Test

Pokken Tournament DX : Test du jeu de baston à la sauce Pika !!!!!!! [SWITCH]


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Bandai Namco
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:Combat
  • Nombre de joueurs:2 simultanément
  • Date de sortie:22/09/2017

Après Mario Kart 8 Deluxe, Pokkén Tournament DX est le second remake Wii U à débarquer sur Nintendo Switch. Et comme cela était le cas pour son devancier, l’enjeu principal est de définir si un joueur disposant déjà de l’opus original aura matière à remettre le couvert. Ce à quoi nous allons tenter de répondre, dans ce Test de Pokkén Tournament DX sur Nintendo Switch.

Pokken Tournament DX : quelles nouveautés sur Switch ?

Alors avec ce « DX », on y gagne quand même plusieurs petites choses, ici et là. Visuellement, une évolution graphique plus probante que lors de notre preview est à stipuler. Les aires de jeux sont assez nombreuses, variées, colorées et disposent de graphismes fins. Même constat de qualité côté modélisation des combattants et surtout, au niveau des effets spéciaux. Les attaques spéciales sont sublimes à regarder et l’écran n’a de cesse d’exploser dans tous les sens au gré des combats. Un très beau spectacle, de meilleure qualité que sur Wii U. Côté Framerate, le 60fps se ressent mais une fois que l’écran se scinde en deux, c’est une autre histoire. Particulièrement sur le petit écran de la Switch, l’animation souffre. Sachant que côté Gameplay, le jeu avec un seul joy-con n’est pas toujours très heureux. Mieux, vaut, à ces fins, disposer d’un pad « complet » par personne.

Passons au contenu. 5 nouveaux personnages sont de la partie. Il faut tout d’abord comptabiliser le seul « 100% inédit » à savoir, Archéduc. Ajoutez à cela 4 autres bestioles, issues de la version arcade mais absents de l’opus Wii U. Il s’agit de Darkrai, Cizayox, Cradopaud et Pingoléon. Par ailleurs, deux nouveaux Pokémon de soutien rejoignent le ring. Pokémon Lune et Soleil sont passés par là…De plus, un mode « combat en équipe » (3vs3) déboule et offre le loisir de combiner plusieurs attaques spéciales de Pokémon, ce qui donne lieu à des séquences carrément jouissives. Plutôt un bon ajout, donc. Enfin, un mode « défi quotidien » permet de gagner des points afin d’améliorer les compétences des différents Pokémon.

Pokkén Tournament DX : le concept

Car, c’est l’une des caractéristiques du jeu, il est possible d’améliorer peu à peu les compétences des combattants selon quatre grands critères. De plus, vous pourrez customiser votre « coach » ainsi que votre dresseur de Pokémon. Accessoires, vêtements, coupes de cheveux, les éléments se débloquent au fil de la progression et s’acquièrent par le biais de la monnaie du jeu.

L’autre aspect de Pokkén Tournament DX vient du passage régulier de la 2D à la 3D et vice et versa. Les affrontements y gagnent en dynamisme bien que les phases 2D s’avèrent toujours plus jouissives en matière de prise en main. Côté gameplay, justement, rien de bien compliqué, le soft se veut accessible. Néanmoins, l’on prend plaisir à découvrir la palette de coups propre à chaque individu, ce qui comprend les super-attaques, souvent diablement sympathiques à admirer ! Les duos de Pokémon de soutien apportent également un petit plus et, parfois, une aide décisive.

Côté possibilités de jeu, les aficionados du online seront plutôt bien servis, avec des bastons assez équilibrées. Les modes entraînement ou combat solo complètent l’ensemble. Par contre, pour ce qui concerne le mode « histoire », le résultat est moins convaincant. On aurait souhaité que les développeurs fassent quelque chose pour casser cette redondance qui frappait déjà la version Wii U. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

En clair, on enchaîne des combats sans réelle justification, en passant de phases de ligue à des phases éliminatoires. Non seulement il faudra un sacré bout de temps pour terminer entièrement le mode avec chaque personnage (ce qui aurait pu être un atout…) mais en plus, l’aspect routinier vous démotivera assez vite. D’autant que, contrairement à la version Wii U, il n’y a plus aucun personnage à débloquer. Seule motivation, l’envie de visionner la séquence de fin de chaque Pokémon. Ce qui suffira aux plus fanas d’entre-nous mais peut-être pas aux autres…

Certainement qu’avec une palette de coups un peu plus technique et/ou avec une vraie scénarisation, ce mode histoire aurait pu stimuler d’avantage. Mais là, pas évident de lui trouver des qualités, passés les 6 ou 7 premiers combats. Dommage, car nous touchons là ce qui aurait pu/du être le fil conducteur du soft.

Reste, tout de même, la perspective de débloquer accessoires, tenues et « trophées », ce qui rattrape un peu l’ensemble sans le sauver des eaux pour autant. Heureusement, la découverte de tous les personnages, les parties en ligne et le jeu à deux (surtout) sur écran TV permettent au soft de rester dans le giron des « bons jeux ». Maintenant, à la question posée en début de test, la réponse est sans appel : Si vous possédiez déjà l’opus Wii U, aucun intérêt (ou presque) à allonger les euros une fois encore. Par contre, « les autres » apprécieront ce jeu de combat de bonne facture, à la fois dynamique et impressionnant visuellement.

Points positifs

  • Belle évolution visuelle
  • 5 nouveaux personnages
  • Aires de jeux agréable à l'oeil
  • Attaques spéciales généralement réussies et impressionnantes
  • Gameplay simple mais efficace

Points négatifs

  • Mode solo/story rebarbatif
  • Gameplay peut-être trop simpliste pour les techniciens
  • A deux joueurs en mode nomade, ça rame
  • Pas de personnages à débloquer

Note

Graphismes 85%
Bande-Son 80%
Prise en main 89%
Plaisir de jeu 82%
Durée de vie 67%
Conclusion

Si Pokkén Tournament DX est clairement un bon jeu de combat, il est évident qu’il ne se prédestine qu’à celles et ceux n’ayant pas acquis l’opus Wii U. 5 personnages supplémentaires, quelques modes de jeux inédits, pas de quoi motiver un second achat.

Pour le reste, certains défauts de la version initiale sont toujours de mise. Si l’amélioration graphique est à signaler, le redondant mode « story » est toujours de la partie. A deux joueurs, sur l’écran de la Switch, l’animation n’est pas optimale non plus. Arms faisait mieux, dans un registre similaire. Mais sur TV, les parties entre postes restent déchaînées.

D’autre part, son Gameplay accessible rend le soft attachant. De belles attaques spéciales avec de splendides effets, une vingtaine d’aires de jeu très réussies, un aspect évolutif des personnages bien senti et, globalement, un vrai plaisr de jeu manette en main, voilà les principaux atouts du soft.

En clair, si vous êtes fan de l’univers Pokémon et que vous n’avez jamais possédé la version Wii U, c’est du tout bon !

Note finale 81% Solide jeu de baston

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *