La PS5 vraiment un cran en dessous de la Xbox Series X, selon Grannell Sony PS5

PS5 : une pénurie estompée prochainement, indique Jim Ryan


Bon, lorsque l’on travail chez Sony en tant que patron de la division jeux vidéo, il faut dire qu’il n’est pas évident de communiquer, ces derniers temps. Car avec une situation de pénurie quasi-permanente pour la console PS5, rassurer les joueurs n’est pas chose facile. Sachant que nous savons que la rupture de stock devrait être le quotidien des chasseurs de new-gen encore jusqu’à 2022.

PS5 : plus de stock bientôt, mais pas de solution radicale

Néanmoins, Jim Ryan a de bonnes nouvelles à diffuser. Aussi, sans pour autant annoncer la fin de la pénurie, le boss indique que la situation devrait s’améliorer ces prochains mois où semaines. Chose qui pourrait nous ramener à l’été 2021, une période qui avait déjà été mise en avant, voilà quelques mois, pour situer le retour à la normale, chez Sony. Mais entre-temps, bien évidemment, le manque de certains composants avait contraint Sony de revoir ses ambitions à la baisse. Idem concernant Microsoft et sa Xbox Series, d’ailleurs, malgré une demande moins importante (mais conséquente tout de même).

Quoiqu’il en soit, la capacité de production, elle, va bel et bien s’améliorer dans les mois à venir, comme l’a confirmé Ryan tout récemment : « La situation devrait s’améliorer dans les prochains mois. Nous demandons à nos fournisseurs de nous permettre d’augmenter la production. Elle arrivera sur le marché cette année« . Bon, lisons entre les lignes, Ryan ne se mouille pas, se contentant d’annoncer une augmentation du volume de consoles expédiées ces prochains temps.

Plus concrètement, si cela venait à se produire avant la fin du mois de septembre prochain, il y aurait un réel bénéfice pour les joueurs n’ayant pas encore mis la main sur la console. En revanche, si cela se produisait en période de fêtes/achats de fin d’année, alors l’évolution pourrait passer presque inaperçue puisque la demande, elle, augmentera encore à ce moment-là. Phénomène accentué par l’arrivée prochaine de gros titres, exclusifs au hardware.

Bref, nous sommes loin d’être sortis de l’auberge…