Gran Turismo World Tour 2019: New York - FIA Nations Cup Sony PS4

Gran Turismo: Le point sur les pilotes européens de la Nations Cup


12 européens dont deux français se sont qualifiés en Gran Turismo Nations Cup pour le World Tour de Salzbourg (13-14 septembre). Ils s’affronteront ce soir.

Gran Turismo est à Salzbourg, en Autriche, pour le 4e World Tour de sa saison. Après la Manufacturer Series disputée hier, 13 septembre, place à la Nations Cup ce soir, à 20 heures. 24 pilotes vont représenter leur nation, dans une compétition en solo. Parmi ces hommes, 12 sont européens et deux français.

Mikail Hizal, toujours le meilleur européen en Nations Cup

Comme lors des étapes 1 et 2, Mikail Hizal s’est imposé comme le meilleur européen en Nations Cup. Bénéficiant de ses bons résultats lors des manches 1 à 20, l’allemand n’a eu qu’à assurer des courses 21 à 30. Avec 2964 points et 3324 points scorés lors des courses 24 et 30, il s’est assuré de monter son score général à 24 560 unités. Assez pour garder le leadership en région européenne et s’assurer une place à Salzbourg.

Derrière lui, Patrik Blazsan n’a rien pu faire pour empêcher l’allemand de rester en tête. Visant simplement la qualification à Salzbourg, il s’est contenté de rester dans le top12 au classement général. Pari réussi, puisqu’avec 23 946 points, lui aussi est du voyage en Autriche, pour la Nations Cup.

Beauvois et Derrouiche défendront de nouveau les couleurs françaises

3e européen avec 23 922 points, Baptiste Beauvois, a, lui, terminé premier français. Présent à de nombreuses courses de cette étape, il y a réalisé de bons résultats, notamment lors des manches 28 et 30. Avec respectivement 2929 et 3135 points, le Habourdinois (dans le Nord, près de Lille) a réussi sa saison. Déjà qualifié aux épreuves du Nürburgring et de New-York, le pilote de la Team RedLine revient donc à Salzbourg avec des attentes encore plus importantes. D’autant qu’après une erreur en repêchage aux USA, il veut tout donner, ce qu’il explique:

« L’étape 3 fut très bonne. Pour la Nations Cup de Salzburg, je vais rouler beaucoup plus agressivement et hausser le niveau. Je sais que je peux être bien plus rapide qu’au précédent World Tour. Mes attentes (…) sont donc plus élevées (…) En ce qui concerne mon erreur en repêchage c’est clair qu’elle m’a mis les nerfs, c’est totalement ma faute. Donc oui je ferais beaucoup plus attention pour les prochaines courses. »

Autre représentant tricolore, Rayan Derrouiche a terminé au 7e rang européen. Mettant beaucoup d’efforts sur la Manufacturer Series, lui s’est contenté de rester dans le top12 européen qualificatif. Après un podium au Nürburgring, une Nations Cup plus compliquée à New-York, il tentera de se relancer, ce soir, au Hangar 7 de Red Bull:

« Ma saison a été plutôt paisible (…) à ce stade de la compétition il s’agit plus pour moi de maintenir mon score afin de rester dans le top12, le gros du travail est fait. Après un podium au Nurburgring, je vais tout tenter pour aller chercher (…) la victoire. L’expérience prise en Allemagne était cruciale, c’était ma première Nations Cup, la première fois que je roulais avec la Red Bull (la voiture utilisée en finale). Avec désormais un peu plus d’expérience et de confiance j’espère pouvoir faire mieux. »

Les autres qualifiés européens pour Nations Cup Gran Turismo de Salzbourg

Entre ces deux hommes, Coque Lopez (23 903 points), Salvatore Maraglino (23707 points), Giorgio Mangano (23 593 points) et Manuel Rodriguez (23 255 points, à égalité avec Derrouiche) ont respectivement pris les rangs 4 à 7. Pour compléter ce line-up européen, Adam Suswillo (10e Europe, 23 040 points), Rick Kevelham (11e Europe, 22 940 points) Markus Könönen (13e Europe, 22 277 points) et Ádám Tápai (15e Europe, 21 981 points) se sont également qualifiés.

A noter que les 9e, 12e et 14e européens de cette étape n’ont pas pu accéder au World Tour pour différentes raisons. Tous les pilotes qualifiés se retrouveront, eux, ce soir, à partir de 20 heures pour s’affronter lors des quatre courses de la Nations Cup. Retrouvez plus d’informations sur cette compétition Gran Turismo ici et le lien pour suivre la course en français ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *