test de bowser's fury Test

Test : Super Mario 3D World sublimé par Bowser’s Fury !


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Nintendo
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:Plateforme
  • Nombre de joueurs:1-4, en local ou en ligne
  • Date de sortie:12/02/2021

Oui, lorsque Nintendo nous avait annoncé le retour de Super Mario 3D World, nous nous étions tous écriés en coeur « ENCORE » ! Car il est vrai que pour tenir son engagement d’au moins un gros titre par mois, Big N a refait appel à des jeux sortis sur Wii U précédemment. Pikmin 3, Pokken Tournament, Donkey Kong, les exemples ne manquent pas. Sauf que cette-fois, la firme de Kyoto a fait les choses en grand. Grâce à ce « + Bowser’s Fury ». Une mention qui change tout. Comme nous vous l’expliquons dans ce test Switch.

Mario 3D World : le même, en plus beau, plus rapide…et en ligne !

Super Mario 3D World était, au moment de sa sortie, assez novateur. Car l’intéressé jonglait assez subtilement entre différents angles de vue. En 3D (mais sans rotation à 360°) la majeure partie du temps, ce dernier offrait aussi des phases rappelant l’âge d’or de la 2D. Le tout mêlé à l’arrivée d’un nouveau super-costume, celui de chat. Lequel permettant à Mario et ses compères d’escalader les murs. Entre autres pouvoirs puisque Tanuki et autre raton laveur étaient aussi de la partie, pour ne citer qu’eux. Malheureusement, faute d’audience sur Wii U, le jeu de plateforme était passé relativement inaperçu.

mario 3D world bowser's fury

Alors, si vous l’aviez loupé à l’époque, inutile d’aller plus loin dans ce test (bon, restez quand même encore un peu…), ce titre est une perle. Un vrai bon Mario de plateforme, mais avec sa propre identité. Et un gameplay complètement à part. Par ailleurs, il brille de par son mode quatre joueurs en local, offrant le loisir de choisir entre quatre personnages différents, aux spécificités propres. Oui, un peu comme dans une Super Mario Bros. 2, pour les connaisseurs. Et évidemment, cet aspect coopération rend l’aventure encore plus agréable à vivre. Même si le solo se suffit à lui-même.

Alors, histoire de rendre le soft encore plus accessible en multi, à celles et ceux vivant isolés au fin fond du Sundgau, il est possible désormais -sur Switch- de prendre part au jeu à plusieurs en ligne ! Une idée bien maligne de Nintendo, qui offre ainsi un bonus à son soft, en plus des améliorations visuelles. Bon, à part ça, le jeu reste le même, en plus rapide. Autrement dit, si pour vous Super Mario 3D World n’a plus de secret, il va vous falloir autre chose pour justifier le rachat sur console hybride.

super mario 3D world switch

Bowser’s Fury : un deuxième jeu…et inédit cette-fois !

Cela tombe bien, car Nintendo a eu l’idée géniale de développer un tout nouveau jeu Mario, sur les bases de 3D World, Bowser’s Fury ! En effet, bien loin d’un simple contenu bonus, comme nous pouvions le craindre, le dernier se présente comme un véritable jeu. Certes, il s’inspire largement de Mario 3D World, notamment du côté des tenues (chat, Tanuki, Raton laveur, etc.) et bonus. Pourtant, contrairement à son compère, il joue d’avantage dans la catégorie du monde ouvert. Avec une véritable 3D à 360, avec possibilité de maîtriser la caméra.

Bower’s Fury : Mario….écolo !?

D’ailleurs, nous pourrions le comparer sans problème à Super Mario Odyssey voire, à Mario 64. Sauf qu’au lieu de collecter des étoiles, ce sont des Astres Félins qu’il faut récolter. Dans quel but ? Et bien pour nettoyer une cloche géante régulièrement aspergée d’une matière noire (pour un plombier, il y a de quoi se poser des questions, oui…). Par ailleurs, avec ces trophées à débusquer, des phares se mettent progressivement en route, eux aussi engluer dans ce qui ressemble à s’y méprendre à du pétrole. Message écolo, le père Mario ?

Quoiqu’il en soit, on déambule librement sur la carte (composée d’une multitude l’îles) sachant que certaines zones ne se débloquent qu’après avoir recueilli un certain nombre d’astres. Bien sûr, des zones bonus, objets cachés et autres montures de circonstance sont également de la partie pour pimenter le tout. De plus, un Bowser Junior vient prêter main forte à son rival, dans cette situation particulière. En effet, le papa Bowser est devenu complètement cinglé, si bien que son fiston sollicite l’aide de son grand rival flanqué de la célèbre casquette rouge. Evidemment, l’intéressé accepte, fidèle à son grand coeur.

Chose qui permet, soit dit en passant, à un second joueur de rejoindre la partie, en local et en coopération. Par contre, ce second rôle reste…un second rôle ! Aussi, pas dit que votre pote, soeur, manan, cousin ou autre soit ravi d’endosser ce rôle. A négocier chez vous…

Par contre, en solo, ce mini-Bowser est dirigé par l’I.A et plus ou moins soutenant, selon le choix que vous aurez fait en début de partie, concernant le degré d’agressivité. Mais il faut bien avouer qu’il constitue une aide précieuse, pour battre certains ennemis. D’autre part, il peut vous dégoter des bonus souvent utiles.

C’est ainsi que le duo se lance dans l’aventure, surfant entre environnements de glace, d’eau…et de feu ! Car, lorsque papa Bowser se réveille et se met en colère, l’ensemble de la map se plonge dans la nuit et moult flammes tombent du ciel, en plus des attaques du super-vilain. Une situation dangereuse, bien évidemment, mais qui créé aussi des opportunités d’accès à certaines zones. Car en déployant ses boules de feu aériennes, Mega-Bowser génère des plateformes que Mario peut escalader.

« immanquable pour un irréductible de Mario. »

Puis, si le nombre requis d’astres est atteint par vos soins, vous pouvez alors défier ce Bowser géant. Et là, on part dans un délire jamais vu avec Mario. Effectivement, le plombier devient lui aussi gigantesque et se transforme en…Super Saiyen ! Où quelque chose de très similaire, mix entre un lion doré et un super-guerrier tout droit sorti de Dragon Ball Z.

Alors oui, ce Bowser’s Fury offre environ 8 ou 9 heures de jeux si l’on souhaite tout débloquer, ce qui reste faible pour un Mario. Mais lorsque l’on sait que ce dernier n’est présenté « que » comme un bonus, la surprise est de taille ! Maintenant, si vous n’êtes pas intéressé par Mario 3D World, devez-vous passer à la caisse pour ce Bowser’s Fury ? Nous serions tentés de répondre oui, tant l’intéressé est excellent à tout point de vue. En clair, immanquable pour un irréductible de Mario…

Points positifs

  • Bowser's Fury, un véritable (nouveau) jeu Mario ultra-réussi !
  • Super Mario 3D World plus rapide et rythmé sur Switch
  • Super Mario 3D World jouable à 4 aussi en ligne !
  • Durée de vie globale assez folle (40-45 heures de jeu au total)
  • On pensait jouer à du vieux...mais on a droit à du tout neuf (Bowser's Fury) !

Points négatifs

  • Bowser's Fury aurait pu durer 2 ou 3 heures de plus...
  • Le mode deux joueurs de Bowser's Fury reste anecdotique

Note

Graphismes 90%
Bande-Son 99%
Prise en main 100%
Plaisir de jeu 100%
Durée de vie 92%
Conclusion

Nous aurions pu croire, comme ça, que Nintendo s’était contenté de nous proposer un énième portage Wii U sans grandes nouveautés…mais il n’en est rien ! Car outre le déjà excellent Super Mario 3D World jouable jusqu’à quatre en ligne comme en local (qui est aussi plus joli et plus rapide sur Switch), la présence de Bowser’s Fury justifie presque à elle seul l’achat du soft !

Bien que ce dernier soit tout de même trop court (moins de quatre heures sans s’attarder sur le 100%), il se présente comme un véritable jeu Mario, inédit, riche en bonus à débusquer, avec un système de trophées/astres félins qui rappelle grandement Mario Odyssey voire, Super Mario 64. Alors, oui, même si vous aviez déjà joué à Super Mario 3D World sur Wii U, l’achat de cette version Switch peut se justifier.

Pour nous, en tout cas, c’est le gros coup de coeur et même, LA surprise de la Switch en 2021 !

Note finale 96% Phénoménal !