Luigi's Mansion 3 Test

Test de Luigi’s Mansion 3 sur Switch : excellent de Boo en Boo


Fiche jeu

Alors que Mario a toujours l’étoffe d’un héros, son frère Luigi, lui, se traîne l’image du froussard. Ce trait de caractère lui vient de 2002, date à laquelle le premier Luigi’s Mansion est sorti sur GameCube en Europe. Dans ces jeux, Luigi tient la vedette et se retrouve dans des lieux hantés où il doit chasser les fantômes. Avec l’aide de son Ectoblast et épaulé par le professeur Karl Tastroff, il doit lutter contre le roi Boo, un fantôme qui capture son frère. Après un excellent premier opus, ressorti sur 3DS, et un second titre tout aussi bon sur la même console, Luigi’s Mansion 3 apparaît maintenant sur Switch.  L’occasion pour Le Mag Jeux High Tech de faire le point sur le frère vert (de peur).

Luigi’s Mansion 3 : la loterie hantée

Le jeu commence alors que Luigi, accompagné par Mario, Peach et trois Toad, se rendent dans un hôtel luxueux. Ils ont en effet gagné un séjour à la loterie. Arrivé sur place, tout semble idyllique et les lieux sont paradisiaques. Seul le personnel a l’air un peu bizarre, mais nos amis n’y font pas attention. Alors que tout le monde prend place dans sa chambre, un cri tire Luigi hors de sa chambre. C’est Peach. Très vite, Luigi découvre que tous ses amis ont (encore) disparu et qu’il doit les sauver. Ils ont été transformés en tableaux par le roi Boo, qui veut absolument sa vengeance. Il s’agit du boss de chaque jeu Luigi’s Mansion, qui s’est pris une déculottée à la fin de chacun.

Mario & Peach

En fuyant son poursuivant, Luigi va atterrir dans le sous-sol où il va trouver son fameux aspirateur à fantôme, l’Ectoblast. Très vite il va également retrouver le professeur K. Tastroff, l’inventeur de cette machine anti-fantôme. Et voilà notre anti-héros paré pour remonter un à un les étages de cet hôtel maudit pour aspirer des fantômes et tout un tas d’autres objets. Luigi’s Mansion 3 est donc un jeu d’aventure et d’exploration où l’on dirige Luigi à travers les étages de l’hôtel. Chacun d’eux a une thématique précise. Et c’est l’occasion idéale pour nous proposer toutes sortes de casse-têtes et surtout des décors très mignons. Voyons cela en détail.

Techno-Luigi

Luigi est un froussard, mais pour sauver ses amis il est prêt à faire des efforts. N’écoutant que le peu de courage qu’il l’habite, il va donc remonter les étages un à un pour chasser les fantômes. Chaque étage abrite un bouton d’ascenseur, nécessaire pour débloquer le palier suivant. Ces boutons sont généralement gardés par un boss qu’il faudra vaincre pour récupérer ledit bouton. Mais cela ne se fera pas sans mal et d’autres petits fantômes tenteront de vous mettre K.O. Heureusement, Luigi dispose d’un arsenal complet pour faire le ménage.

Luigi & l'Ectoblast

Il a tout d’abord son Ectoblast dans le dos, sorte d’aspirateur à fantôme qui lui permet de les attraper. Pour ça, il faut les faire apparaître et donc utiliser la lampe torche fournie avec. Il suffit de rester appuyer sur un bouton et de le relâcher pour « flasher » ce qui se trouve devant vous. S’il y a un fantôme, il va se figer quelques secondes, le temps pour vous de l’aspirer. Mais il ne va pas se laisser faire ! Tout d’abord, il va falloir tirer dessus dans le sens opposé où lui va pour s’échapper. Celui lui enlèvera quelques points de vie et surtout ça remplira une jauge de smash, appelons-là comme ça. Une fois pleine, il faut ensuite marteler le bouton A pour projeter le fantôme plusieurs fois au sol. Cela lui enlèvera beaucoup plus de point de vie, jusqu’à l’aspiration finale. Et si un autre fantôme se prend un coup pendant la manœuvre, il sera assommé, vous permettant de l’aspirer tout de suite après.

Luigi passion ménage

L’Ectoblast sert aussi à aspirer et souffler des éléments du décor pour découvrir plusieurs secrets qui s’y cachent. Le jeu regorge de petites énigmes basées sur la géométrie des lieux. D’ailleurs on prend plus de temps à fouiller minutieusement chaque pièce pour y dégoter tout l’argent possible, qu’à avancer dans le scénario. Et pour fouiller, Luigi dispose d’un autre objet : la lampe révélatrice. Elle permet de faire apparaître des éléments du décor invisibles, les Boo, ou de faire sortir vos amis (ou de l’argent) de certains tableaux. Le jeu aime beaucoup la géométrie. Ainsi, si vous entrez dans une pièce avec une plante à droite de la porte, et rien à gauche, utilisez la lampe de ce côté. Vous ferez apparaître une seconde plante, qui vous donnera de nombreuses pièces.

Au menu des nouveautés on retrouve également la ventouse à corde. Fixée à l’Ectoblast, elle se fixe sur un support, comme une porte ou un meuble lourd. Une corde est fixée de l’autre côté de la ventouse, que vous pouvez aspirer avec votre Ectoblast. La puissance de celui-ci vous permettra alors d’agir sur les éléments trop lourds auxquels sont fixés la ventouse. Cela donne lieu à de nouvelles énigmes et des passages secrets savamment dissimulés dans le jeu. Enfin, dernière nouveauté du titre, Luigi est capable de faire un saut sur place qui casse tous les objets autour et repousse les rats et chauve-souris un peu trop collants.

Luigi & Gluigi

Autre nouveauté de cet opus : Gluigi. Il s’agit d’un double de Luigi, en slime, que vous pouvez faire apparaître et disparaître sur commande. Ne disposant que de 25 points de vie, il a cependant d’autres qualités. Il est capable de passer à travers les barreaux, dans les tuyauteries, ou entre les pics. Il s’avère très utile pour la résolution de certaines énigmes et la découverte de passages secrets. Vous pouvez switcher de l’un à l’autre en appuyant sur un bouton, ou, mieux, jouer en duo avec un ami qui incarne Gluigi. C’est une grosse nouveauté vraiment plaisante de cet opus, même si Gluigi doit absolument suivre Luigi dès que celui-ci passe par une porte. Mais cela permet de rendre le jeu un peu plus dynamique, plutôt que d’avoir à alterner manuellement entre les personnages pour résoudre une énigme.

Luigi & Gluigi

D’ailleurs en parlant de multijoueur, Luigi’s Mansion 3 se fait plaisir en proposant de multiples façons de jouer à plusieurs. Il y a tout d’abord en duo dans le mode histoire, mais ce n’est pas tout. Il est possible de faire des mini-jeux où vous pouvez vous affronter à deux et plus sur la même console. Enfin, il est également possible de joue à la Tour Hantée, qui a déjà fait ses preuves dans Luigi’s Mansion 2. Ici, de deux à huit joueurs coopèrent en local ou en ligne (4 Luigi et 4 Gluigi) pour nettoyer des étages de l’hôtel générés aléatoirement.  Il s’agit de modes de jeux vraiment plaisants qui permettent de s’amuser différemment avec ce titre, pensé à la base comme une aventure solo.

Techniquement au top

Luigi’s Mansion 3 tire pleinement profit des capacités techniques de la Switch. Le jeu est une véritable pépite graphique qui flatte la rétine, aussi bien en mode docké qu’en mode portable. Luigi regorge de petites animations de peur qui surgissent aléatoirement dans le jeu. Ses postures et son attitude varient en fonction des situations et visuellement c’est un régal. Les décors du jeu ne sont pas en reste, avec de vrais décors de maison hantée. Draps et rideaux usées, murs fissurés, tapis miteux, vieux journaux partout… Et on peut interagir avec tout ! Bon, généralement, interagir avec le décor signifie tout aspirer avec l’Ectoblast, mais le joueur est pris d’une frénésie de ménage dans ce jeu. D’ailleurs tout l’argent que l’on aspire sert à acheter des emplacements de gemmes et de Boo, nécessaires si on veut compléter le titre à 100%.

L’hôtel est composé de 15 étages, dans lesquels vous reviendrez souvent si vous voulez attraper tous les Boos et toutes les gemmes. Comptez environ 10 ou 12h pour terminer le jeu, en fonction de votre style de jeu. Mais sachez que vous en aurez pour votre temps et votre argent. Avec seulement trois jeux à son actif, Luigi a su installer une véritable franchise mêlant humour, exploration et fantômes.  Et cela saura plaire aussi bien aux plus jeunes qu’aux joueurs aguerris. Les musiques, les voix, les décors, le gameplay : on ne s’ennuie jamais et il y a toujours quelque chose devant quoi s’émerveiller quand on joue à ce titre. Next Level Games, le studio derrière ce titre, a tout donné avec brio. Ils étaient à l’origine du 2 et de quelques autres titres pour Nintendo, comme les Mario Football sur Gamecube et Wii, ou encore le dernier Metroid Federation Force, en demi-teinte. Mais il faut croire que la saga Luigi’s Mansion est celle dans laquelle ils excellent le plus puisque ce titre est tout simplement une petite pépite.

Points positifs

  • Le jeu est magnifique
  • L'ajout de Gluigi et des ventouses renouvelle le gameplay
  • Le level design est diversifié
  • Aucun temps de chargement visible à l'écran

Points négatifs

  • On a parfois du mal avec la perspective
  • Quelques difficultés à trouver l'accès à certains bonus

Note

Graphismes 93%
Bande son 91%
Prise en main 84%
Plaisir de jeu 95%
Durée de vie 88%
Conclusion

Luigi’s Mansion 3 est, sans nul doute, un excellent jeu. Sorti juste à temps pour Halloween 2019, il est également un indispensable à mettre aux pieds du sapin. Beau, généreux, malin, il parvient à faire un jeu dans la lignée des précédents tout en proposant quelque chose de nouveau. L’hôtel est un prétexte pour nous présenter un univers différent à chaque étage, il est possible de jouer à deux, il y a des mini-jeux… Tout est réuni pour en faire un hit en puissance.

Seules quelques ombres au tableau l’empêchent de rafler la note parfaite. Notamment une caméra qui nous trompe un peu sur la perspective et nous fait rater quelques actions parce qu’on a du mal à évaluer la distance depuis notre point de vue. L’autre petit problème est la multiplicité de l’équipement de Luigi. Certes au bout d’un petit moment on s’y retrouve, mais entre la lumière flash, la lampe révélatrice, les ventouses, Gluigi, l’aspiration, le souffle et le saut boosté, on a un peu tendance à s’emmêler les pinceaux au début. Mais qu’à cela ne tienne : Next Level Games a frappé fort avec ce Luigi’s Mansion 3 qui s’inscrit d’ores et déjà parmi les meilleurs jeux de la Switch.

Note finale 90% É-boo-hissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *