Test

Life is Strange 2 épisode 5 : Wolves – la fin de la route (test)


Fiche jeu

Nous y sommes : après un an et cinq épisodes, Life is Strange 2 tire sa révérence. C’est la fin de la route pour les frères Diaz et celle-ci sera entièrement dessinée par vos choix. Après un quatrième épisode qui nous avait laissé un peu sur notre faim, Dontnod ont-ils réussi à redresser la barre pour un final à la hauteur ? C’est ce que nous allons vous dire ici sans vous spoiler le scénario.

Précédemment, dans Life is Strange 2

Déjà, si vous n’avez pas fait les quatre premiers jeux, nous vous déconseillons la lecture de ce test car il va forcément spoiler les épisodes précédents. Ensuite, si vous les avez faits, nous vous invitons à lire nos tests afin de comprendre ce qui va suivre :

Attention, à partir de maintenant nous parlons du scénario. Nous avions donc laissé les frères Diaz et leur mère après les événements à l’église. Daniel avait été enrôlé et les fanatiques l’ont pris pour le nouvel Elu. Plus proche d’une secte qu’autre chose, Sean a mis fin à tout ça en tuant la patronne des lieux. Ellipse de sept semaines, début de l’épisode 5, intitulé Wolves (les loups, comme se surnomment les frangins). On retrouve la famille nouvellement réunie à Away, une petite communauté de personnes ayant fui la normalité. Ils vivent dans le désert, dans des caravanes.

Mais le repos est de courte durée, Sean et Daniel veulent absolument rejoindre le Mexique et Puerto Lobos. C’est là où réside leur famille paternelle. Il leur faut donc partir et affronter un dernier obstacle : la frontière, le mur de Trump. Il s’agit donc du dernier voyage des deux frères, dont la conclusion sera à l’image de votre style de jeu.

Un jeu, sept fins

Nous ne parlerons pas plus de l’histoire de ce dernier volet que nous vous laissons découvrir. En effet, il contient une bonne dose d’émotion, une apparition aussi surprenante qu’attendrissante, et un final… explosif. Mais là où Life is Strange proposait une double fin (quitter Arcadia Bay avec Chloé ou la laisser se faire tuer dans les toilettes), Life is Strange 2 propose 7 fins. Il y a 3 vraies fins différentes, les 4 autres étant des variations de ce que vous aurez déjà vu.

Et vous ne pourrez pas clairement choisir votre fin puisque celle-ci dépendra entièrement des choix et de l’exemple que vous aurez à Daniel pendant votre périple. Avez-vous mis l’accent sur votre relation fraternelle en vous coupant du monde ? Encouragé Daniel à utiliser ses pouvoirs quand ce n’était pas nécessaire ? Été violent inutilement ? Tous vos choix, dont certains vous semblaient sans conséquences, trouveront ici tout leur sens et le fin mot de l’histoire sera écrit par votre année à jouer à ce jeu.

De ce point de vue-là, Life is Strange 2 surpasse son aîné, même si les fins prennent moins aux tripes que l’enterrement de Chloé. Les conséquences de nos choix, de nos actions, de notre façon de faire à travers les quatre épisodes précédents trouvent un écho ici. Dontnod pousse plus loin le concept de choix/conséquences. Comme Sean prend exemple sur son frère Daniel, son seul repère dans la vie, il va se forger son caractère en le calquant sur celui de son frère et c’est ça qui décidera du choix final. Vous aurez, en fait, forgé vous-même votre destinée depuis l’épisode 1.

Life is Strange 2 : plus profond qu’il n’y paraît

Au-delà de la survie de deux frères et de la maîtrise d’un pouvoir, Life is Strange 2 aborde des thèmes durs et souvent complexes. Le racisme, l’homophobie, la xenophobie, l’intolérance, le deuil… Autant de sentiments qui forgent une personne et auxquels les personnages sont confrontés au terme de leur aventure. Life is Strange 2 nous fait nous poser les bonnes questions et dépeint en filigranes les travers du monde actuel. Tout ça nous saute au visage lors de ce cinquième épisode qui charrie une charge émotionnelle plus puissante que les autres.

D’ailleurs, on apprécie que toutes les fins, quelles qu’elles soient, sont accompagnées d’un épilogue. On voit ce qu’il se passe quelques années après et cela permet au joueur de tirer un trait sur l’aventure. Là où Life is Strange 1 proposait une fin ouverte qui a d’ailleurs donné lieu à la sortie d’une BD nous racontant ce qu’il se passe après. Ici, tout nous est dit, montré et raconté pour ne laisser aucun sous-entendu.

Quelques bugs rémanents

Pour autant le jeu n’est pas parfait et souffre d’une petite lenteur au début dans le camp de caravane. Les personnages présentés sont toujours aussi bons même si on sait qu’on ne les reverra jamais. La portée dramatique des adieux est donc moindre. Nous avons aussi eu quelques petits soucis avec les dialogues et les textes. Quand on discutait avec un personnage et qu’on cliquait sur un élément du décor à observer, les voix se chevauchaient. On a eu aussi droit à un moment au modèle de Sean qui devenait invisible dans une voiture. Quelques petits bugs pas très graves mais qui nous ont ressorti un peu de l’intrigue.

Finalement, ce Life is Strange 2 nous laisse une impression douce-amère. Le début était prometteur avec les épisodes 1 et 2. On a connu un ventre mou avec les épisodes 3 et 4 pour se retrouver avec un final à la hauteur des débuts. Cet épisode 5, seul, est excellent et il relève le niveau du 4 qui nous avait fortement déçu. Mais dans l’ensemble, cette saison 2 reste un cran en-dessous de la première même si le destin des frères Diaz aura un écho pour beaucoup de joueurs.

Points positifs

  • Sept fins, toutes parfaites
  • Une portée émotionnelle extraordinaire
  • Une apparition un peu spéciale

Points négatifs

  • Un début poussif
  • Des dialogues qui se chevauchent

Note

Graphismes 80%
Bande-son 86%
Prise en main 72%
Plaisir de jeu 90%
Durée de vie 58%
Conclusion

Life is Strange 2 se conclut en beauté avec un épisode tout en nuance qui laisse éclater les conséquences nos choix et de notre comportement depuis l’épisode 1. Si le scénario n’a pas réussi à nous happer comme le fit le premier, il faut dire que le système de choix et d’influence de Sean sur Daniel nous a pas mal bluffé. Au cours des épisodes précédents, le petit frère vous a observé, vous a copié, a appris de vous. Et c’est sa personnalité nouvellement acquise qui va décider de la fin du jeu. Certes, vous avez un choix à faire, mais s’il n’est pas en accord avec les principes inculqués à Daniel, celui-ci pourra prendre un chemin différent du votre. De ce fait il y a sept fins à découvrir, et ne comptez pas sur le fait de recharger votre dernière sauvegarde pour toutes les voir. C’est un parcours de longue haleine qui demande de refaire le jeu en entier pour tout voir. Et dans Life is Strange 2, si nous avons bien appris quelque chose, c’est que l’important n’est pas la destination mais le voyage.

Note finale 77% Sublime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *