio Donoso. Nicolas Longuet termine 16e, mais a dû s’arrêter par deux fois. Il signe malgré tout le meilleur tour en course, mais perd gros au championnat. Rien n’est fait, puisqu’il reste encore neuf courses à disputer. Rendez-vous les 4 et 5 novembre pour la suie du championnat, sur les circuits du Pays-Bas, du Canada et d’Autriche.

Au bout des trois premières courses, Jarno Opmeer mène le championnat avec 65 points, sur 75 possibles. Il devance Marcel Kiefer de 24 unités, Dani Bereznay est 32 points derrière le leader. Nicolas Longuet est 4e, toujours avec 28 unités. Fabrizio Donoso occupe le 13e rang, avec cinq ponts.

Côté Équipes, Alfa Romeo mène de main de maître avec 98 unités. Deuxième, Red Bull compte 69 points. Renault est à 33 points, mais reste sur le podium. Rendez-vous les 4 et 5 novembre pour la suite du championnat.

Le classement de la course F1 Esports de Chine

  1. Opmeer
  2. Kiefer
  3. Bereznay
  4. Carreton
  5. Rasmussen
  6. Blakeley
  7. Tormala
  8. Thomé
  9. Moreno
  10. Donoso
  11. Weigang
  12. Boroumand
  13. Saltunc
  14. Baldwin
  15. Haddad
  16. Longuet
  17. Leigh
  18. Biancolilla
  19. Tonizza
  20. Bonito

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *